Chauffeur VTC, taxi ou transport léger de voyageurs

Dans le monde du transport de personnes, il y a plusieurs activités : chauffeur VTC, taxi et transporteur léger de personnes. Le taxi, tout le monde sait ce que c’est. Les chauffeurs VTC (véhicule de tourisme avec chauffeur)  sont également de plus en plus répandu. On parle toutefois moins du transport de voyageurs. Il en existe de deux types : le transport lourd de voyageurs et le transport léger. Dans cet article, nous ne parlerons que du transport léger, c’est-à-dire de moins de 9 personnes. Ces trois activités qui consistent à transporter des voyageurs ont beaucoup de différences. Vous souhaitez vous lancer dans le transport de personnes mais vous hésitez entre chauffeur VTC, taxi ou transport léger de voyageurs ? Nous vous donnons des éléments pour faire votre choix.

L’activité

L’activité d’un chauffeur VTC, taxi et l’activité de transport léger de voyageurs sont trois activités différentes même si elles ont des similitudes.

1. Le transport léger de voyageurs comprend :

  • le transport de service public (transport de personnes à mobilité réduite, transport scolaire…)
  • des activités commerciales (transport occasionnel, tourisme…).

2. Le VTC ne comprend que les activités commerciales.

Cela ne veut toutefois pas dire que le chauffeur de transport de personnes puisse exercer l’activité VTC. La loi Grandguillaume interdit en effet la pratique de l’activité de VTC pour les transporteurs de personnes dans les villes de plus de 100 000 habitants et/ou dans les véhicules de moins de 10 personnes. Pour effectuer l’activité de VTC, il faut donc obtenir le carte VTC et s’inscrire au registre des VTC.

3. L’activité de taxi est encore différente. Ainsi, les chauffeurs VTC ne peuvent prendre des voyageurs que s’ils ont effectué une réservation préalable. Ils ne peuvent donc pas attendre de potentiels clients dans la rue ou à proximité des gares et des aéroports.

La voiture

De nombreux critères doivent être respectés au niveau du transport VTC : le véhicule doit ainsi être de « standing » c’est-à-dire :

  • Avoir au moins 4 portes ;
  • Avoir moins de 6 ans ;
  • Sa puissance doit être supérieure à 120 chevaux.

Il n’y a pas de critères aussi précis pour le transport léger de personnes. Le véhicule doit seulement avoir au moins 9 places.

Les conditions à respecter pour exercer l’activité

Conditions de diplôme

Les conditions pour exercer le métier de chauffeur VTC sont différentes des conditions pour exercer une activité dans le transport léger de personnes et pour être chauffeur de taxi.

Ainsi, il est nécessaire pour être chauffeur VTC :

  • D’avoir réussi l’examen de conducteur de taxi et de VTC de la chambre des métiers et de l’artisanat ;
  • Ou d’avoir une expérience d’au moins un an dans la conduite durant les dix dernières années.

Afin d’être chauffeur dans le transport léger de personnes, il est nécessaire d’avoir la capacité professionnelle. Elle s’obtient suite à la réalisation d’une formation de 140 heures soit 4 semaines suivi d’un examen. Il est aussi possible de le devenir en ayant eu :

  • Un bac « exploitation des transports » ou « transport »
  • Ou une expérience dans la direction d’une entreprise de transport public routier d’au moins 2 ans durant les 10 dernières années.

Enfin, afin d’être chauffeur de taxi, il faudra avoir obtenu la capacité professionnelle du conducteur de taxi (CCPCT). Il faudra alors passer un examen organisé par la préfecture du département où vous souhaitez exercer votre activité.

Conditions financières

Afin d’exercer dans le transport de moins de 9 personnes, il faut obtenir la capacité financière. Les capitaux propres doivent ainsi être égaux ou supérieurs à 1 500€ par véhicule.

Pour être chauffeur VTC, il n’est pas nécessaire d’obtenir cette capacité financière si le chauffeur est propriétaire du véhicule ou s’il est loué pour une durée supérieure à 6 mois.

Enfin, être chauffeur de taxi demande souvent des investissements financiers importants. En effet, il faut avoir une licence afin de pouvoir exercer. Celle-ci peut s’obtenir gratuitement auprès de la mairie mais l’attente est assez longue. Si vous souhaitez exercer rapidement, il faudra racheter une licence auprès d’un chauffeur de taxi cédant son activité. Le prix est assez élevé, surtout en région parisienne (compter entre 100 000€ et 200 000€).


Cet article pourrait vous intéresser

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.