L’effet prix, l’effet volume et l’effet mix sont trois types d’écart en contrôle de gestion. Ils permettent d’analyser un écart au niveau du chiffre d’affaires, des charges et de la marge.

Les types d’écart en contrôle de gestion : l’effet prix

L’effet prix signifie dans l’analyse de l’écart de chiffre d’affaires que la variation du prix de vente a un impact sur l’écart, soit que le prix de vente est plus élevé que prévu, soit qu’il est plus faible. Il se calcule de la façon suivante :

(Prix de vente réel – prix de vente budgété) * quantités réelles

Les types d’écart en contrôle de gestion : l’effet volume

L’effet volume signifie dans l’analyse de l’écart sur chiffre d’affaires que la variation des quantités a un impact sur l’écart, soit que les quantités vendues sont plus élevées que prévues soit qu’elles sont plus faibles. Il se calcule de la façon suivante :

(Quantités mixes – quantités budgétées) * prix de vente budgété

Les types d’écart en contrôle de gestion : l’effet mix

L’effet mix signifie dans l’analyse de l’écart sur chiffre d’affaires que les proportions de quantités vendues varient par rapport au budget, soit que les quantités de produits vendues à un prix de vente plus élevé sont plus importantes que budgétées (et donc que les quantités de produits vendues à un prix de vente plus faible sont moins importantes), soit que les quantités de produits vendues à un prix de vente plus faible sont plus importantes que budgété (et donc que les quantités de produits vendues à un prix de vente plus élevé sont moins importantes). Il se calcule de la façon suivante :

(Quantités réelles – quantités mixes) * prix de vente budgété

* Les quantités mixes sont les quantités qui auraient dues être vendues si la composition des ventes n’avait pas changé.

Les types d’écart en contrôle de gestion
4.2 (84%) 5 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *