Qu’est-ce que la CARPIMKO ?

La CARPIMKO (caisse autonome de retraite et de prévoyance des infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes et orthoptistes) est une caisse de retraite. Il s’agit d’une des dix sections de la CNAVPL (caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales).

Qui est rattaché à la CARPIMKO ?

La CARPIMKO concerne certaines professions libérales dans le domaine médical. Il s’agit des professions suivantes :

  • Infirmiers ;
  • Masseurs-kinésithérapeutes ;
  • Pédicures-podologues ;
  • Orthophonistes ;
  • Orthoptistes.

Tous les indépendants dans ces domaines, même ceux qui exercent de façon accessoire sous forme de remplacement y sont rattachés.

Comment s’inscrire à la CARPIMKO ?

Le rattachement à la CARPIMKO se fait directement lors de l’enregistrement de la société au CFE (centre de formalité des entreprises). Toutefois, afin d’accélérer le processus, il est possible de contacter directement l’organisme pour y être rattaché. Pour ce faire, il faudra leur adresser le questionnaire d’affiliation téléchargeable en ligne ou un simple courrier faisant mention de la date de début d’activité libérale. Il faudra y joindre la photocopie du diplôme d’état ainsi que le numéro RPPS (répertoire partagé des professionnels de santé).

Quel est le fonctionnement des cotisations de la CARPIMKO ?

Les auxiliaires médicaux déclarent leur revenus périodiquement. Les cotisations retraite sont calculées sur la base de ces déclarations. Le professionnel reçoit régulièrement les appels à cotisations qui doivent être payés dans les temps afin de ne pas avoir à payer de majorations de retard de 5% auxquelles d’ajoutent des pénalités de retard de 0,2% par mois de retard.

Les cotisations sont calculées :

  • En appliquant un pourcentage sur les revenus connus pour la retraite de base. Les revenus connus sont ceux de N-2 avec une régularisation sur la base de N-1 à la fin d’année ;
  • De façon forfaitaire pour une part et proportionnellement aux revenus pour l’autre part pour le régime complémentaire ;
  • De façon forfaitaire pour le régime invalidité décès.
1/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.