La CARMF

La CARMF (caisse autonome de retraite des médecins de France) est la caisse à laquelle les médecins qui exercent leur activité en libéral doivent cotiser. Elle leur verse ensuite des allocations pour la retraite.

Que gère la CARMF ?

La caisse gère :

  • La retraite de base via la CNAVPL (caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales) ;
  • La retraite complémentaire ;
  • Le régime des allocations supplémentaires de vieillesse (ASV).

Ce dernier régime concerne les médecins qui ont travaillé au moins un an en libéral et qui ont été conventionnés par la sécurité sociale. A noter que les médecins peuvent également cotiser à un régime supplémentaire de retraite. Dans ce cas, les cotisations pourront être payées par l’entreprise et seront déductibles du résultat fiscal (cotisations Madelin).

Qui est concerné par la CARMF ?

La CARMF concerne les médecins qui exercent leur activité en libéral ainsi que leurs conjoints collaborateurs.

Quelles sont les cotisations à verser ?

Elle collecte les cotisations d’assurance vieillesse de base, la retraite complémentaire et les allocations supplémentaires de vieillesse.

Le montant des cotisations est un pourcentage des revenus :

  • Pour le régime de base : 8,6% des revenus dans la limite de 85% du plafond de la sécurité sociale, 1,6% sur la partie excédentaire dans la limite de 5 fois le plafond de la sécurité sociale ;
  • Pour le régime complémentaire : 9,2% des revenus dans la limite de 113 400€ ;
  • En ce qui concerne les allocations supplémentaires de vieillesse (ASV), il s’agit d’une cotisation forfaitaire (1 320€ pour le secteur 1, 3 960€ pour le secteur 2).
Donnez une note à cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.