Créer une poissonnerie

La création d’une poissonnerie requiert des qualifications professionnelles, le respect des normes sanitaires ainsi qu’un capital initial relativement important. Il faudra ensuite entreprendre toutes les démarches pour créer une société. Voici tous les éléments à respecter et les formalités à réaliser pour créer une poissonnerie.

Les qualifications professionnelles pour créer une poissonnerie

Ouvrir une poissonnerieLa création d’une poissonnerie requiert que la gérant, son conjoint collaborateur ou un des salariés ait :

  • Un CAP ou un BEP dans le domaine de la poissonnerie ;
  • Ou une expérience professionnelle d’au moins 3 ans dans le secteur.

De plus, comme c’est une activité artisanale qui relève de la chambre des métiers, un stage d’initiation à la gestion doit être réalisé par le créateur. D’une durée de 3 jours, il permettra d’apprendre les bases de la gestion d’une entreprise. Ce stage n’est dorénavant plus obligatoire.

Etudier le projet et le documenter

Il est essentiel de bien étudier le projet avant de commencer. La poissonnerie étant un commerce de proximité, la première chose à faire est de déterminer l’emplacement. Il dépendra fortement de la zone de chalandise souhaitée, c’est-à-dire de l’endroit d’où la majorité des clients viendront, ainsi que des concurrents déjà présents. Il en existe plusieurs types : les autres poissonneries, les commerces vendant du poisson, comme les hypermarchés avec un rayon dédié, et les marchés alimentaires avec des poissonneries ambulants. Pour cela, il est essentiel de réaliser une étude de concurrence qui viendra en complément de l’étude de marché.

Ces deux documents figureront dans le business plan, qui sera également complété par des documents financiers comme :

  • Le compte de résultat prévisionnel permettant de connaitre le résultat de l’entreprise (produits – charges) pendant les trois premières années ;
  • Le bilan prévisionnel qui montrera l’actif de l’entreprise (ce qu’elle possède) et le passif (ce qu’elle doit) ;
  • Le plan de financement initial, indiquant les besoins et les ressources de départ ;
  • Le tableau de trésorerie prévisionnelle, faisant apparaitre mois par mois pendant la première année les encaissements et les décaissements.

Le coût pour créer une poissonnerie

La création d’une poissonnerie exige un investissement de départ relativement important. En effet, il faut prévoir l’acquisition d’une chambre froide, d’un camion isotherme, d’un aquarium, d’une vitrine, d’étagères…De plus, il faudra respecter les normes de sécurité et d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite en tant qu’établissement recevant du public.

L’investissement de départ revient donc au minimum à 60 000€. La création d’une poissonnerie peut aussi se faire en acquérant un fonds de commerce (qui est généralement valorisé entre 30% et 50% du chiffre d’affaires annuel) ou en rachetant les parts d’une société.

Plusieurs sources de financement sont possibles, qu’il conviendra d’examiner au peigne fin :

  • Apport personnel du ou des associés : apports en numéraire ou en nature ;
  • Love Money, c’est-à-dire apports des proches du créateur, qui deviendront de ce fait associés ;
  • Crowdfunding entrepreneurial, c’est-à-dire apports des proches mais aussi d’inconnus ;
  • Prêt bancaire, qui viendra en complément de l’apport personnel (il est difficile voire quasi impossible d’en obtenir un sans apport) ;
  • Aides à la création d’entreprise : prêt d’honneur, concours à la création d’entreprise, prêt Nacre, subventions…


Les formalités de création

Le choix de la forme juridique

Afin de créer sa poissonnerie, il faut se poser la question du choix de la forme juridique. Le créateur a ainsi le choix entre créer une entreprise (entreprise individuelle ou EIRL) ou une société (EURL, SARL, SA…). La création d’une société permet de dissocier le patrimoine de la société du patrimoine de l’entrepreneur, même si l’EIRL le permet également. Mieux vaut donc privilégier une de ces formes pour créer une poissonnerie compte tenu des investissements assez lourds à réaliser. Par conséquent, l’auto-entreprise devra donc être écartée, d’autant plus qu’elle est limitée en termes de chiffre d’affaires, ainsi que l’entreprise individuelle.

Les démarches

Ouvrir une poissonnerieLes formalités de création dépendront ensuite de la forme juridique choisie (rédaction des statuts, publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonces légales…). Ce sont à quelques choses près les mêmes pour les SARL/EURL et les SAS/SASU, les deux formes les plus appropriées :

  • Publier un avis de création dans un JAL (journal d’annonces légales) ;
  • Rédiger des statuts qui définissent les règles de la société et les rapports avec les associés et les tiers ;
  • Ouvrir un compte bancaire et y déposer le capital ;
  • Choisir les options fiscales et la date de clôture ;
  • Choisir un nom de société et éventuellement un logo ainsi qu’un nom commercial ;
  • Compléter le formulaire M0 et le formulaire TNS pour les personnes concernées ;
  • Rédiger un acte de nomination de la première gérance ;
  • Rédiger un acte de filiation et de non condamnation ;
  • Le cas échéant, réaliser un état des actes accomplis pour le compte de la société en formation ;
  • Compléter le registre des bénéficiaires effectifs ;
  • Compléter la liste des souscripteurs d’actions pour les SASU/SAS ;
  • Déposer le dossier au CFE (centre de formalité des entreprises).

Les autres démarches administratives spécifiques à la poissonnerie

Afin de créer une poissonnerie, certaines démarches particulières, liées au secteur d’activité doivent être réalisées :

  • Réaliser une déclaration auprès de la DDPP (direction départementale de la protection des populations) ;
  • Obtenir un agrément sanitaire en cas de vente à des intermédiaires.

Cet article sur la gestion d’une poissonnerie pourrait vous intéresser.

4 réflexions au sujet de “Créer une poissonnerie”

  1. Bonjour,
    Je suis un jeune de 23 ans avec 5 ans d’expérience en poissonnerie des grandes surfaces et actuellement deuxièmes années de mon contrat d’apprentissage poissonnier.
    Je souhaite à la fin si obtient de mon CAP, ouvrir ma propre poissonnerie pour pouvoir formé d’autres personnes pour préservé le métier tout en respectant le développement durable pour la génération future.
    J’aurais besoins surtout d’aider pour la construction ainsi que les mobiliers.
    J’aimerais avoir plus de précisions sur ma demande

    Répondre
    • Bonjour,
      C’est un beau projet et je vous souhaite beaucoup de réussite. N’hésitez pas à préciser votre demande en réponse aux commentaires ou à utiliser le formulaire de contact qui se trouve dans la partie droite.
      Cordialement
      Clothilde

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.