Le coût de revient

Le calcul du coût de revient sert notamment à déterminer le prix de vente et permet ainsi de savoir si l’entreprise est rentable. Il se calcule en décomposant les charges qui entrent dans la production du produit ou du service. Il faudra alors distinguer les charges directes et les charges indirectes. Pour ces dernières, une clé de répartition devra être utilisée.

Qu’est ce le coût de revient?

Le coût de revient est le total des charges qui entre dans la fabrication d’un produit ou la réalisation d’un service ainsi que sa commercialisation et sa distribution. Il permet de connaitre la rentabilité de l’entreprise dans sa globalité ou par service, département, gamme de produit…Il faut alors soustraire le coût de revient du chiffre d’affaires.

Comment déterminer le coût de revient ?

Coût de revientAfin de calculer le coût de revient, il est nécessaire de distinguer les charges directes et les charges indirectes.

Les charges directes

Ce sont celles qui entrent directement dans le coût de fabrication du produit ou du service :

  • Achat de matières premières ou de marchandises ;
  • Coût d’approvisionnement ;
  • Coût de la main d’œuvre utilisé directement dans la fabrication du produit ou la réalisation du service ;
  • Frais de distribution…

Il est possible d’identifier ces coûts grâce :

  • Aux factures ;
  • Aux fiches de paie ;
  • A la nomenclature (quantité de matière entrant dans la fabrication) ;
  • A la gamme (temps horaire entrant dans la fabrication).

Les charges indirectes

Les charges indirectes sont les charges qui n’entrent pas directement dans la production. Il s’agit par exemple de l’amortissement des immobilisations n’entrant pas directement dans la production (ordinateur, bâtiment…) et des frais généraux (frais de personnel des services administratifs…).

Pour une société réalisant plusieurs produits ou proposant plusieurs types de services, il faut déterminer quel montant entre dans le produit ou le service. Pour ce faire, il faut trouver une clé de répartition. Il peut s’agir du montant de chiffre d’affaires, du nombre de produits fabriqués ou il peut être plus complexe. Dans ce cas, des méthodes sont utilisées comme :

Le calcul du coût de revient

Une fois cette distinction effectuée, il faudra calculer le coût de revient. La formule est la suivante : somme des charges (directes et indirectes) / quantités produites. Pour une analyse plus fine, il sera nécessaire de calculer le coût de revient de chaque produit, si l’entreprise en fabrique de plusieurs types.

Exemple de calcul du coût de revient

Imaginons un entrepreneur qui fabrique des chaises.

Le coût de revient d’une chaise est le suivant :

  • Coût d’achat des matières premières qui seront exclusivement utilisées dans la fabrication de la chaise comme le bois, les clous… : 50€ ;
  • Coût de la main d’œuvre de l’entrepreneur soit un temps de travail de 2h multiplié par le coût horaire de l’ouvrier (ex : salaire mensuel brut de 3500€ et charges sociales de 1575€ pour 150 heures de travail mensuel = 68€) ;
  • Les frais fixes mensuels de l’atelier où la chaise est fabriquée (loyer, électricité, coût d’achat des outils…) sont de 1000€. Ils vont être déterminés selon une clé de répartition.

Par simplification, prenons le chiffre d’affaires d’une chaise soit 200€ divisé par le chiffre d’affaires mensuel de l’entreprise de 6000€ soit 3%. Les frais affectés à la fabrication de la chaise seront donc de 1000€ multipliés par 3% soit 30€.

Le coût de revient de la chaise sera donc de 50€ + 68€ + 30€ = 148€.

La chaise est vendue 200€ soit un gain de 52€.

Pourquoi calculer le coût de revient?

Son calcul va permettre de déterminer la marge commerciale ainsi que le prix de vente. L’entreprise peut d’ailleurs choisir de déterminer ses prix de vente en fonction des coûts de revient. Elle choisira alors la marge dont elle a besoin pour payer les autres charges, ainsi que pour rémunérer les actionnaires.

Elle peut par exemple décider que la marge qu’elle devra réaliser est de 30% sur l’ensemble de ces produits. Elle multipliera alors le coût de revient par 1,3 pour obtenir le prix de vente. Elle peut aussi choisir de différencier sa marge en acceptant de la réduire sur les produits où elle réalise le plus de volume, et en l’augmentant sur d’autres.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !