Ouvrir un magasin de jouets, c’est un peu comme retomber en enfance ! Toutefois, contrairement à cette période de la vie, ça demande de l’organisation et des connaissances. Il faudra en effet trouver le bon emplacement, réaliser une étude de marché et un business plan, trouver la forme juridique qui convient le mieux et réfléchir à la possibilité d’ouvrir en franchise.

Ouvrir un magasin de jouets : trouver le bon emplacement et le bon local

Trouver le bon emplacement est nécessaire quand on veut ouvrir un magasin de jouets (physique). Il faudra trouver une zone de chalandise avec un nombre de clients potentiels important. Pour cela, il faudra aussi s’intéresser à la concurrence. Le secteur est-il déjà occupé par des magasins de jouets ? par des grandes surfaces ? La part de e-commerce ne doit pas non plus pas être sous-estimée.

Le créateur devra faire un arbitrage entre un espace en dehors du centre-ville, avec souvent une superficie plus grande, et un espace en centre-ville, plus limité au niveau de l’espace. Alors que les centres-villes étaient très fréquentés il y a une dizaine d’années, aujourd’hui, on assiste à un attrait des consommateurs pour les centres commerciaux en périphérie de ville.

Au niveau du local en lui-même, il devra être suffisamment spacieux pour pouvoir proposer un nombre de références important en rayon mais également stocker les jouets. Les fêtes de fin d’année sont un moment crucial dans l’entreprise et il faudra pouvoir stocker assez de jouets pour éviter la rupture.

Il est possible de trouver un local vide, dans lequel le propriétaire ne demandera pas forcement le paiement d’un pas de porte (aussi appelé droit au bail) trop élevé. Sinon, il faudra payer des droits d’entrée pouvant correspondre à plusieurs mois de loyer. Autre possibilité : reprendre un fonds de commerce, mais dans ce cas le montant payé sera encore plus élevé car il correspondra à un pourcentage du chiffre d’affaires annuel.

Enfin, dernière alternative : racheter une société. Cela signifie donc reprendre l’intégralité du magasin de jouets et de la société : les créances et les dettes, mais aussi le personnel.

Enfin, niveau aménagement, il faudra bien respecter les règles d’un ERP (établissement recevant du public) au niveau de l’accessibilité aux personnes handicapées et de la sécurité. Autre petit conseil : agencer correctement les zones chaudes et les zones froides de façon à optimiser les flux et les ventes.

Ouvrir un magasin de jouets : choisir le concept

Si le secteur est déjà occupé par d’autres enseignes mais que la demande n’est pas totalement satisfaite, il pourra être intéressant de se spécialiser. De nombreux concepts existent : jouets d’occasion, jouets en bois, jeux-vidéo…

Ouvrir un magasin de jouets : ouvrir en franchise

Ouvrir un magasin de jouets en franchise permet de bénéficier de la notoriété d’une marque ainsi que d’un appui au démarrage de l’activité. Mais en contrepartie, il faudra s’acquitter d’un droit d’entrée et de royalties. Le droit d’entrée est d’environ 5 000€ et les royalties sont un pourcentage du chiffre d’affaires (entre 2% et 5%). Il faudra aussi prévoir un apport personnel d’en moyenne 50 000€ demandé par le franchiseur. La franchise imposera un certain standard dans l’entreprise : jouets proposés, prix, emplacement…

Si vous souhaitez plus de liberté tout en vous appuyant sur un réseau, notamment pour bénéficier d’un pouvoir de négociation plus important auprès des fabricants, vous pouvez vous tourner un groupement d’achat.

Ouvrir un magasin de jouets : réaliser une étude de marché et un business plan

L’étude de marché permettra de valider le choix de l’emplacement, du concept et de la franchise. Elle intégrera également une étude de concurrence faisant état des concurrents physiques locaux, des grandes surfaces vendant des jouets ainsi que du commerce en ligne.

Le business plan contiendra les documents financiers suivants :

  • Le compte de résultat prévisionnel ;
  • Le bilan prévisionnel ;
  • Le plan de financement initial ;
  • Le tableau de trésorerie prévisionnel.

Ouvrir un magasin de jouets : choisir la forme juridique et procéder aux démarches de création

Compte tenu des investissements à réaliser et des apports nécessaires pour créer un magasin de jouets, il est préférable d’ouvrir en société et non en entreprise. Cela signifie que les formes comme l’auto-entreprise et l’entreprise individuelle sont à exclure. Il est possible d’ouvrir en EIRL car le patrimoine de l’entrepreneur, en étant distinct du patrimoine de l’entreprise, sera protégé. Mais l’EIRL ne permet pas de s’associer, à l’inverse de la SARL, de la SAS, de la SA…

Les formalités juridiques pour ouvrir une société sont les suivantes :

  • Rédiger des statuts ;
  • Publier un avis de constitution dans un journal d’annonces légales ;
  • Ouvrir un compte bancaire et y déposer le capital ;
  • Rédiger un acte de nomination de la première gérance si le gérant n’est pas directement nommé dans les statuts ;
  • Rédiger un état des actes accomplis pour le compte de la société en formation si des actes ont été réalisés (signature d’un bail commercial, embauche d’un salarié…) avant la création effective de la société ;
  • Remplir un imprimé M0 ;
  • Effectuer une demande d’ACCRE (exonération des charges sociales en première année d’activité) si le gérant peut en bénéficier ;
  • Réaliser une attestation de non condamnation et une attestation de filiation pour le gérant ;
  • Transmettre tous les documents au CFE (centre de formalité des entreprises).
Ouvrir un magasin de jouets
Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *