Participer à un salon professionnel

Le salon professionnel est une étape incontournable dans la vie d’une entreprise. De différentes tailles (foire nationale, régionale, internationale, spécialisée ou grand public), les objectifs sont multiples. Il peut s’agir de réaliser des ventes, d’améliorer sa notoriété, de se renseigner sur ce que proposent les concurrents…Peu importe la raison, il faudra être un minimum organisé afin de la préparer correctement.

Quels sont les objectifs d’un salon professionnel ?

Les objectifs d’un salon professionnel sont multiples :

  • Réaliser des ventes ;
  • Rencontrer des prospects,
  • Améliorer la relation client ;
  • Exposer les nouveaux produits ou faire découvrir les nouveaux services ;
  • Gagner en visibilité ;
  • Rechercher des partenaires ;
  • Faire de la veille concurrentielle ou technologique, ou tout simplement détecter les nouvelles tendances ;
  • Faire parler de l’entreprise : accroitre sa visibilité, réaliser des communiqués de presse

Les ventes d’un salon peuvent être directes ou indirectes, d’où la nécessité de gérer l’après salon en débriefant, recontactant les prospects et mesurant le retour sur investissement.

Peu importe la raison, la participation à un salon professionnel est un élément essentiel de la stratégie de communication d’une entreprise.

Comment bien préparer un salon professionnel ?

Il est nécessaire de bien préparer un salon professionnel. Cette préparation passe par :

  • Le choix du salon : inutile de perdre du temps dans un salon qui n’est pas adapté à l’entreprise, à son secteur d’activité, à sa taille…mieux vaut se focaliser sur les plus pertinents. De plus, tous les salons ne se valent pas. Certains attireront plus que d’autres, le nombre de visiteurs sera plus important et ils seront davantage qualifiés, c’est-à-dire correspondant davantage à la cible de l’entreprise ;
  • Le choix de l’emplacement, du salon mais aussi à l’intérieur du salon ;
  • L’aménagement du stand ;
  • Le choix de l’équipe présente ;
  • L’envoi des invitations ;
  • La réalisation d’une campagne de publicité dans la presse spécialisée ;
  • La préparation des documents commerciaux qui seront distribués : plaquettes commerciales, brochures, cartes de visite…mieux vaut réaliser des documents de qualité qui seront conservés plutôt que de simples flyers qui risqueront de finir à la poubelle ;
  • La réalisation du discours à adopter et du message à faire passer aux clients

Quel est le coût de participation à un salon professionnel ?

Le coût de participation dépend forcement de sa taille et du nombre de visiteurs. Il se décompose :

  • De la location du stand ;
  • De l’installation et du démontage ;
  • Des frais de voyages, de déplacements et d’hébergement des participants ;
  • Des dépenses de communication autour de la participation au salon. Cette promotion peut être faite de différentes façons : communiqué sur le site internet et/ou dans la presse, envoi d’invitations, rappel sur les correspondances (par exemple dans la signature d’un mail…)

Il faut ainsi compter au moins 300€ HT du mètre carré et le même montant pour l’aménagement.

Que faire après le salon ?

Le travail ne doit pas s’arrêter à la fin du salon. Il faut réaliser un suivi, un après-salon. Tout d’abord, il faudra, avec toute l’équipe présente, réaliser un compte-rendu à l’équipe dirigeante, ou tout du moins aux managers. Il faudra pour cela relire les notes et mettre en exécution les actions à effectuer. Il peut s’agir par exemple d’envoyer des documents à un contact rencontré sur le salon. Vous pourrez aussi contacter les prospects et les clients qui vous y avez vu afin de faire un suivi. Enfin, il peut être opportun de contacter les personnes que vous deviez rencontrer mais qui ne sont pas venues.


Cet article pourrait vous intéresser :

Vendre sur une foire ouverte au public

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !