Créer une librairie

Créer une librairie ne s’improvise pas et demande de passer un certain temps dans la réalisation des formalités de lancement. Choix de l’emplacement et du local, étude de marché, business plan, réalisation des formalités de création sont autant de tâches à mener à bien. La recherche des aides est également une étape essentielle, notamment pour anticiper le coût de création.

Quelles sont les formalités à réaliser pour créer une librairie ?

Etude de concurrence et de marché

Afin de créer une librairie, il est nécessaire de bien réfléchir à l’emplacement et d’étudier la zone de chalandise, c’est-à-dire la zone d’où la plupart de la clientèle proviendra. Il peut donc être nécessaire de réaliser au préalable une étude de marché et une étude de concurrence. La première permettra de connaitre les attentes des clients, leurs besoins, leurs goûts…La seconde permettra de s’intéresser à la concurrence déjà présente. Il existe deux types de concurrence :

  • Les concurrents directs qui sont les autres libraires ;
  • Les concurrents indirects c’est-à-dire les autres commerces où les clients peuvent se procurer des livres, comme les grandes surfaces ou les sites internet.

Il faudra, dans un cas comme dans l’autre, trouver des éléments de différenciation. Toutefois, impossible de jouer sur le prix. Le livre n’est pas considéré comme un produit commercial classique et fait l’objet d’une réglementation stricte avec la loi sur le prix unique, aussi appelé loi Lang. Le prix de vente d’un livre est ainsi fixé par l’éditeur et le détaillant ne peut accorder un rabais que de l’ordre de 5%. Il faudra donc se spécialiser autrement : en proposant des livres d’occasion, en fournissant des conseils ou en se spécialisant sur des niches (bandes dessinés, manga, livres rares de collection…).

Une fois tous ces paramètres pris en compte, il faudra trouver le local. Celui-ci devra correspondre aux attentes du libraire en termes d’espace. Souhaite-il ouvrir une grande librairie généraliste ou une petite librairie plutôt intimiste? En tout état de cause, la librairie devra respecter les règles en matière d’ERP (établissement recevant du public). Cela signifie qu’il devra être accessible aux personnes à mobilité réduite et respecter les normes en matière d’incendie.

Business plan

L’étude de marché et l’étude de concurrence, où tout du moins les points clés, figureront dans le business plan ainsi que les documents financiers suivants :

  • Le plan de financement initial faisant apparaitre les besoins et les ressources de départ ;
  • Le tableau de trésorerie prévisionnelle où figureront mois par mois pendant la première année les encaissements et les décaissements ;
  • Le compte de résultat prévisionnel qui indiquera le résultat prévisionnel en soustrayant aux produits les charges ;
  • Le bilan prévisionnel permettant d’avoir une précision sur le patrimoine de l’entreprise à chaque clôture annuelle.

Le business plan permettra de valider la rentabilité financière. Il sera présenté au banquier en cas de recours à un prêt bancaire.

Procéder aux formalités juridiques pour créer une librairie

Une fois ces deux documents réalisés, il faudra créer la structure juridique. La première étape est de déterminer la forme la mieux adaptée (entreprise individuelle, EIRL, EURL, SARL, SAS, SASU, SA…). Les formalités de création (rédaction des statuts, publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonces légales…) dépendront ensuite de la forme choisie. Compte tenu des investissements de départ, mieux vaut tout de suite éliminer les formes juridiques comme l’auto-entreprise et l’entreprise individuelle qui offrent peu de garanties financières et qui sont limitées en termes de développement.

Il peut être judicieux de créer une EURL/SARL ou une SASU/SAS. Les formalités sont plus ou moins identiques et consistent à :

  • Rédiger des statuts ;
  • Publier un avis de création dans un journal d’annonces légales ;
  • Définir le capital ;
  • Ouvrir un compte en banque et y déposer les apports ;
  • Choisir un nom de société ;
  • Compléter l’imprimé M0 ;
  • Choisir les options fiscales (régime de TVA, régime d’imposition, impôt sur le revenu ou sur les sociétés) et la date de clôture ;
  • Pour le gérant ou président, rédiger une attestation de non condamnation et de filiation, un acte de nomination et remplir le formulaire TNS ;
  • Compléter le registre des bénéficiaires effectifs ;
  • Compléter la liste des souscripteurs d’actions dans le cas d’une SAS ou d’une SASU ;
  • Fournir un justificatif pour le siège social ;
  • Réaliser un état des actes accomplis pour la société en formation ;
  • Eventuellement souscrire une assurance ;
  • Déposer le dossier de création au centre de formalité des entreprises.

Enfin, le créateur ne devra pas oublier d’établir des contrats avec les éditeurs en négociant les taux de remise et les conditions de retours.

Quelles sont les conditions pour créer une librairie?

Il n’y a pas de conditions de diplômes ni d’expérience à respecter pour ouvrir une librairie. Toutefois, il faudra bien évidemment avoir des connaissances en littérature, si ce n’est une passion pour la lecture. Il devra suivre l’actualité littéraire et lire les nouveautés. Il faudra également avoir des connaissances en matière de :

  • Gestion d’un point de vente : suivi de la caisse, mise en rayon, comptabilité, fiscalité…
  • Management : embauche de salariés, tenue du planning, gestion des ressources humaines….
  • Relationnelle, que ce soit avec les clients, pour les conseiller, ou avec les éditeurs ;
  • Evénementielle afin d’éventuellement prévoir des événements : dédicace, rencontre avec les auteurs…

Certains diplômes peuvent préparer à travailler dans le monde de la librairie comme le BTS technicien du livre, le DUT métier du livre ou la licence de lettre avec option librairie.

Quel est le coût de création d’une librairie ?

Créer une librairie demande un investissement financier non négligeable. Il faut ainsi :

  • Acheter ou créer un fonds de commerce ou un pas de porte ;
  • Aménager le local ;
  • Créer une vitrine ;
  • Se constituer un stock de départ.

Il faut donc compter au moins 50 000€ de coût de création d’une librairie.

Quelles sont les aides à la création d’une librairie ?

Des aides existent pour créer une librairie :

  • Aides de l’ADELC (association pour le développement de la librairie de création). Elle consiste en une entrée dans le capital à hauteur de 5% et d’un apport en compte courant ;
  • Aide du centre national du livre. Elle prend la forme d’une aide à la constitution d’un stock, à la réalisation de travaux, à l’acquisition d’un fonds de commerce ou au rachat de parts sociales d’une société. Elle est octroyée sous conditions et sur présentation d’un dossier. Les subventions varient entre 5 000€ et 50 000€ ;
  • Aides de la DRAC (direction régionale des affaires culturelles). Il s’agit d’une aide financière à la création, la reprise, l’agrandissement et le développement des librairies ;
  • Exonération de CET (contribution économique territoriale) pour les librairies labélisées LIR (librairie indépendante de référence) et LR (librairie de référence).

Si vous souhaitez savoir comment gérer une librairie, cette article est pour vous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.