Ouvrir une entreprise de gâteaux : devenir pâtissier à domicile

Fête, anniversaire, ou juste pour se faire plaisir, les number cake, layer cake, naked cake et autres gâteaux font fureur à chaque événement, engendrant une demande de plus en plus forte. Pour y répondre, de nombreux amateurs ou professionnels rêvent d’ouvrir leur entreprise de gâteaux et de devenir pâtissier à domicile. Toutefois, pour réussir, aimer les gâteaux ne suffit pas, il faut avoir un diplôme, réaliser les démarches de création d’entreprise puis se faire connaitre.

Quelles sont les conditions pour devenir pâtissier à domicile ?

Vendre des gâteaux Être pâtissier à domicile est une activité artisanale. A ce titre, il faut avoir les diplômes adéquats afin de créer son entreprise et de lancer son activité.

Il est donc nécessaire d’avoir un BEP ou un CAP pâtisserie. Ces formations permettent d’apprendre les bases de la préparation de gâteaux mais aussi d’avoir des notions en matière de gestion commerciale et comptable, de conditions d’hygiènes, d’allergies alimentaires…

A défaut d’avoir obtenu ces diplômes, il faut justifier d’une expérience professionnelle de 3 ans.

Lors de la création de l’entreprise, le diplôme ou les preuves d’expérience (par exemple les bulletins de paie) doivent être fournis.

De plus, le dirigeant ne peut pas avoir été condamné pour une peine l’interdisant de gérer. A noter que le stage de préparation à l’installation n’est plus obligatoire depuis la loi PACTE.

Quelles sont les formalités à réaliser pour devenir pâtissier à domicile ?

Il est nécessaire de créer une entreprise ou une société et d’être un professionnel pour se lancer. En tant que particulier, vous ne pouvez pas décider de réaliser vos gâteaux pour les vendre. Cela s’apparente à du travail au noir.

Créer une auto-entreprise

Le plus simple est de créer une auto-entreprise. Les démarches de lancement et de gestion y sont relativement plus simples que pour les autres formes. Ainsi, il n’y a pas de comptabilité à tenir et les formalités de création peuvent se faire rapidement en ligne sur le site du CFE de l’URSSAF.

Il suffit ensuite de déclarer le chiffre d’affaires mensuellement ou trimestriellement. Les charges sociales sont calculées dessus.

Toutefois, l’auto-entreprise peut vite montrer ses faiblesses. En effet, le chiffre d’affaires y est limité à 176 200€ et l’imposition est forfaitaire. Ainsi, les charges réelles ne peuvent pas être déduites du chiffre d’affaires pour calculer le résultat. Cette situation peut être favorable si les charges réelles sont inférieures aux charges forfaitaires. Toutefois, à l’inverse, elle est défavorable si les charges réelles sont supérieures : votre base imposable sera alors surestimée.

En résumé, l’auto-entreprise est le choix idéal si la conception et la vente de pâtisseries à domicile est envisagée comme une activité secondaire ou si le système d’imposition est intéressant compte tenu des charges.

Si le créateur envisage de se développer, de recruter des salariés, d’ouvrir un point de vente pour commercialiser les gâteaux et d’offrir des prestations supplémentaires, par exemple des cours de pâtisseries, mieux vaut créer une société, ou éventuellement une entreprise individuelle ou une EIRL.

Les démarches de création d’une auto-entreprise

Afin de créer une auto-entreprise, il faut :

  • Remplir en ligne le formulaire P0 CMB micro-entrepreneur ;
  • Y joindre une pièce d’identité ;
  • Éventuellement réaliser une demande d’ACCRE (exonération de charges sociales) si le créateur est éligible ;
  • S’immatriculer au répertoire des métiers, y joindre l’attestation professionnelle ;
  • Souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle (pas obligatoire mais fortement conseillée).

Créer une autre forme juridique

Il est aussi possible de partir sur une autre forme juridique comme une entreprise individuelle ou une EIRL. Dans ce cas, le patrimoine de l’entreprise et le patrimoine de l’entrepreneur sont confondus. Au niveau juridique, les deux ne forment qu’un.

Afin d’éviter une telle situation, et de pouvoir s’associer, il faut créer une société. Le créateur a alors le choix entre EURL/SARL, SASU/SAS, SNC…

Comment faire connaitre son entreprise de gâteaux ?

Devenir patissier à domicileUne fois le diplôme en poche, et la société ou l’entreprise créée, il faut maintenant trouver des clients et faire connaitre son activité. Pour cela, rien de tel que les réseaux sociaux. Il est possible de créer une page Facebook et/ou un compte Instagram où les photos des créations seront publiées, en utilisant les bons hashtags et les services de géolocalisation.

Ensuite, rien ne fonctionne aussi bien que le bouche à oreille. Il suffit que lors d’une fête où les gâteaux ont été servis, un invité les ai appréciés, pour qu’il décide d’en commander à son tour. Il est donc essentiel de fournir des prestations de qualité, aussi beaux visuellement que bon gustativement.

Quels sont les frais pour devenir pâtissier à domicile ?

L’avantage, quand on devient pâtissier à domicile, est que les frais de création sont assez faibles. En effet, l’activité peut être exercée depuis chez soi. Il faudra donc avoir une cuisine, un four, un frigo et des ustensiles de cuisine. A noter qu’en cas d’ouverture en auto-entreprise ou en entreprise individuelle, il n’y a pas de séparation entre le patrimoine personnel et le patrimoine professionnel. Cela signifie que les biens professionnels sont également les biens personnels et vice/versa.

A l’inverse, pour une ouverture en société, le créateur pourra faire l’acquisition de nouveaux biens et les passer en charges ou en immobilisations.

Autre avantage : la constitution d’un stock de départ représente un faible montant dans la mesure où les produits sont périssables et qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un stock trop important.

Toutefois, en cas d’ouverture d’un point de vente pour commercialiser les pâtisseries, les frais seront plus élevés. Il faudra alors s’acquitter du pas de porte ou droit au bail, aménager le local tout en respectant les normes ERP, éventuellement réaliser des travaux, installer des éléments de décoration…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !