Gérer un magasin bio, c’est un peu comme gérer un commerce alimentaire mais avec un peu plus de règles ! Il faut déjà se démarquer de la concurrence : du bio, on en voit de plus en plus : des rayonnages entiers dans les grandes et moyennes surfaces, sur les marchés, dans les épiceries spécialisées…il faut réussir à tirer son épingle du jeu. Il faut ensuite respecter toute la réglementation en vigueur pour gérer un commerce alimentaire qui vend des produits bio.

Gérer un magasin bio : se différencier de la concurrence

Il y a bio commercial et bio local. C’est bien beau de vendre des produits bio, mais vendre des bananes bio qui viennent de l’autre bout du monde conditionnées dans un sachet plastique, ce n’est pas très éthique ! Alors il faut réussir à personnaliser son offre. Les consommateurs bio seront séduits par tout ce qui est produit localement. Il ne faut pas hésiter à mettre en avant des produits de la région en valorisant par exemple les agriculteurs qui sont derrière cette production.

Les légumes et le vrac sont généralement très prisés par les clients qui viennent chercher des produits frais et de qualité. Vous pourrez aussi proposer du pain et des viennoiseries.

Gérer un magasin bio : trouver des fournisseurs de qualité

Les principales franchises de magasins bio se fournissent tous généralement chez un ou plusieurs grossistes. C’est très pratique pour avoir des produits en nombre et en référence suffisante. Mais si vous cherchez à vous différencier, il faudra trouver des fournisseurs différents. Il faudra pour ce faire élaborer un cahier des charges qui définit non seulement la qualité des produits, mais aussi la quantité, le nombre de livraisons par semaine, la localisation du producteur…

Gérer un magasin bio : les règles à respecter

Des règles doivent être respectées pour gérer un magasin bio :

  • Afficher le prix de tous les produits : prix unitaire et prix au litre ou au kilo ;
  • Connaitre l’origine des produits vendus ;
  • Enlever les produits dont la date de péremption est dépassée ;
  • Conserver les produits correctement ;
  • Éliminer correctement les déchets ;
  • Avoir une licence en cas de vente d’alcool ;
  • Envoyer une déclaration à la SACEM en cas de diffusion de musique ;
  • Aménager le commerce de manière à respecter les règles d’accessibilité aux personnes handicapées ainsi que les règles de sécurité…

En ce qui concerne spécifiquement le bio, le magasin se fera contrôler tous les ans par l’Agence Bio. Son but sera de vérifier l’origine des produits et la bonne communication auprès des consommateurs.

Gérer un magasin bio
Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *