Stage d’initiation à la gestion

Le stage d’initiation à la gestion est obligatoire pour le créateur d’une entreprise dans le secteur artisanal. Il est en revanche facultatif pour les commerçants. Il est aussi appelé plus communément stage de préparation à l’installation (SPI). En quoi consiste-il ? Quelles sont ses modalités ? Combien coûte-il ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Qu’est ce que le stage d’initiation à la gestion ?

Le stage d’initiation à la gestion est un stage d’une durée de 4-5 jours. Il doit être suivi dans son intégralité. Ce stage a pour objet d’initier les créateurs d’entreprise à la création et/ou reprise ainsi qu’au fonctionnement d’une entreprise artisanale :

  • Gestion de la trésorerie ;
  • Financement des investissements ;
  • Prévisions et contrôle de l’activité ;
  • Possibilités de formation continue ;
  • Exigences réglementaires ;
  • Principes comptables, juridiques, fiscaux et sociaux de base.

Il se solde par un entretien individuel qui a pour but de parler spécifiquement du projet du créateur.

A l’issu du stage, une attestation de suivi de stage est délivrée au créateur. Elle devra être jointe au dossier d’inscription au CFE.

Quelles sont les modalités pour effectuer un stage d’initiation à la gestion ?

Effectuer un stage d’initiation à la gestion n’est plus obligatoire en cas d’activité artisanale pour pouvoir être immatriculé à la chambre des métiers et de l’artisanat. Il est facultatif pour les autres créateurs ainsi que pour les conjoints des créateurs.

Sous certaines conditions de diplôme et d’expérience, des dérogations sont possibles pour ne pas effectuer le stage :

  • Titulaires d’un bac+2 minimum dans une filière où une formation en gestion d’entreprise est dispensée ;
  • Personnes ayant déjà bénéficié d’une formation à la création et à la gestion d’entreprise, de la même durée ou plus ;
  • Personnes ayant déjà exercé une activité dans la gestion pendant 3 ans, en tant que salarié cadre ou en tant qu’indépendant.

Afin d’obtenir la dispense, il faudra envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à la chambre des métiers. Elle devra indiquer les raisons de la demande de dispense ainsi que les pièces justificatives.

Comment se déroule le stage de préparation à l’installation ?

Le stage dure 30 heures. Selon la chambre des métiers et de l’artisanat dont dépend le créateur, les formules diffèrent :
  • 5 jours consécutifs ;
  • 1 fois par semaine, par exemple le samedi pour ne pas perturber la semaine de travail ;
  • Formation à distance.

Combien coûte-il?

Les frais sont de 200€. Ils peuvent être remboursés par le fonds d’assurance de formation des chefs d’entreprise artisanale (FAFCEA) sous certaines conditions :

  • La création d’entreprise doit intervenir dans les 6 mois suivant le stage ;
  • Ces frais ne doivent pas avoir été pris en charge par les fonds de formation des demandeurs d’emploi ou des salariés.

Ils peuvent également être pris en charge par :

Qu’est ce qui change pour le stage de préparation à l’installation avec la loi Pacte ?

Avec la loi Pacte, le stage de préparation à l’installation n’est plus obligatoire. Il est dorénavant facultatif aussi bien pour les commerçants que pour les artisans. Cette mesure est entrée en vigueur courant mai 2019. Toutefois, la formation continue d’exister et peut s’avérer utile pour bien démarrer sa création d’entreprise.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !