Saisir une écriture de vente avec TVA en comptabilité

Lors de la réalisation d’une vente, une facture est établie par le fournisseur à destination de son client. Elle doit alors être enregistrée en vente chez le fournisseur (et en achat chez le client). La facture sera enregistrée différemment selon que l’entreprise est soumise à TVA ou non. De plus, les comptes utilisés pour enregistrer l’écriture de vente avec TVA dépendront de sa nature.

Quelle est l’écriture de vente avec TVA en comptabilité ?

Les comptes utilisés

Il faut savoir que la TVA (taxe sur la valeur ajoutée) est neutre pour l’entreprise. Elle a uniquement un rôle de collecteur pour le compte de TVA. Ainsi, quand elle enregistre une facture de vente, la TVA transite par un compte de TVA collectée. Il existe autant de compte de TVA que de taux de TVA que l’entreprise est amenée à gérer :

  • TVA à 20% : c’est le taux normal ;
  • TVA à 10% : c’est le taux intermédiaire ;
  • TVA à 5,5% : c’est le taux réduit ;
  • TVA à 2,1% : c’est le taux super-réduit.

La créance est enregistrée dans le compte 411xxx. Il peut être subdivisé en autant de clients que l’entreprise a.

Le compte utilisé pour le produit (compte de classe 7) va dépendre de la nature de la vente :

  • Produits d’exploitation :
    • 70 : vente de prestations de services, produits finis et marchandises ;
    • 71 : production stockée ;
    • 72 : production immobilisée ;
    • 73 : produits nets partiels sur opérations à long terme ;
    • 74 : subventions d’exploitation ;
    • 75 : autres produits de gestion courante
  • Produits financiers : 76 ;
  • Produits exceptionnels : 77.

L’écriture comptable

La facture de vente avec TVA (taxe sur la valeur ajoutée) est enregistrée en comptabilité de cette façon :

DébitCrédit
411xxx (compte client)Montant TTC
7xxxxx (vente)Montant HT
445710 (TVA collectée)Montant TVA

Par exemple, si une entreprise vend pour 1 000€ de stylo à une autre entreprise, l’écriture de vente est la suivante :

DébitCrédit
411xxx (compte client)1 200€
7xxxxx (vente)1 000€
445710 (TVA collectée)200€

Puis, quand le client règle la facture, l’écriture suivante est passée :

DébitCrédit
512 (banque)1 200€
411xxx (compte client)1 200€

Comment saisir une écriture de vente avec TVA ?

L’idéal, quand le volume de facture devient relativement important est d’avoir un logiciel de facturation interfacé avec le logiciel de comptabilité et d’automatiser ainsi la saisie des factures.

L’enregistrement en comptabilité doit être mentionné sur la facture (en apposant la mention « comptabilisée » par exemple ainsi que la date de comptabilisation). Cette inscription permet d’éviter les doublons même si généralement le logiciel de comptabilité repère et prévient en cas de même numéro de facture.

Enfin, afin de permettre un suivi des créances, il est préférable d’avoir un numéro de compte différent pour chaque client. Tant que la facture n’est pas payée, elle apparaît dans la balance âgée. Il s’agit d’un état qui fait apparaître les différentes factures en attente de reglement. Il est ainsi utile pour connaitre en un coup d’œil les factures à échoir et celles échues.

Quand saisir une écriture de vente avec TVA en comptabilité ?

La facture doit être réalisée à la livraison du bien ou à l’achèvement de l’exécution de la prestation de service. Elle doit être enregistrée à la date d’émission.

Les factures peuvent être saisies en comptabilité régulièrement (en l’enregistrant à la date d’émission et non à la date du jour). Le mieux étant de les saisir quotidiennement ou au plus tard de façon hebdomadaire.

Lors de la clôture des comptes, il conviendra de vérifier que toutes les factures soient bien enregistrées sur la bonne période. En effet, une règle comptable prévoit que les exercices doivent être indépendants les uns des autres. Certaines factures de ventes peuvent parfois être saisies en avance, c’est-à-dire avant que la marchandise ne soit livrée ou avant que la prestation ne soit réalisée. Il conviendra dans ce cas de retraiter les produits :

  • Pour une facture saisie en avance, il faudra l’annuler : on parle de produits constatés d’avance. C’est le cas par exemple pour des factures d’abonnement annuel ou de loyers trimestriels qui tombent à cheval sur deux exercices ;
  • Pour une facture qui n’est pas encore saisie, il faut la constater : on parle de FAE (factures à établir) ou de PAR (produits à recevoir).
  1. AOUNI ABDELFATAH dit :

    C est une méthode extra pour comprendre la contabititie merci bon courahe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !