Les produits constatés d’avance

Les produits constatés d’avance sont des factures de vente qui ont déjà été émises et donc enregistrées en comptabilité alors que la prestation n’a pas encore été réalisée ou que la livraison n’a pas encore été effectuée. Il faut donc les retraiter lors de la clôture des comptes.

Pourquoi passer des écritures de produits constatés d’avance ?

Ces écritures répondent au principe comptable d’indépendance des exercices. La livraison ou la prestation ayant été réalisée en N+1, le produit doit également être enregistré en N+1 même si la facture a été émise en N.

L’enregistrement des écritures de produits constatés d’avance permet donc de présenter une image fidèle des comptes de l’entreprise.

Pour les entreprises qui sont auditées par les commissaires aux comptes, la comptabilisation des produits sur les bons exercices est un point qui est généralement contrôlé.

Comment passer une écriture de produit constaté d’avance ?

L’écriture comptable consiste à annuler la charge qui a déjà été enregistrée en comptabilité. Il faut donc passer l’écriture suivante :

DébitCrédit
Produit (compte de classe 7)
Produit constaté d’avance (compte 487)

Cette écriture est contrepassée, c’est-à-dire repassée à l’envers, à l’ouverture de la période suivante. L’écriture est la suivante :

DébitCrédit
Produit constaté d’avance (compte 487)
Produit (compte de classe 7)

L’impact sera donc :

Comme constaté, la TVA éventuellement collectée lors de la saisie de la facture initiale ne fait pas l’objet d’une annulation.

Comment connaitre les produits constatés d’avance ?

Les produits constatés d’avance sont plutôt rares car les factures doivent être émises au moment de la livraison de la marchandise ou de la réalisation de la prestation. On rencontre toutefois souvent des produits constatés d’avance dans le cas de :

  • Quittances d’eau, d’électricité ou de loyer qui courent sur plusieurs mois ;
  • Abonnement qui peut courir sur une année.

Il faut dans ce cas constater le produit prorata temporis.

Il est également essentiel de s’assurer une bonne communication entre le service comptable et les services opérationnels. C’est en effet le premier service qui va être en charge de réaliser la facture et qui va, le cas échéant, passer l’écriture de régularisation. C’est le second service qui va savoir si la prestation a été réalisée ou si la marchandise a été livrée.

Quelles sont les autres écritures de régularisation de fin d’année?

Il existe d’autres écritures de régularisation de fin d’année :

  • Les PAR (produits à recevoir) : c’est l’inverse du produit constaté d’avance. La prestation a été réalisée ou la marchandise a été livrée mais la facture n’a pas été éditée ;
  • Les FNP (factures non parvenues) : ce sont des charges à payer. La livraison du fournisseur ou la prestation a été réalisée mais la facture n’est pas reçue ;
  • Les charges constatées d’avance : ce sont l’inverse des charges à payer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.