Le découvert bancaire : conséquences et solutions pour l’entreprise ?

Une entreprise qui éprouve des difficultés de trésorerie peut se retrouver à découvert pendant une assez longue période, encore faut il qu’elle en ai négocié un avec sa banque. Voici les conséquences et les solutions pour faire face au découvert bancaire.

Qu’est-ce qu’un découvert bancaire ?

Le découvert bancaire équivaut à un crédit à court terme autorisé par la banque. Il peut donc aider à financer le cycle d’exploitation d’une entreprise. Toutefois, à long terme, un découvert prolongé est la traduction d’une mauvaise gestion de l’entreprise.

Il faut en plus distinguer le découvert autorisé du découvert non autorisé :

  • Dans le premier cas, l’entreprise et la banque se sont mis d’accord sur l’octroi d’un découvert, son montant, sa durée et son taux ;
  • Dans le second cas, la banque est d’accord pour avancer l’argent à l’entreprise de manière ponctuelle si une opération est rejetée faute de liquidités suffisantes.

Quelles sont les conséquences du découvert bancaire pour l’entreprise ?

Les risques et les conséquences sont donc multiples :

  • Frais bancaires élevés : frais de dossier, agios (les agios correspondent à un taux d’intérêt qui permet de rémunérer la banque mais qui est bien plus élevé qu’un taux d’intérêt bancaire classique sur plus long terme). En cas de découvert non autorisé, ou de dépassement du découvert autorisé, il faudra ajouter les commissions d’intervention. Le montant de cette commission est plafonné à 8€ par opération avec un total de 80€ par mois ;
  • Risque de voir des opérations rejetées si le montant du découvert est dépassé. Le risque sous-jacent est donc d’avoir des fournisseurs mécontents et de devoir payer les factures avec des pénalités de retard (notamment pour les pénalités appliquées en cas de retard de paiement de taxes et d’impôts).

Le risque à plus long terme est de voir tout bonnement son découvert autorisé non reconduit à l’échéance de l’accord. Pire, l’entreprise pourrait voir son découvert autorisé résilié sous 60 jours.

Quelles sont les solutions ?

Plusieurs solutions peuvent être mises en place pour réduire le montant du découvert bancaire d’une entreprise :

  • Mettre en place une procédure de recouvrement des factures impayées en cas de retard de paiement des clients. Cela permettra de suivre les créances en retard de reglement. Les clients seront ensuite relancés, afin d’accélérer le délai de paiement. Il peut également être possible de leur facturer des pénalités de retard (qui devront obligatoirement figurer sur les factures) ;
  • Négocier des délais de paiement plus longs de la part des fournisseurs et/ou des délais de paiement plus courts de la part des clients ;
  • Avoir recours à un crédit de mobilisation de créances comme l’escompte, le Dailly ou l’affacturage qui sont tous trois des types de crédit liés à une créance. La créance (facture ou effet de commerce) est transmise à la banque ou à une société d’affacturage. Elle va la régler à l’entreprise qui lui a transmise sans attendre le délai de règlement indiqué sur la facture. En contrepartie, elle touche des intérêts et une commission.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !