Une entreprise a des stocks si elle ne travaille pas en flux-tendu. Ils lui permettent de faire face aux demandes urgentes des clients et de les livrer au plus vite. Si le stock n’est pas suffisant, l’entreprise se trouve en rupture de stock. Il sert donc de précaution et permet également de faire face aux fluctuations de prix. Toutefois, le stockage n’est pas gratuit : coût de manutention, coût de stockage, coût de freinte, coût d’obsolescence sont autant de coûts qui impactent le stock. Pour toutes ces raisons, et car le stock a un impact direct dans la comptabilité de l’entreprise, il nécessite d’être géré correctement.

Comment gérer le stock ?

Les inventaires

Le stock doit faire l’objet d’une gestion : l’entreprise doit réaliser des inventaires physiques en choisissant de mettre en place un système d’inventaire permanent, un inventaire annuel ou des inventaires tournants. Le choix entre ces 3 méthodes dépend de la situation de l’entreprise et est à définir au cas par cas. Parfois, plusieurs méthodes peuvent même se cumuler :

  • L’inventaire annuel consiste à compter toutes les références une fois par an. Sa réalisation est lourde au niveau des démarches et nécessite parfois l’arrêt de l’activité de l’entreprise et le renfort en personnel en embauchant des intérimaires ;
  • L’inventaire tournant consiste à réaliser plusieurs inventaires physiques dans l’année. Les produits ne seront pas tous comptés selon le même rythme. Certaines références seront comptées une seule fois. D’autres seront comptées plus souvent (parfois même 12 fois dans l’année) ;
  • L’inventaire permanent consiste à compter le stock à chaque mouvement, entrées ou sorties.

La réalisation d’un inventaire physique, notamment l’inventaire annuel, doit reposer sur une méthodologie et une procédure que l’entreprise doit suivre.

Le logiciel de gestion du stock

La gestion des stocks requiert un système d’information efficace qui passe par l’acquisition d’un logiciel de gestion pour déterminer le stock disponible. Grâce à ce logiciel, plusieurs indicateurs peuvent être utilisés pour gérer le stock afin d’éviter une rupture de stock, de vérifier la satisfaction des clients ou de s’assurer du faible coût des stocks. [Pour en savoir plus, consultez notre article sur les méthodes de gestion du stock].

=> Le rapprochement entre l’inventaire physique et l’inventaire théorique (issu du logiciel), permettra d’identifier les écarts d’inventaire.

De plus, à partir de ces informations, l’entreprise pourra mettre en place un tableau de suivi des stocks où l’entreprise trouvera les informations dont elle a besoin.

Quels sont les types de stocks ?

Le stock est de plusieurs ordres :

  • Matières premières ;
  • Produits-finis ;
  • Marchandises
  • En-cours de production ;
  • Emballages.

Comment comptabiliser les stocks ?

A la clôture des comptes, on comptabilise le stock final, qui apparaît dans le bilan de l’entreprise et la variation de stock qui apparaît dans le compte de résultat. Ces écritures permettent de prendre en compte dans le résultat les achats consommés pendant l’exercice et non les produits simplement achetés. [Pour en savoir plus, consultez cet article sur les écritures comptables de stock].

Afin de déterminer la valeur du stock, on doit multiplier les quantités en stock (d’où l’importance de l’inventaire) à la valeur unitaire des stocks. Il existe plusieurs méthodes pour valoriser ce stock :

  • CUMP : coût unitaire moyen pondéré ;
  • FIFO : first in, first out ;
  • LIFO : last in, last out.

A noter enfin que le stock peut être déprécié. C’est ce qui arrive si sa valeur calculée comptablement ne correspond pas à sa valeur réelle, s’il est obsolète par exemple.

Les stocks d’une entreprise
3 (60%) 2 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *