Ouvrir un dépôt-vente

Le dépôt-vente est un magasin dont l’activité est de vendre des biens généralement d’occasions. Ces biens sont déposés par les particuliers qui restent donc propriétaire de la marchandise. Quand la vente est réalisée, ils perçoivent l’argent moins une commission prise par le dépôt-vente. Vous souhaitez ouvrir un dépôt-vente? Il vous faudra trouver le bon local, bien ficeler le projet puis réaliser les formalités de création.

Par où commencer son projet de création d’un dépôt-vente?

L’étude du projet

La première étape est de bien réfléchir au projet et de définir la zone de chalandise. Il s’agit de la zone d’où la majorité des clients potentiels viendront. Elle doit être la plus large possible. Il faut aussi l’analyser. S’agit-il potentiellement de clients qui aiment acheter d’occasion? Même si le marché de l’occasion est en plein boom, tout le monde n’est pas séduit par le concept. Sont ainsi plutôt attirées les personnes ayant une fibre écologique et celles qui y voient l’occasion de faire de bonnes affaires et d’acheter à moindre coût.

Il faut ensuite analyser les concurrents présents. Il existe deux types de concurrents :

  • Les concurrents directs, à savoir les autres dépôt-ventes ;
  • Les concurrents indirects, c’est-à-dire tous les autres commerces qui vendent des biens d’occasion comme les vide-greniers pertinents mais aussi les sites de ventes en ligne et dans une moindre mesure les boutiques où l’on peut faire des bonnes affaires (magasins d’usine, destockeur…).

Ces deux études, l’étude de marché et l’étude de concurrence, permettront de définir un peu plus votre projet et éventuellement de songer à une spécialisation. Vous pouvez par exemple décider de ne vendre que des produits high-tech, des vêtements ou des affaires de puériculture.

Le choix du local

Il faudra enfin trouver le local. Si vous ne vendez que des articles de petite taille, comme des vêtements, vous pourrez trouver un local de taille modeste. Si en revanche vous choisissez de vendre des meubles, il vous faudra beaucoup plus de place et vous serez sans doute obligé de vous installer en périphérie de ville, où le loyer est moins cher.

Le local doit ensuite être aménagé de manière à être fonctionnel et à vous goûts. Il est essentiel de respecter les normes en matière d’ERP (établissement recevant du public).

La réalisation du business plan

Il est essentiel de rédiger un business plan avant de se lancer. Il devra tout d’abord définir le projet et reprendre certains des points essentiels des études réalisées ci-dessus.

Il comprendra également une étude financière comportant :

  • Un compte de résultat prévisionnel qui fera apparaître les produits et les charges pendant les trois premières années ;
  • Un bilan prévisionnel faisant état du patrimoine de l’entreprise ;
  • Un plan de financement initial comprenant d’une part les ressources de financement (apport personnel, prêt bancaire…) et d’autre part les besoins de financement (trésorerie de départ, rachat du fonds de commerce ou droit au bail…) ;
  • Un tableau de trésorerie prévisionnel indiquant mois par mois pendant la première année les encaissements et les décaissements.

Quelles sont les formalités liées à création d’un dépôt-vente ?

Le choix de la forme juridique

Compte tenu des investissements de départ à prévoir et du chiffre d’affaires potentiel, l’auto-entreprise n’est pas conseillée. De plus, si vous voulez vous associer, il faudra également écarter l’entreprise individuelle et l’EIRL.

Il est également à noter qu’en entreprise individuelle, le patrimoine de l’entreprise n’est pas séparé du patrimoine de l’entrepreneur. De plus, l’EIRL offre des garanties financières vis-à-vis des tiers plus faibles qu’une société.

Vous pouvez ainsi plutôt vous tourner vers une société comme l’EURL/ SARL ou la SAS/SASU.

Les formalités de création

Les principales formalités pour créer une société sont les suivantes :

  • Rédiger les statuts : il s’agit de l’acte constitutif de la société. Ils vont définir le fonctionnement de la société, ses droits et ses obligations ;
  • Trouver un nom de société, éventuellement un logo et un nom commercial ;
  • Publier un avis de constitution dans un journal d’annonces légales afin d’informer les tiers ;
  • Définir les apports des associés ;
  • Déposer le capital en banque : il s’agira alors des apports numéraires. Les apports en nature concourent également à la formation du capital social et doivent être évalués par un commissaire aux apports dans certains cas ;
  • Remplir une attestation de filiation et une attestation de non condamnation ;
  • Remplir un document M0 ;
  • Choisir les options fiscales ;
  • Compléter la liste des souscripteurs d’actions ;
  • Régler les frais de greffe ;
  • Compléter le registre des bénéficiaires effectifs (pour une SAS) ;
  • Déposer les différents documents au CFE (centre de formalité des entreprises) ;

Quelles sont les autres formalités à effectuer pour ouvrir un dépôt-vente ?

Afin d’ouvrir un dépôt-vente, d’autres formalités doivent être réalisées le cas échéant :

  • Réaliser une déclaration permettant de tenir un registre de revente d’objets mobiliers usagés. En cas de contrôle, le récépissé peut être demandé ;
  • Réaliser une déclaration de détention de métaux précieux (or, argent, platine).

Dans la gestion au quotidien il sera également nécessaire de :

  • Tenir un registre de police ;
  • Conclure un contrat avec chaque client.

Cet article sur la gestion d’un dépôt-vente pourrait vous intéresser.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.