Comment motiver ses salariés ?

De nombreuses études montrent qu’avant la rémunération, c’est l’épanouissement au travail qui motive le plus les salariés. Mais comment permettre à un salarié d’être épanoui ? comment le motiver ? Il appartient non seulement à l’entreprise en tant qu’organisation de motiver les salariés mais aussi aux managers à travers les relations individualisées. Les deux vont nécessairement de pair.

Impliquer et responsabiliser 

La première source de motivation est d’impliquer les salariés, en leur confiant des missions intéressantes. Rien de pire que de dire aux salariés « tu dois faire ceci » ou «tu dois faire cela » sans explication du contexte ni ensuite présentation des résultats.

Mieux vaut impliquer les salariés dès le début, leur expliquer ce qui est attendu et ensuite les laisser gérer librement leur façon de faire les choses quitte à organiser de temps en temps des points pour les guider et les aiguiller s’ils s’égarent. Cela permettra aux salariés de prendre davantage confiance en eux et de progresser. Le manager doit laisser les salariés faire leurs propres erreurs et en tirer des leçons plutôt que d’être constamment sur leur dos et leur dicter tout ce qu’ils doivent faire.

Les responsabiliser en leur permettant d’être autonome sur une mission confiée est une action clé dans cette démarche. Ils se sentiront en confiance et auront la sensation d’être important pour l’entreprise dans laquelle ils travaillent.

Il est par conséquent nécessaire de leur donner les moyens de réaliser leur mission de A à Z en leur fournissant tous les éléments dont ils pourront avoir besoin : leur transmettre les informations adéquates, les équiper du matériel nécessaire…

Instaurer un bon climat social

Il est important de veiller au climat social dans l’entreprise afin de motiver ses salariés. La première chose à faire est de le mesurer à travers la mise en place de critères objectifs comme le taux d’absentéisme, le turn-over, le nombre de conflits… Il s’agit même d’une obligation pour les entreprises de plus de 300 salariés qui doivent réaliser chaque année un bilan social.

Mettre en place des mesures permettant d’instaurer un dialogue social dans l’entreprise est important. Les représentants du personnel seront les premiers interlocuteurs à rencontrer et se feront le relais entre les salariés et la direction. Les actions qui en découleront pourront être multiples comme une réorganisation du travail, la mise en place d’entretiens d’évaluation réguliers, la redéfinition des fiches de poste

Il est d’ailleurs important pour un salarié de rencontrer son manager régulièrement à l’occasion d’un entretien annuel. Il permettra de faire le point sur l’année écoulée et de réfléchir aux perspectives pour l’année à venir. Cet entretien doit reposer sur un cadre objectif et formel. C’est pourquoi une grille d’évaluation doit être élaborée en interne et doit être la même pour tous les managers et les salariés. Y seront rappelés les objectifs de l’année passée qui doivent être mesurés, ainsi que les nouveaux objectifs.

Motiver ses salariés en leur permettant de concilier vie professionnelle et vie personnelle

Autre point important dans la motivation des salariés : la possibilité de concilier vie professionnelle et vie personnelle. Pour cela, de plus en plus de possibilités sont offertes aux salariés :

  • Télétravail afin d’éviter aux salariés d’avoir de trop longs trajets tous les jours et ainsi de gagner en temps et parfois même en productivité ;
  • Mise en place d’une crèche d’entreprise afin de permettre aux parents d’avoir un moyen de garde pour leurs jeunes enfants ;
  • Attribution de CESU (chèque emploi service universel) permettant de payer les salariés gardant les enfants.

Motiver ses salariés en les incitant financièrement

Même si la rémunération n’est pas citée comme le premier élément de motivation, il n’empêche qu’elle est quand même importante ! Et plusieurs formes d’incitation financière peuvent être mises en place :

  • Prime, bonus et augmentation personnelle: c’est la première forme d’incitation. Ils donnent souvent lieu à un entretien d’évaluation annuel au cours duquel les objectifs de l’année écoulée sont revus et les objectifs à venir sont définis. La prime et le bonus sont donnés une seule fois. L’augmentation va permettre à l’inverse un salaire plus important chaque mois ;
  • L’intéressement et la participation: il s’agit d’une incitation financière collective. L’accord de participation est obligatoire dans les entreprises de plus de 50 salariés. Il permet aux salariés de bénéficier des bons résultats de l’entreprise. L’accord d’intéressement est facultatif et prend en compte d’autres résultats que ceux purement financiers. Dans les deux cas, le salarié se verra récompensé grâce notamment au travail collectif de tous les salariés.

Il est également essentiel de respecter une équité dans les rémunérations et de mettre en place des grilles de salaire permettant de ne pas faire de différences. Les diplômes et l’expérience ne doivent pas être les seuls critères à prendre en compte. Il faut également récompenser l’atteinte des objectifs mais aussi d’autres critères comme la bonne entente entre collègues ou le respect des valeurs de la société.

Accueillir et intégrer les nouveaux salariés

La motivation des salariés a lieu dès leur embauche dans la société, et même au cours de l’entretien d’embauche. Ainsi, il est important que le salarié ait un parcours d’intégration, même si pour certains postes il ne dure que quelques heures.

Il sera l’occasion de présenter la société, sa mission mais aussi ses valeurs. Puis, le salarié pourra rencontrer ses futurs collègues. Un livret d’accueil récapitulant les informations déjà présentées mais aussi le règlement intérieur et la charte éthique de l’entreprise pourront lui être remis. Pour les postes plus techniques, il sera nécessaire de continuer l’intégration sur une plus longue période et éventuellement d’organiser des formations, permettant par exemple d’utiliser un logiciel bien spécifique, ou de mettre en place un système de parrainage.

Faire évoluer les salariés et les former

D’années en années, il est important que les missions des salariés changent et se diversifient. Cette évolution peut être verticale et/ou horizontale.

Dans le premier cas, le salarié prendra des responsabilités, par exemple en manageant une équipe. Il peut commencer par manager un stagiaire, puis un ou deux salariés juniors avant de voir plus large.

Dans le second cas, il pourra changer de poste pour réaliser de nouvelles missions, par exemple intégrer un nouveau service.

Parfois, au-delà d’un changement radical de poste, il peut simplement être intéressant d’élargir ses missions. Le faire sortir de sa zone de confort permettra au salarié de développer ses compétences et de prendre confiance en lui.

Afin de permettre à ses salariés d’évoluer en interne, il faut les former. Il est donc essentiel de comprendre leurs besoins mais aussi de leur proposer des formations pour des postes qui seraient susceptibles de les intéresser.

Certaines formations peuvent ainsi être prises en charge par le CPF (compte personnel de formation). D’autres formations peuvent faire l’objet d’un congé comme le CIF (congé individuel de formation).

Motiver ses salariés individuellement

Tous les salariés ne sont pas réactifs à la même chose. Certains préféreront ne pas changer de poste quand d’autres auront fréquemment besoin de changements. Certains salariés aimeront être autonomes quand d’autres auront besoin d’être davantage encadrés.

Il est donc important de bien connaitre les salariés individuellement afin d’agir sur leur motivation. De plus, les aspirations ne seront sans doute pas les mêmes pour une personne en fonction de sa situation. Lors de son entrée dans le monde du travail elle cherchera peut-être à cumuler les expériences puis aura davantage envie de se stabiliser et de se dégager plus de temps personnel quand elle aura des jeunes enfants.

Une chose est sûre : le travail n’est plus uniquement un moyen de gagner sa vie, et c’est d’autant plus vrai avec les jeunes générations. Les salariés veulent se sentir utiles, travailler dans une bonne ambiance, rencontrer des nouvelles personnes et être reconnus à leur juste valeur.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !