Libeller une écriture comptable

Libeller une écriture comptable est indispensable en comptabilité. Il s’agit de lui donner un nom qui permettra ensuite de la retrouver plus facilement.

En quoi consiste libeller une écriture comptable ?

Lorsque l’on saisit une écriture en comptabilité, plusieurs informations doivent être indiquées :

  • Date du document ;
  • Numéro de compte comptable ;
  • Montant au débit et au crédit.

Il faut aussi libeller l’écriture c’est-à-dire lui donner un nom décrivant l’origine de l’opération.

Pour rappel, l’écriture doit être équilibrée. Cela signifie que la somme au débit doit être égal à la somme au crédit.

Ces écritures sont enregistrées dans un journal sur la base d’une pièce justificative. Il peut s’agir d’une facture, d’une déclaration de TVA ou d’impôt, d’un journal de paie, d’un relevé bancaire… Toutefois, il ne peut s’agir en aucun cas d’un devis ou d’un bon de commande.

Comment libeller une écriture comptable ?

Le libellé de l’écriture peut être manuel ou automatique (en fonction des informations rentrées dans le logiciel comptable).  En général, le libellé de l’écriture comptable contient les informations suivantes :

  • N° de la facture ;
  • Nom du fournisseur ou du client ;
  • Abréviation de l’achat ou de la vente ;
  • Éventuellement période couverte en cas d’abonnement ou de charges couvrant plusieurs mois (ex : loyer).

Pourquoi bien libeller une écriture comptable ?

Bien libeller une écriture comptable permet d’apporter une précision supplémentaire et peut ainsi être très utile lorsque l’on cherche une facture en comptabilité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.