Portage salarial : combien vous gagneriez ?

Le portage salarial est une façon de lancer son activité en indépendant tout en évitant les démarches administratives liées à la création et à la gestion d’une entreprise. Ce système implique trois parties : l’entrepreneur, le client et la société de portage. Cette dernière va s’occuper de facturer le client et de reverser à l’entrepreneur son salaire net. La rémunération dépendra en grande partie des montants facturés au client, eux-mêmes fonction du secteur d’activité, des compétences et de l’expérience de l’entrepreneur.

Quelle rémunération espérer en passant par une société de portage ?

combien vous gagnerez en portage salarialLa rémunération du porté correspond à sa facturation HT au client, moins la commission de la société de portage moins les charges sociales, salariales et patronales. Concrètement, la commission est déduite de la facturation totale pour obtenir la base de calcul des charges sociales. Elles sont composées :

  • Des charges sociales patronales correspondant approximativement à 29% de la base de calcul ;
  • Des charges sociales salariales correspondant approximativement à 16% de la base de calcul.

Le total des charges sociales salariales et patronales représente donc 45% de la facturation moins la commission. Afin de savoir exactement ce que vous toucherez à la fin du mois, une simulation de portage salarial pour connaître votre salaire net devra être réalisée.

Ces charges comprennent toute la couverture sociale du salarié (mutuelle, prévoyance, retraite, chômage…) ainsi que les assurances. La commission de portage permet quant à elle de rémunérer le travail administratif (facturation, encaissement, recouvrement, déclaration des charges sociales aux organismes, établissement du contrat de travail…).

Un bulletin de salaire est fourni tous les mois par la société de portage à l’entrepreneur. Elle fait apparaître le montant des commissions afin d’éviter que les sociétés de portage ne viennent gonfler les charges sociales artificiellement pour augmenter leurs marges.

Combien facturer ses prestations avec la société de portage ?

Vous avez plusieurs possibilités pour être rémunéré en portage salarial.

Taux journalier ou forfait

combien vous gagnerez en portage salarialComme pour toutes les activités indépendantes, vient un moment où l’entrepreneur va se demander combien il peut facturer ses prestations. Généralement, elles vont être réalisées sur la base d’un taux journalier. Plutôt que de parler de taux horaire, c’est ainsi la journée de travail qui sera prise en compte. Des fiches de temps peuvent être réalisées à chaque fin de mois permettant de calculer le montant mensuel à payer.

Le taux journalier dépendra en grande partie du secteur d’activité mais aussi de l’entrepreneur. Un junior, ayant peu d’expérience, ne pourra pas prétendre à un salaire identique à un consultant plus âgé.

Il est aussi possible de facturer un forfait mais le risque sera alors de mal évaluer la mission. Si finalement le travail est beaucoup plus important que prévu, il sera difficilement possible de réévaluer la facture.

Frais de fonctionnement

Des frais de fonctionnement peuvent être ajoutés à la facture. Il s’agit des dépenses permettant de faire marcher l’activité (frais de transport, téléphonie/internet, repas…). Il faut savoir que contrairement à une société, ces charges ne peuvent pas être déduites du résultat fiscal.

Toutefois, les frais de fonctionnement facturés ne sont pas considérés comme du chiffre d’affaires et comme du salaire et ne sont donc pas soumis à charges sociales. Il s’agit d’un simple remboursement de frais de la part du client, un peu comme pour un salarié qui avance des frais professionnels puis se le fait rembourser. Ils sont donc déduits de la base de calcul des charges sociales mais sont réintégrés en salaire net.

À noter toutefois que pour être exonérés de charges sociales (et donc pour qu’ils ne soient pas considérés comme de la rémunération détournée), ces frais doivent être justifiés et respecter les seuils fixés par l’URSSAF.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !