Le coût pour recruter un salarié réside principalement dans la recherche et la sélection d’un candidat, d’autant plus si l’entreprise sous traite le recrutement à une agence. D’autres coûts sont également à prévoir comme des frais relatifs à la réalisation des démarches sociales et à l’intégration du salarié dans l’entreprise.

Le coût pour recruter un salarié : la recherche et la sélection

Le coût principal pour recruter un salarié réside dans la recherche des candidats. Elle diffère en fonction des méthodes utilisées et du profil recherché.

En effet, il est possible de sous-traiter la recherche à une agence de recrutement. Elle se chargera de poster l’annonce, trier les CV et rencontrer les candidats afin de les proposer à l’entreprise. Le recrutement peut sinon se faire en interne, ce qui a également un coût (le salaire de la personne en charge du recrutement) mais qui se fera moins sentir.

En fonction du profil recherché, la technique de recrutement n’est pas la même. Ainsi pour un salarié peu qualifié en CDD, la recherche sera plus facile et donc moins couteuse que pour un manager très qualifié en CDI. En effet, alors qu’un entretien suffit dans le premier cas, dans le second, ce sont plusieurs entretiens qui seront nécessaires.

De plus, la recherche sera d’autant plus couteuse que le poste est spécifique et que les postulants sont rares. Il peut ainsi être nécessaire dans ce cas de faire appel à un chasseur de tête.

Le coût pour recruter un salarié : les démarches sociales 

Une fois le candidat trouvé, il faut ensuite réaliser les démarches sociales obligatoires comme la déclaration préalable à l’embauche (DPAE) ainsi que le contrat de travail.

Là encore l’entreprise peut réaliser ces taches en interne si elle a les moyens de le faire. Sinon, elle devra sous traiter ces démarches en les confiant par exemple à un expert-comptable.

Le coût pour recruter un salarié : l’intégration et la formation

Le coût ne s’arrête pas à la recherche et à la réalisation des démarches sociales. Il faut ensuite prévoir un budget pour intégrer le salarié dans l’entreprise.

Cette intégration variera en fonction de l’entreprise et notamment de sa taille. Ainsi certaines sociétés iront même jusqu’à réaliser des séminaires d’intégration. Dans la majorité des cas, il faut prévoir un certain temps de formation et d’adaptation du salarié dans l’entreprise : il ne sera donc pas efficace à cent pourcent dès le début. Il faut également prévoir du temps et de l’argent afin qu’il soit formé.

Dans l’ensemble, il faut bien être conscient qu’un mauvais recrutement et qu’une mauvaise intégration ont un coût pour l’entreprise : le coût de remplacement, qui consiste à devoir passer du temps à chercher un nouveau salarié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *