Le point mort est le niveau de chiffre d’affaires à partir duquel l’entreprise commence à réaliser des bénéfices. Il est également appelé seuil de rentabilité. Il peut être calculé en montant de ventes à réaliser, en quantité à vendre ou même en nombre de jours d’ouverture dans l’année.

Qu’est ce que le point mort ?

Le point mort est le niveau de chiffre d’affaires qui permet à l’entreprise de réaliser des bénéfices. En d’autres termes, c’est le niveau de chiffre d’affaires qui, compte tenu des charges variables, permet de couvrir les charges fixes.

Il peut être déterminé de plusieurs façons :

  • En chiffre d’affaires ou en nombre de produits vendus ;
  • En nombre de jours de chiffre d’affaires. C’est, dans ce cas, le nombre de jours où l’entreprise devra être ouverte afin de réaliser un bénéfice ;
  • Au niveau de l’entreprise, au niveau d’un département, ou même d’un produit ou d’un service.
  • Il peut également être représenté sur un graphique.

Comment le calculer ?

Le point mort se calcul en trois étapes :

  1. Marge sur coûts variables : chiffre d’affaires – charges variables ;
  2. Taux de marge sur coûts variables : marge sur coûts variables / chiffre d’affaires ;
  3. Point mort : charges fixes / taux de marge sur coûts variables.

Les charges variables sont les charges qui varient en fonction des quantités vendues.

Les charges fixes ne varient pas, elles restent stables peu importe le volume de production.

Exemple :

– Les coûts fixes sont de 50 000€ et les coûts variables de 2€ par unité fabriquée.

– Le prix de vente est de 5€.

– Le chiffre d’affaires est de 100 000€ pour 20 000 unités vendues.

  • La marge sur coût variable = 5 – 2 = 3€
  • Le taux de marge sur coût variable = 3€ / 5€ = 0,6
  • Le point mort = 50 000 / 0,6 = 83 333 € de chiffre d’affaires
  • Soit en unité = 83 333 / 5
  • Soit en jours = 83 333 / 360 = 231

Pourquoi est-il intéressant de connaître le point mort ? 

Il est intéressant de le connaître afin de piloter l’entreprise. Quand il est calculé par produit ou famille de produit, il permet de savoir quelle activité de l’entreprise est rentable et quelle activité ne l’est pas. Son calcul permet donc de décider de garder une activité ou non. Attention toutefois car une activité non rentable couvre des charges fixes et peut donc être intéressante à garder. Son analyse donc doit être complétée par d’autres études permettant de déterminer le coût de revient.

Le point mort apparaît souvent dans le business plan d’une entreprise en création. Il peut être la base de calcul d’autres indicateurs comme :

  • La marge de sécurité : chiffre d’affaires – point mort. Elle permet de connaitre le montant du chiffre d’affaires qui, même s’il ne se réalise pas, permettrait à l’entreprise de continuer à être rentable ;
  • Indice de sécurité : marge de sécurité / chiffre d’affaires. Il est identique au premier indicateur mais est calculé en pourcentage du chiffre d’affaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *