Artisans du bâtiment : comment tirer le meilleur d’un logiciel de devis ?

Le devis est un document essentiel dans la vie des artisans du bâtiment. Il détaille la prestation à réaliser, ainsi que son prix. C’est pourquoi il est demandé par bon nombre de clients, et s’avère bien souvent obligatoire dans le domaine du BTP. Afin de bien le réaliser, de respecter les règles, et notamment toutes les mentions obligatoires, l’utilisation d’un logiciel dédié est une option intéressante. Simplicité d’utilisation, mobilité, interface avec les outils des fournisseurs de matériaux permettant ensuite de réaliser facilement les factures ; il existe de nombreuses façons de tirer le meilleur d’un logiciel de devis.

Choisir logiciel devis BTP

Comment choisir un logiciel de devis ?

Le devis est obligatoire pour les prestations d’un montant supérieur à 150 euros (sauf urgence absolue). En dessous, il n’est pas exigé, mais est vivement conseillé afin d’éviter par la suite d’éventuelles complications.

Au-delà de cet aspect juridique, le devis est aussi un premier contact avec le client, permettant pour lui de jauger la qualité et le sérieux de l’artisan. S’il est mal fait, qu’il est trop cher, ou tout simplement qu’il n’inspire pas confiance au client, ce seront des revenus en moins pour l’entreprise. Attention toutefois à ne pas produire l’effet inverse et de sous-estimer le devis pour obtenir le contrat, au risque de prendre de l’argent.

Au vu de ces éléments, on comprend rapidement pourquoi l’utilisation d’un outil pour réaliser ce document est souvent essentielle. Le choix d’un logiciel pour réaliser vos devis et factures se fait selon plusieurs paramètres et le prix ne doit pas être le seul critère. Afin de gagner du temps et de simplifier la vie de l’artisan, le logiciel doit être :

  • rapide, pour réaliser des devis en quelques minutes, et permettre à l’artisan de se concentrer sur son cœur de métier. Le logiciel doit ainsi être ergonomique et comprendre toutes les fonctionnalités du secteur (retenue de garantie, avancement, taux de TVA, bibliothèque de matériaux et d’ouvrages…),
  • simple d’utilisation, avec si besoin la possibilité d’être formé et d’être accompagné avec des supports à disposition (documentation, hotline, appels téléphoniques…),
  • mobile, en mode SaaS (software as a service), permettant d’être utilisé depuis n’importe quel outil, et ce, n’importe quand,
  • doté d’une interface pratique pour les fournisseurs de matériaux, afin d’exporter les listes de produits du site du fournisseur vers le logiciel.

Comment réaliser un devis à l’aide d’un logiciel ?

Quelques conseils s’imposent pour réaliser un devis. Tout d’abord, sa présentation doit être claire et soignée. Les modèles des logiciels sont d’ailleurs pratiques, car il vous aide à réaliser une mise en page soignée. Les prestations doivent être détaillées et compréhensibles. L’estimation du coût des matériaux et de la main-d’œuvre (temps passé, coût horaire) doit être correcte.

Ensuite, sa remise au client doit être rapide, afin de gagner en réactivité par rapport aux concurrents. Depuis un logiciel de devis, vous pourrez envoyer très rapidement vos documents dès qu’ils sont terminés.

Enfin, le bon taux de TVA doit être appliqué. Notez que ces taux sont de 20 % en BtoB, 10 % en BtoC pour les travaux dans des habitations achevées depuis moins de 2 ans, et 5,5 % pour les travaux visant à améliorer la qualité énergétique dans des habitations achevées depuis plus de 2 ans.

À noter que le devis peut être gratuit ou payant, mais dans ce dernier cas, le client doit en être informé.

Logiciel de devis BTP

Quelles sont les règles à réaliser en matière de réalisation d’un devis ?

Les devis comprennent un certain nombre de mentions obligatoires :

  • l’identité de l’artisan et du client,
  • la mention « devis »,
  • la date d’établissement et le délai de validité,
  • les prestations à réaliser avec le détail de la main-d’œuvre et des travaux,
  • le prix, également détaillé de la même façon, ainsi que les éventuels frais accessoires (par exemple les déplacements),
  • la date de début de la prestation et sa durée,
  • les conditions de paiement et de garantie,
  • les CGV (conditions générales de vente),
  • le nom et la signature du responsable.

Il s’agit d’un engagement : l’artisan est obligé d’effectuer le devis aux conditions renseignées. S’il est daté et signé (éventuellement complété par la mention « bon pour accord ») par le client, celui-ci est également engagé.

Donnez une note à cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.