L’indemnité kilométrique vélo

L’indemnité kilométrique vélo est le remboursement par l’employeur des kilomètres effectués en vélo par le salarié pour se rendre sur son lieu de travail. Ce dispositif est entré récemment en vigueur en 2016 dans le cadre de la loi sur la transition énergétique. Son but est de favoriser les déplacements écologiques ainsi que de permettre une égalité de traitement entre chaque salarié peu importe le moyen de transport utilisé.

Quel est le montant de l’indemnité kilométrique vélo ?

Indemnités kilométriques véloLe montant de l’indemnité kilométrique est de 25 centimes du kilomètre parcouru. Afin de procéder au remboursement, l’employeur doit avoir les éléments justificatifs. Cette liste est définie librement par l’entreprise. Le salarié doit également remettre à l’employeur une attestation sur l’honneur.

Le remboursement peut être fait :

  • Sur la base des kilomètres réellement effectués avec un décompte précis remis à l’employeur ;
  • Sur la base d’un montant forfaitaire.

Cette indemnité peut être cumulée avec le remboursement de 50% des frais de transport en commun sous certaines conditions. Ainsi, le vélo doit par exemple permettre de se rendre sur la station de transport public la plus proche du domicile.

Comment mettre en place une indemnité kilométrique pour les vélos ?

La mise en place du dispositif d’indemnité kilométrique pour les vélos est laissée à la volonté de l’entreprise. Elle peut se faire par exemple après consultation des délégués du personnel ou du comité d’entreprise ainsi que par accord d’entreprise.

Les entreprises sont elles obligées de la mettre en place ?

Non, les entreprises ne sont pas obligées de mettre en place un dispositif d’indemnité kilométrique pour les vélos. Cette possibilité est donc facultative. A noter que toutes les entreprises peuvent décider de la mettre en place, peu importe le nombre de salariés.

Quels sont les avantages de l’indemnité kilométrique vélo ?

L’indemnité kilométrique vélo offre des avantages à la fois au salarié et à l’employeur. En effet, l’indemnité est exonérée d’impôt sur le revenu du coté du salarié et de cotisations sociales du coté de l’employeur (dans la limite de 200€ par an).

Outre ces considérations financières, l’utilisation du vélo permet une baisse du nombre de retards, les salariés n’étant pas (ou peu) tributaires de la circulation.

C’est également un geste pour la planète tout en incitant le salarié à faire du sport. A ce propos, une étude du Medef a montré qu’encourager ses salariés à faire du sport permettait d’améliorer leur productivité.

Donnez une note à cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.