Les produits financiers en comptabilité

Les produits financiers sont à distinguer en comptabilité des produits exceptionnels et des produits d’exploitation. Ces produits sont le reflet de la situation financière de l’entreprise. Ils sont comptabilisés spécifiquement en comptabilité.

Que sont les produits financiers d’une entreprise ?

Les produits financiers d’une entreprise sont le reflet de ses politiques de financement. Il est toutefois assez rare que l’entreprise en ait ou tout du moins des produits financiers plus élevés que les charges financières car les entreprises ont souvent tendances à emprunter pour réaliser des investissements.

Les produits financiers sont issus du placement de la trésorerie de l’entreprise (intérêts des disponibilités en banque, cession des valeurs mobilières de placement…).

Deux types de produits sont à distinguer :

  • Les intérêts provenant des placements (des prêts, des titres de participation…) ;
  • La vente des placements (cession des valeurs mobilières de placement).

D’autres produits sont directement issus des relations commerciales de l’entreprise. Il s’agit par exemple des gains de change lors d’opérations en devise ou d’escomptes obtenus en cas de paiement comptant.

Produits financiers, produits exceptionnels et produits d’exploitation, quelles différences ?

L’ensemble des produits d’une entreprise est composé de 3 catégories :

  • Les produits financiers : ils résultent des politiques de financement de l’entreprise et sont principalement constitués des intérêts en cas de placement financier ;
  • Les produits exceptionnels : ils sont liés à des événements non courants dans l’entreprise et ne faisant pas partie du cœur d’activité de l’entreprise. Il s’agit par exemple des dons à caractère exceptionnel, des ventes d’immobilisation, des rentrées sur créances amorties ou des pénalités perçues ;
  • Les produits d’exploitation : ce sont les revenus courants de l’entreprise. Il s’agit principalement de la vente de marchandises ou de produits finis ainsi que des prestations de services.

Comment sont comptabilisés les produits financiers ?

Ils sont comptabilisés dans les comptes suivants :

761 – Produits de participation

  • 7611 : revenus des titres de participation : les titres de participation conservés durablement sont inscrits en immobilisations financières. Quand elles donnent lieu à une rémunération, comme des dividendes, ces revenus sont enregistrés dans le compte 7611 ;
  • 7616 : revenus sur autres formes de participation ;
  • 7617 : revenus des créances rattachées à des titres de participation : les entreprises peuvent consentir à des prêts ou des avances dans des sociétés dans lesquelles elles détiennent des titres de participation. Ils donnent lieu au versement d’intérêt inscrits dans le compte 7617.

762 – Produits des autres immobilisations financières

  • 7621 : revenus des titres immobilisés : les revenus des titres financiers – qui ne sont pas des titres de participation – sont enregistrés dans le compte 7621 ;
  • 7624 : revenus de prêts : les entreprises peuvent octroyer des prêts aux salariés ou prêter des titres financiers à un autre organisme. Les intérêts sont enregistrés dans le compte 7624 ;
  • 7627 : revenus des créances immobilisées : c’est dans ce compte que sont enregistrés les intérêts provenant de créances diverses.

763 – Revenus des autres créances

764 : revenus des valeurs mobilières de placement

C’est dans ce compte que sont enregistrés les intérêts de placement à court terme comme les dépôts à terme en banque.

765 : escomptes obtenus

Si les conditions générales de vente le prévoient, l’entreprise peut payer par anticipation un fournisseur, en échange d’une réduction de prix. La réduction de prix obtenue est inscrite dans le compte 765.

766 : gains de change

Certaines entreprises peuvent être amenées à réaliser des opérations commerciales (importation ou exportation) dans des devises autres que l’euro.

Si elles ne bénéficient pas d’une couverture de change particulière, elles sont soumises aux risques de change. En effet, en fonction des variations de cours de change, 1€ peut être égal un jour à 1,10$ et quelques jours après 1€ peut être égal à 1,09$ ou à un 1,11$. Appliquées à des factures de montant relativement important, ces variations peuvent avoir un effet financier conséquent sur l’entreprise.

En cas de variation positive, l’effet sera enregistré en gains de change. C’est le cas si :

  • En cas d’achat, le cours s’est dégradé entre la facture et le paiement et il faut moins d’euros pour régler le fournisseur ;
  • En cas de vente, le cours s’est amélioré entre la facture et le paiement et il faut plus d’euros pour être payé.

767 : produits nets sur cessions de valeurs mobilières de placement

Les valeurs mobilières de placement (VMP) sont des titres à court terme. En cas de vente à un prix plus élevé que celui d’achat, le gain s’enregistre dans le compte 767.

768 : autres produits financiers

Y figurent notamment les intérêts de compte courant.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !