Le bilan de compétences est un bilan réalisé par un professionnel qui permet d’analyser les compétences du salarié. Le but est ensuite que le salarié détermine son projet professionnel et suive éventuellement une formation. Le bilan peut être réalisé pendant le temps de travail du salarié, en dehors ou à l’occasion d’un congé de bilan de compétences.

Comment se déroule le bilan de compétences ?

Le bilan de compétences permet d’analyser les compétences professionnelles et personnelles du salarié ainsi que de faire un point sur ses aptitudes et ses motivations. Il se déroule par étape :

1. Phase préliminaire : le prestataire analyse les besoins du salarié et lui présente le déroulement du bilan

2. Phase d’investigation : le prestataire analyse les motivations du salarié ainsi que ses intérêts. Il identifie ses compétences et ses aptitudes et évalue éventuellement ses connaissances générales

3. Phase de conclusion : les résultats du bilan sont communiqués au salarié et un projet de formation est éventuellement définit. Un document de synthèse est remis au salarié.

Quand se déroule le bilan de compétences ?

Le bilan de compétences peut se dérouler :

  • Pendant le temps de travail du salarié ;
  • En dehors du temps de travail du salarié ;
  • Pendant le congé de bilan de compétences.

Le bilan de compétences dure généralement 24 heures, soit la durée du congé de bilan de compétences.

Comment obtenir un congé de bilan de compétences ?

Le salarié doit faire une demande auprès de son employeur pour obtenir un congé de bilan de compétences. Il doit respecter des conditions d’ancienneté afin de l’obtenir :

  • Pour les personnes en CDI : 5 ans d’ancienneté comme salarié et 12 mois dans la société dans laquelle il travaille ;
  • Pour les personnes en CDD : 24 ans d’ancienneté comme salarié durant les 5 dernières années et 4 mois au cours des 12 derniers mois dans l’entreprise dans laquelle il travaille.

La demande du salarié doit être faite au moins 60 jours avant la date de début du congé. Elle doit indiquer la date de début, la durée et le nom de l’organisme en charge du bilan. L’employeur doit répondre dans les 30 jours. Il ne peut pas refuser la demande mais peut la repousser de 6 mois maximum si l’absence du salarié est préjudiciable à la société.

Quel est le coût du bilan de compétences ?

Le coût du bilan de compétences est d’environ 2 000€. Toutefois, ce n’est généralement pas le salarié qui paye ce bilan. Il peut ainsi faire l’objet d’une prise en charge financière par l’organisme paritaire collecteur de l’entreprise dans laquelle le salarié travaille (Opacif, Fongecif, Agecif). La demande peut être refusée si :

  • Le budget est insuffisant pour prendre en charge toutes les demandes simultanément ;
  • L’organisme en charge du bilan n’est pas agréé par l’organisme de financement ;
  • La demande n’est pas rattachée à une action qui permet la réalisation du bilan de compétences.

Afin de mettre toutes les chances de son côté, le salarié peut décider de ne pas demander un congé pour effectuer le bilan. L’organisme n’aura ainsi pas à payer la rémunération du salarié mais seulement le coût de la formation. Le salarié peut également utiliser ses heures de formation disponibles via le compte personnel de formation (CPF) pour effectuer le bilan.

En cas de prise en charge financière, une convention est passée entre le salarié, l’organisme en charge du bilan de compétences et l’organisme de prise en charge financière.

Le bilan de compétences
Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *