Le climat social en entreprise : mesure, conséquences et amélioration

Il est important de mesurer le climat social au sein de son entreprise afin de remédier le plus tôt possible à des situations dans lesquelles la démotivation des salariés aurait un impact direct sur la productivité de l’entreprise.

Qu’est ce que le climat social en entreprise?

Il s’agit de la satisfaction des salariés à l’égard de l’entreprise. De nombreux facteurs vont alors entrer en compte afin de l’analyser. Bien entendu, chaque salarié sera confronté à ses propres problématiques, en fonction de son poste de travail, de son N+1, de ses collaborateurs…Ce qu’il importe ici c’est de déterminer la satisfaction des salariés dans son ensemble.

Comment le mesurer ?

Afin de ne pas se fier uniquement à son ressenti mais d’utiliser des critères objectifs, des indicateurs doivent être mis en place afin de le mesurer :

  • Taux d’absentéisme ;
  • Taux de turn-over ;
  • Temps de retard ;
  • Nombre de conflits…

Il convient aussi de s’intéresser à la santé financière de l’entreprise. Une entreprise qui va mal se traduira forcement par des interrogations voire des angoisses des salariés sur leur avenir.

Ce sont là des indicateurs mesurables, chiffrés. Il convient d’analyser aussi ce qui ne peut pas se traduire aussi facilement en nombre, pourcentage, ratios…:

  • Les conditions de travail : hygiène, sécurité, amplitude, salaire ;
  • Le management ;
  • L’équilibre vie professionnelle / vie personnelle ;
  • L’avenir : possibilités de promotion, formation…

Dans les grandes entreprises (de plus de 300 salariés), il est d’ailleurs obligatoire de réaliser un bilan social tous les ans. Ce document permet d’avoir de nombreuses informations sur les salariés de l’entreprise, sur les conditions de travail, sur les actions de formation…

Quelles sont les conséquences d’un mauvais climat social ?

Les conséquences d’un mauvais climat social sont directement liées aux indicateurs cités ci-dessus : absentéisme à répétition, retards fréquents, turn-over important…Tous ces phénomènes traduisent une démotivation du personnel, un manque d’engagement et d’initiative. En résulte une baisse de la productivité. Les salariés n’ont alors tout simplement pas envie de s’impliquer et de s’engager. La production s’en fait ressentir : baisse de la qualité des produits, erreurs à répétition, missions plus longues à réaliser…

Au delà des conséquences directes internes à l’entreprise, d’autres conséquences externes peuvent apparaître. Les entreprises auront plus de difficultés à recruter des salariés car l’entreprise sera moins attractive. Il faut en effet savoir que l’épanouissement au travail est le premier facteur de motivation au travail, avant la rémunération. Comment un salarié pourrait il être épanoui dans un contexte social tendu?

A quoi est-il dû ?

Un mauvais climat social résulte de différentes situations. Parmi celles-ci, on retrouve généralement :

  • Un manque de dialogue social ;
  • Des salariés pas assez informés et impliqués dans la vie de l’entreprise ;
  • Un manque d’équité entre les salariés ;
  • Une absence de reconnaissance pour le travail accompli ;
  • Des inquiétudes quant à la pérennité des emplois…

Comment remédier à un mauvais climat social ?

Après avoir fait un audit et s’être rendu compte de la situation, il faut y remédier. Attention, il ne suffit pas de décider d’avoir un bon climat social pour y arriver, il faut s’y attacher au quotidien.

Il est alors nécessaire de mettre en place un dialogue social au sein de l’entreprise. Cela passe souvent par les représentants du personnel qui doivent se faire les porte-paroles des salariés.

Il faut ensuite trouver des solutions aux problèmes soulevés. Cela peut passer par une augmentation collective, des entretiens entre managers et salariés pour les remotiver, une réorganisation du travail. Les pistes sont multiples…C’est à l’entreprise de choisir celles qui seront adaptées dans son cas précis.

  1. Kadi dit :

    Je vous remercie pour toutes ces informations que vous publiez en matière de risque; je dois vous avouer que j’ai vraiment trouver de l’aide dans le cadre de la réalisation de mon projet (mémoire) qui porte sur la cartographie des risques dans le domaine bancaire

    salutations

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !