De plus en plus de sociétés, PME comme grandes entreprises, réalisent une cartographie des risques. Véritable outil dans la gestion des risques, elle permet d’indiquer de façon claire et précise les risques de l’entreprise dans un tableau/graphique. Ce dernier fait apparaître les risques selon deux axes. L’axe horizontal indique l’impact en cas de survenance du risque. L’axe vertical indique la fréquence de survenance du risque.

Qu’est ce qu’une cartographie des risques ?

C’est une carte qui permet de synthétiser les risques de l’entreprise. Le placement se fait selon deux axes : un axe horizontal qui correspond à l’impact en cas de survenance du risque, impact allant de nul à très élevé et un axe vertical correspondant à la fréquence de survenance du risque allant de rare à très fréquent.

Les risques qui se trouvent à une fréquence élevée avec un impact important sont considérés comme non tolérables. Ceux qui se trouvent dans le coin gauche ont un impact et une fréquence de survenance faible. Ils sont donc plus tolérables.

Quelle est la méthodologie pour élaborer une cartographie des risques ?

Elaborer une cartographie des risques se décline par étapes :

  • Recensement des principaux processus de l’entreprise ou à défaut de ses principales activités ;
  • Analyse et recensement des principaux risques qui peuvent affecter ces processus ou ces activités ;
  • Évaluation du risque brut, c’est à dire le risque tel qu’il existerait avant la mise en place de moyens et de solutions permettant de le réduire. L’évaluation se fait en déterminant la fréquence de survenance du risque et l’impact en cas de survenance. L’impact peut être de plusieurs natures : perte d’image, perte monétaire…
  • Identification des solutions mises en place pour réduire le risque. Il faudra aussi les évaluer pour savoir s’ils permettent vraiment de réduire le risque et ce qu’ils permettent de réduire (l’impact ou la fréquence de survenance) ;
  • Évaluation du risque net, c’est à dire du risque tel qu’il existe dans l’entreprise après la mise en place des moyens de contrôle.
Bon Plan
Vous avez besoin d’une assurance? Ne prenez pas de risques et comparez gratuitement plusieurs assurances professionnelles

Devis gratuit 

Quelle est la présentation d’une cartographie des risques?

La présentation la plus courante de la cartographie des risques est selon deux axes :

  • En horizontal, l’impact en cas de survenance du risque ;
  • En vertical, la fréquence de survenance.

Il est important d’utiliser des codes couleurs pour indiquer en noir ou en rouge ce qui est vraiment dangereux et en vert ou en orange ce qui l’est moins.

On peut numéroter les risques pour ne pas surcharger le tableau et indiquer les numéros dans une légende en dessous.

On peut également ajouter des flèches pour voir si grâce aux moyens de contrôle, le risque a été réduit.

Exemples de risques et de solutions

Prenons par exemple le risque d’incendie.

En fonction de l’activité de l’entreprise, le risque brut varie au niveau de la fréquence de survenance mais l’impact est toujours le même : pertes importantes. La fréquence de survenance du risque sera plus élevée dans les entreprises industrielles qui utilisent des substances inflammables que dans les entreprises de services.

L’entreprise met en place des solutions pour réduire le risque. Ces solutions ont un impact sur la probabilité de survenance (comme la vérification de l’électricité) ainsi que la réduction des effets en cas de survenance du risque (présence d’extincteurs dans l’entreprise, simulation d’incendie, détection d’incendie…).

[Risques au niveau des ressources humaines, en finance, en informatique, au niveau opérationnel…voici un article pour trouver des exemples de risques auxquels l’entreprise est confronté].

Quant aux solutions, celle qui est souvent mise en place est d’assurer l’entreprise. Elle permet de reporter le risque financier sur un tiers.

Pourquoi élaborer une cartographie des risques ?

L’élaborer n’est pas une fin en soi mais permet de faire un état des lieux pour mettre en place des outils correctifs. Il permet de se poser les bonnes questions au bon moment. A ce titre, il est un outil incontournable dans la gestion des risques de l’entreprise. Il peut non seulement être demandé par les dirigeants mais aussi les actionnaires et certaines parties prenantes (banquiers, salariés…)

Il peut également être le déclencheur pour réaliser un plan de continuité d’activité.

[Vous trouvez ici un modèle de matrice vierge de cartographie des risques brut et nets à télécharger : Cartographie des risques].

Elaborer une cartographie des risques
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *