Goodies : la culture d’entreprise prend de l’ampleur avec le télétravail

La crise sanitaire de la Covid-19 a accentué le recours au télétravail pour un grand nombre de salariés. Le lien physique qui permettait de les unir en les regroupant dans un même espace de travail est de plus en plus difficile à établir. Pour le maintenir, préserver la culture d’entreprise, et faire adhérer les collaborateurs à des valeurs communes, il est nécessaire de s’adapter et de trouver de nouvelles solutions. Les goodies, ces petits objets du quotidien aux couleurs de l’entreprise, constituent une solution originale pour conserver ce lien. Avoir constamment sous la main le stylo aux couleurs de l’entreprise, écrire sur le bloc-notes avec le logo de la société, ou boire son café dans le mug corporate sont autant de piqures de rappel qui favorisent le sentiment d’intégration.

Les goodies, un moyen original et ludique de garder le contact

Face au recours accru au télétravail, il est essentiel de trouver une nouvelle manière d’appréhender la culture d’entreprise. Les goodies, combinés aux outils digitaux, y contribuent largement, tout en permettant aux salariés de retrouver leurs habitudes de travail.

Un large choix de goodies

Il faut dire que les entreprises bénéficient d’un choix relativement vaste en la matière : gourde, porte-clés, accessoire anti-stress, batterie de smartphone de secours, trousse, carnet, support de téléphone sont autant d’objets à personnaliser.

Certains goodies high-tech, ou à forte valeur ajoutée, comme les casques et les écouteurs ou encore les enceintes nomades représentent de véritables cadeaux. Ils sont des objets de reconnaissance et un moyen de remercier les salariés, de valoriser leur travail et d’exprimer la gratitude de l’employeur.

Une forme de publicité détournée

D’autres goodies améliorent la visibilité de la marque, et constituent une publicité, à la fois ludique et détournée. C’est le cas notamment de tout ce qui concerne la bagagerie comme les sacoches ou les sacs à dos pour ordinateur portable. Ils protègent non seulement les équipements lors des déplacements, mais mettent aussi en avant la marque dans la rue ou les transports en commun. Ces objets, loin d’être perçus comme une publicité intrusive, ont vocation à durer dans le temps.

Une façon d’améliorer le bien-être des salariés

En outre, dans le contexte sanitaire que nous connaissons, offrir aux salariés des produits de protection aux couleurs de l’entreprise, tels que les masques, les gels désinfectants ou les écrans faciaux, garantissent la protection des salariés ou des visiteurs, et limitent la propagation du virus. Enfin, certains goodies s’inscrivent dans une démarche de responsabilité sociale et environnementale avec la mise en place de bouteilles ou de gourdes pour remplacer les gobelets en plastique, et de sacs en toile pour éviter l’utilisation du plastique.

Le stylo personnalisé, le goodies par excellence

Bien que le choix soit large, l’accessoire indispensable reste sans conteste le stylo personnalisé. Utile, pratique, objet du quotidien par excellence, toujours à portée de main, simple à mettre en place et peu onéreux, il n’a que des avantages. Avec des matières différentes (en métal, en matière recyclée, en bambou, en bois, avec finition cuir), des styles variés (élégant, classique, original, avec ou sans étui, sous format coffret cadeaux), plusieurs stylos publicitaires répondent à toutes les demandes. Qu’il s’agisse d’un stylo promotionnel à faible coût à distribuer aux salariés, aux clients ou aux prospects, ou d’un stylo raffiné pour remercier les partenaires les plus fidèles, le choix du stylo idéal en fonction de l’utilisation à en faire et du budget se fait sans problème.

Bien entendu, ce qui vaut pour les salariés s’applique également aux partenaires et à toutes les parties prenantes que l’on rencontre dorénavant moins souvent. Afin de trouver de nouveaux clients et fournisseurs, alors qu’il est parfois difficile de les rencontrer, les goodies constituent un objet matériel et palpable, là où les relations sont dématérialisées.

Les conséquences du recours au télétravail

Il est indéniable que le télétravail occasionnel offre de nombreux avantages pour les salariés. Ils perdent moins de temps dans les transports et peuvent concilier plus facilement leur vie professionnelle et leur vie personnelle. Du côté de l’entreprise, proposer des jours de télétravail aux salariés, ou aux candidats qui postulent pour une offre d’emploi, ne fait qu’améliorer l’attractivité. Enfin, l’impact environnemental de ce genre de pratique ne doit pas être sous-estimé.

Toutefois, le télétravail à 100% ne permet souvent plus d’établir une frontière entre travail et privé. Les salariés peuvent se sentir isolés et perdre en motivation. Le travail en équipe est plus difficile à mettre en place et le dialogue entre les collaborateurs est réduit à son plus strict minimum. Tous ces éléments cumulés engendrent une baisse de la productivité des salariés.

En somme, il est nécessaire de trouver un juste milieu dans la mise en place du télétravail, afin de gagner en flexibilité et en autonomie, pour un système gagnant-gagnant.

Maintenir et développer la culture d’entreprise avec le télétravail

Au-delà de la crise sanitaire que nous connaissons aujourd’hui, obligeant les salariés à respecter une distanciation physique entre eux, le télétravail a de grandes chances de s’inscrire dans une tendance à long terme. Les employeurs peuvent en effet y voir un moyen de réduire leurs frais fixes, en louant des bureaux plus petits, et en alternant la présence des salariés sur site.

Devant cette situation, un des principaux enjeux du recours accru au télétravail est de développer et préserver la culture d’entreprise à distance, de conserver les valeurs fondamentales de l’entreprise, ou de les faire évoluer si besoin, et enfin de maintenir le sentiment d’appartenance des salariés.

La culture d’entreprise, de quoi parle-t-on ?

La culture d’entreprise est le lien qui rassemble les salariés autour des mêmes valeurs. Elle s’exprime dans les actes du quotidien, mais aussi dans les décisions stratégiques, et le fonctionnement de l’organisation. Mais la culture d’entreprise n’est pas figée, immuable : elle évolue au fil du temps et de l’environnement.

La nécessité de conserver le lien social

Au-delà de cette culture d’entreprise, sortir de chez soi, échanger avec ses collègues sur le travail, mais aussi s’accorder des temps de pause au café ou lors du déjeuner, se réunir pour parler des dernières actualités de l’entreprise et se rencontrer lors d’événements annuels sont nécessaires. Le contact humain est un besoin fondamental de l’homme, et d’ailleurs, bien souvent, au-delà la rémunération, les salariés cherchent avant tout à s’épanouir professionnellement. Le travail est un facteur de socialisation et il est donc primordial de pallier le manque de relationnel afin de conserver le lien social.

Donnez une note à cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.