Les assurances relatives aux biens pour les entreprises

Il existe de nombreuses assurances pour les entreprises : certaines concernent des personnes, d’autres des dommages éventuels causés aux tiers et enfin les dernières concernent les assurances relatives aux biens que l’entreprise possède. Il peut s’agir du stock, des machines, du mobilier, des véhicules, des bâtiments et tous autres biens de valeurs. Quant aux risques, ils sont également variés : incendie, vol, vandalisme…et dépendront en grande partie de la nature d’activité de l’entreprise.

Quels sont les biens à assurer dans une entreprise ?

L’entreprise peut assurer :

  • Son stock : certaines entreprises ont des stocks importants à une certaine période de l’année en raison de la saisonnalité de leur activité. L’assurance devra le prendre en compte et majorer le remboursement si le sinistre intervient à un moment où le stock est important (par exemple avant Noel pour un magasin de jouets). Les valeurs dépendent généralement de la nature du stock :
    • Matière première et emballages : la valeur retenue par l’assurance doit correspondre au prix d’achat auquel s’ajoute les frais de transport et de manutention ;
    • Produits semi-finis : la valeur retenue correspond au prix d’achat + frais de transport + manutention + frais de fabrication directs (main d’oeuvre directe, quote-part de l’utilisation de la machine) + frais de fabrication indirects (quote-part des frais généraux) ;
    • Produits finis : la valeur retenue est souvent celle du prix de vente ;
  • Son bâtiment : il est possible de les assurer en valeur de reconstruction, vétusté déduite ou valeur à neuf ;
  • Ses immobilisations : pour les plus récentes, l’indemnité peut se faire en valeur de remplacement à neuf. Les autres peuvent être assurées en valeur d’usage (immobilisation – amortissements pratiqués).

Quels sont les risques encourus par l’entreprise ?

Les risques dépendent de la nature d’activité de l’entreprise. Ainsi, les entreprises industrielles seront plus en proie aux risques d’incendie en raison de la manipulation d’objets électriques. Les commerçants eux vont davantage subir des risques de vol ou de vandalisme.

Il faudra donc réaliser un audit des risques afin de savoir quoi assurer et pour quel montant. Certaines entreprises réalisent à cette occasion une cartographie des risques. Il s’agit d’un document qui recense les risques encourus par l’entreprise, les évalue selon leur probabilité de survenance et leur impact et analyse les solutions mises en place pour les réduire.

Voici quelques exemples de risques pouvant impacter les biens de l’entreprise :

  • Incendie, avec des probabilités de survenance accrues en cas de stockage de matières facilement inflammables, de manipulation d’objets électriques (risque de court-circuit)…En plus de l’assurance, les entreprises doivent mettre en place des moyens d’atténuer les risques : formation des salariés, présence d’extincteurs vérifiés régulièrement, plan d’évacuation, simulation ;
  • Catastrophe naturelle (tempête, inondation…) : il faut que l’Etat décrète l’état de catastrophe naturelle pour que l’assurance indemnise l’entreprise ;
  • Vol, vandalisme pouvant toucher l’intérieur de l’entreprise (vol des marchandises en rayon) mais aussi l’extérieur (vitrine, enseigne). Là encore des mesures peuvent être mises en place afin de limiter les risques : système de télésurveillance, vigile à l’entrée,
  • Dégât des eaux ;
  • Risques informatiques (cyber-attaque, fraudes bancaires, malveillance…) ;
  • Bris de machine.

Quelles sont les assurances relatives aux biens existants pour les entreprises ?

Assurance des biens

L’assurance des biens couvre l’entreprise contre les risques extérieurs comme les incendies, les inondations et le vol qui auraient un impact sur les biens de l’entreprise (stock, local, matériel…). L’entreprise souscrivant à une assurance des biens doit donc régulièrement déclarer la valeur des biens à son assureur. Bien que cette assurance soit facultative, elle peut être recommandée en fonction de la valeur des biens que l’entreprise possède.

Assurance perte d’exploitation

L’assurance perte d’exploitation prend en charge les conséquences de sinistres rendant la poursuite de l’activité impossible. L’assurance prend alors en charge les coûts fixes et les dépenses directement liées à la mise en place de solutions permettant à l’entreprise de reprendre son rythme d’activité normale. Elle lui offre un complément financier lui garantissant un même niveau de revenu.

Assurance risque informatique

L’assurance risque informatique couvre à la fois le matériel physique et toute la partie immatérielle (base de données, logiciel) en cas de survenance d’un risque. Cette assurance est donc principalement utilisée dans les sociétés à forte dominante informatique.

Assurance risque environnemental

L’assurance risque environnemental concerne les entreprises qui réalisent des activités qui peuvent nuire à l’environnement soumises à autorisation préfectorale.

Les autres assurances

Parmi les autres assurances relatives aux biens existant sur le marché on peut citer :

  • L’assurance crédit garantissant l’entreprise contre les risques d’impayés des clients en cas de gros marché ;
  • L’assurance transport de marchandises garantissant l’entreprise contre les risques de destruction de la marchandise intervenant durant le transport (vol, accident, avarie…) si les risques liés au transport sont à la charge du fournisseur (cf contrat de vente et de transport) ;
  • L’assurance bris de machine qui permet la restauration de l’outil de production (machines et équipements industriels) en cas de destruction.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !