Le délai de rotation des stocks est un indicateur de bonne santé économique d’une entreprise, d’où l’importance de bien le calculer et de l’analyser. Un délai élevé signifie que les stocks ne « tournent » pas et peut être le signe d’un affaiblissement des ventes ou d’une fabrication/d’achat trop élevé par rapport à ce qui est vendu. Il faudra alors peut être revoir la valeur des stocks et éventuellement passer une provision pour dépréciation.

Comment calculer le délai de rotation des stocks ?

Le calcul est le suivant :

  • Délai de rotation des stocks de marchandises = stock moyen de marchandises HT / coût d’achat des marchandises vendues HT * 360
  • Délai de rotation des stocks de matières premières = stock moyen de matières premières HT / coût d’achat des matières premières vendues HT * 360
  • Délai de rotation des stocks de produits finis = stock moyen de produits finis HT / coût d’achat des produits finis vendus HT * 360

Le stock moyen est égal à : (stock initial + stock final) / 2.

Le délai de rotation des stocks s’exprime en nombre de jours.

Il exprime le nombre de jours moyen où un article reste en stock.

Comment analyser le délai de rotation des stocks ?

Calculer le délai de rotation des stocks permet de connaître la santé économique d’une entreprise. En effet, des stocks qui ne « tournent » pas peuvent être symptomatiques de baisse des ventes. A l’inverse une entreprise avec un taux de rotation des stocks faible est signe d’une meilleure activité.

Comparaison avec la moyenne du secteur

Attention, un long délai n’est toutefois pas signe d’un problème économique : il peut être structurellement long. Ainsi, le délai de rotation des stocks de l’entreprise doit être comparé à la moyenne des entreprises du même secteur.

Comparaison avec la catégorie de produits

Il est également nécessaire de comparer le délai moyen de l’entreprise au délai de chaque article ou catégorie d’article afin d’analyser les différences entre chaque et de savoir quels produits sont concernés par des longs délais.

Taux de rotation des stocks faible

Un taux de rotation des stocks faible signifie que les stocks tournent vite. Mais ce taux doit être analysé. Il est peut-être le signe que les achats ou la fabrication a été sous estimée. L’entreprise risque alors de se retrouver en rupture de stock, de ne pas pouvoir assurer ses commandes et de perdre des ventes potentielles.

Taux de rotation des stocks élevé

Les stocks qui ont un délai de rotation important risquent plus facilement de souffrir de freinte, de perte et de vol ainsi que d’obsolescence. Il est donc nécessaire de penser à les déprécier dans les comptes de l’entreprise. Cela permet de refléter la perte de leur valeur.

Enfin, des stocks qui ne tournent pas représentent un coût d’immobilisation et une baisse potentielle de la trésorerie. En effet, c’est une des composantes du BFR avec :

Toutes choses égales par ailleurs, une augmentation du délai engendrera une dégradation du BFR.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *