Une entreprise qui a des écarts d’inventaire est en situation délicate : elle peut être en situation de surstock et risquer de devoir passer en comptabilité des écritures de dépréciation en raison de l’obsolescence des stocks ou être en situation de rupture de stock et risquer dans ce cas de perdre des ventes. Faire baisser ses écarts d’inventaire est donc un point crucial pour l’entreprise. Voici donc tout ce qu’il faut savoir pour réduire ses écarts d’inventaire…

Faire baisser ses écarts d’inventaire : mettre en place un tableau de bord

Afin de faire baisser ses écarts d’inventaire, il est essentiel de les suivre avec un ou des tableaux de bords. Ses tableaux devront permettre de suivre :

  • L’évolution des écarts d’inventaire ;
  • La valeur des écarts d’inventaire ;
  • Les références concernées par des écarts d’inventaire ;
  • Le taux des écarts d’inventaire : nombre de références avec un écart d’inventaire / nombre de références comptées ;
  • La valeur des écarts d’inventaire / valeur du stock total.

Faire baisser ses écarts d’inventaire : d’où proviennent les écarts ?

Les écarts d’inventaire proviennent de la différence entre le stock théorique (c’est à dire le stock initial moins les ventes plus les achats ou la fabrication) et le stock physique, c’est à dire le stock compté.

Un écart d’inventaire signifie donc que l’un ou l’autre ou les deux sont faux :

  • Le stock théorique peut être faux si des produits sont cassés ou volés (ils ne sortent donc pas du stock dans le système) ou si, pour une activité de production, la nomenclature dans le système est fausse (par exemple, le système considère qu’il faut deux kilos de fer pour fabriquer un produit alors qu’il en faut 3) ;
  • Le stock physique peut être faux si les stocks sont mal comptés (en cas d’oubli de zone de comptage ou de mauvais rangement ne permettant pas de pouvoir compter correctement par exemple). En cas d’écarts d’inventaire importants il faudra donc s’assurer que le comptage est correct puis, si c’est bien le cas, remettre à jour le stock.

Faire baisser ses écarts d’inventaire : suivre les inventaires et le système d’information

Les moyens d’action pour réduire les écarts d’inventaire découlent du point précédent : il faut agir sur le stock théorique et/ou sur le stock physique en comprenant dans un premier temps d’où proviennent les écarts d’inventaire. Une fois la situation analysée, quelques conseils sont à appliquer :

  • La vérification du stock physique passe notamment par la bonne rédaction et la bonne application de la procédure de comptage [Vous trouverez ici quelques conseils pour bien réaliser un inventaire annuel] ;
  • Réaliser des inventaires tournants, qui consistent à compter davantage les stocks considérés comme critiques, soit parce qu’ils sont fréquemment en erreur, soit parce que leur valeur est relativement élevée ;
  • La vérification du stock théorique passe notamment par l’audit de la nomenclature dans le système d’information ;
  • Enfin, il est essentiel d’impliquer un maximum d’acteurs sur les enjeux de la réduction des écarts d’inventaire.

Pour en savoir plus sur la gestion du stock, consultez ces articles :

Mettre en place un tableau de suivi des stocks

Les méthodes pour gérer le stock

Comment faire baisser ses écarts d’inventaire
Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *