Gérer son propre magasin

Dernière mise à jour le

Gérer son propre magasin, que ce soit en franchise ou en indépendant, demande de nombreuses qualités. Il faut ainsi maîtriser l’approvisionnement, le stock, le rangement des rayons et la fluidité aux caisses. Il faut sans cesse être en veille concurrentielle et gérer correctement les ressources humaines. Enfin, il faut s’assurer du respect de toutes les règles liées à la vente mais aussi réaliser toutes les déclarations comptables et fiscales obligatoires.

Gérer l’approvisionnement et le stockage de son magasin

Afin de gérer correctement son propre magasin, il est nécessaire de maîtriser l’approvisionnement et le stockage. Les produits doivent en effet être disponibles à tout moment pour les consommateurs. Ils doivent aussi correspondre à leurs besoins en fonction des périodes (fin de l’été avec les fournitures scolaires, cadeaux de noël en fin d’année …).

Il est de ce fait impératif de maîtriser les stocks. Ils doivent être en nombre suffisant pour répondre à la demande. A l’inverse, ils ne doivent pas être trop élevés afin d’éviter d’immobiliser inutilement de la trésorerie et de devoir détruire les stocks obsolètes ou périmés.

Pour cela, il sera utile d’investir dans un logiciel de gestion des stocks. Il permettra de connaitre en temps réel le stock disponible. Il suffira ainsi à partir du stock initial de déduire les ventes et d’ajouter les approvisionnements. Des indicateurs peuvent ensuite être mis en place. Ils permettront d’alerter en cas de stock trop faible (calcul du stock d’alerte).

Gérer les rayons et les caisses

Un autre point essentiel dans la gestion du magasin consiste à organiser correctement le magasin. En effet, les rayons et les zones doivent être correctement rangés et organisés de façon à ce que les clients trouvent facilement ce qu’ils veulent. Leurs regards doivent directement aller vers les produits que le responsable du magasin souhaite vendre en priorité (il s’agit par exemple des produits phares du magasin ou de produits à forte valeur ajoutée). Il est pour cela important de connaitre avec précision les zones chaudes et froides du magasin. Il pourra par exemple être intéressant de réaliser une étude de flux afin de voir où les clients se rendent et quelles zones ils évitent.

Enfin, le manager d’un magasin doit s’assurer que le trafic aux caisses soit fluide afin que les clients n’attendent pas trop longtemps. Il doit pour cela se doter d’un logiciel de caisse facile à utiliser et à paramétrer. Il existe des dizaines de modèles différents et, afin de gagner en productivité, il est essentiel de s’en doter d’un qui soit spécifique au secteur d’activité. Il pourra ainsi offrir des fonctionnalités permettant de fidéliser les clients (édition d’une carte de fidélité, gestion du fichier clients…) ou encore de gérer les stocks et l’approvisionnement.

Gérer le personnel

Une bonne gestion du personnel est un facteur clé de succès dans la réussite d’un magasin. En effet, le manager doit s’assurer qu’il y a du personnel en nombre suffisant pour garder le magasin propre, correctement rangé et approvisionné. Les caissiers doivent être suffisamment présents pour assurer la fluidité aux caisses.

Cette gestion passe par l’organisation d’emploi du temps permettant d’avoir plus de personnel aux moments cruciaux de la journée et de la semaine et moins en périodes plus calmes.

Il est également essentiel d’avoir du renfort pendant les périodes de forte affluence, notamment en cas d’activité saisonnière. Il faudra alors prendre du personnel en renfort et recruter des saisonniers, soit en contrat de courte durée (CDD) soit des intérimaires via une agence d’intérim.

Au delà des aspects gestion des recrutements, il faut également manager les salariés, veiller à instaurer un bon climat social, les former et bien entendu respecter toutes les règles en matière de gestion administrative du personnel :

  • A l’embauche du premier salarié :
    • Respecter les obligations d’affichage ;
    • Ouvrir un registre unique du personnel ;
    • Rédiger un DU ou DUERP (document unique d’évaluation des risques professionnels) ;
    • Ouvrir un registre des observations et des demeures ;
    • Choisir et s’immatriculer auprès d’une caisse de retraite complémentaire.
  • A l’embauche de chaque salarié :
    • Réaliser une DPAE (déclaration préalable à l’embauche) ;
    • Rédiger un contrat de travail ;
    • Inscrire le salarié auprès d’une caisse de retraite complémentaire ;
    • Inscrire le salarié sur le registre unique du personnel ;
    • Lui remettre le reglement intérieur le cas échéant ;
    • Le former à la sécurité dans l’entreprise.
  • Dans la gestion au quotidien :
    • Lui faire passer les visites médicales régulières ;
    • Respecter les règles de représentation des salariés ;
    • Lui fournir tous les mois une fiche de paie ;
    • Réaliser les déclarations sociales obligatoires.

Les règles à respecter afin de gérer son propre magasin

Le magasin doit respecter de nombreuses règles :

  • Normes de sécurité et d’accessibilité en tant qu’établissement recevant du public. Il s’agit de faire en sorte que le local soit accessible aux personnes à mobilité réduite et qu’il respecte les normes en matière de prévention contre les risques incendie ;
  • Déclaration SACEM en cas de diffusion de musique ;
  • Règles associées à la vente : information du consommateur, droit de rétractation, affichage des prix…notamment pendant la période de solde ;
  • Gestion de la caisse et des règles de contrôle interne qui vont avec
  • Tenue d’une comptabilité : réalisation du bilan, d’un compte de résultat et d’une annexe tous les ans ;
  • Réalisation des déclarations fiscales notamment de tout ce qui concerne la TVA, l’impôt sur les bénéfices (impôt sur le revenu ou impôt sur les sociétés), CET (contribution économique territoriale).

Il s’agit des règles générales. En fonction du secteur d’activité, d’autres règles spécifiques devront être respectées.

Elle pourra aussi réaliser une veille concurrentielle régulière. Il sera alors nécessaire pour un magasin de se démarquer de la concurrence et pour cela de ne pas hésiter à aller dans les magasins concurrents pour relever les prix, des prix plus élevés faisant fuir les consommateurs.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !