Le bas de bilan

Dernière mise à jour le

Le bas de bilan désigne, comme son nom l’indique, les éléments comptables qui figurent dans le bas du bilan, c’est-à-dire les éléments à court terme. De nombreuses analyses financières portent sur le bas de bilan afin de déterminer la solvabilité de l’entreprise. Lorsque ces analyses ne donnent pas les résultats attendus, des outils de gestion sont à mettre en place par l’entreprise afin d’améliorer sa trésorerie. 

Qu’est ce que le bas de bilan ?

Il est constitué des ressources et des dettes à court terme de l’entreprise.

Il s’agit des éléments liés à l’exploitation courante :

Côté actif

L’actif est la partie gauche du bilan. Il représente ce que l’entreprise possède:

  • Les stocks : ils permettent de faire face aux demandes des clients et de les livrer en temps et en heures. Il en existe ainsi plusieurs types : matières premières, produits finis,  en-cours de production, marchandises et emballages  ;
  • Les créances : il s’agit d’une somme due à l’entreprise. Ils sont de deux types :
    • Créances clients : elles sont liées au décalage entre le moment où la facture est émise (normalement lors de la livraison du produit ou de la réalisation de la prestation) et la date de paiement. Certaines factures sont payées comptant, par exemple dans la grande distribution. Dans ce cas les créances sont nulles. En B to B (business to business), les factures sont généralement payées avec un décalage. La LME (loi de modernisation de l’économie) prévoit toutefois un délai maximum de 45 jours fin de mois ou 60 jours date de facture ;
    • Créances fiscales : c’est l’Etat qui doit une somme d’argent à l’entreprise. Le cas le plus fréquent est le crédit de TVA. La TVA collectée est alors inférieure à la TVA déductible ;
  • Les disponibilités : il s’agit des liquidités en caisse et en banque ainsi que des valeurs mobilières de placement puisqu’elles sont immédiatement convertibles en cash.

Côté passif

Le passif se trouve dans la partie droite du bilan. Il représente ce que l’entreprise doit. Le bas de bilan côté passif est constitué des dettes :

  • Fiscales et sociales : il s’agit de l’argent dû à l’Etat au titre du paiement des taxes et impôts (TVA, impôt sur les sociétés, CFE et CVAE, taxe sur les salaires, taxe d’apprentissage…) ainsi que de la rémunération à verser aux salariés et des charges sociales dus aux organismes sociaux ;
  • Fournisseurs : les dettes fournisseurs, comme les créances clients, proviennent du décalage entre le moment où la facture est reçue et le moment où elle est payée.
  • Financières à court terme (moins d’un an).

Comment analyser le bas de bilan ?

Plusieurs ratios permettent d’analyser le bas de bilan et de déterminer la solvabilité de l’entreprise. Il s’agit alors de savoir si elle a assez d’argent disponible à court terme pour faire face à ses échéances à court terme :

  • Analyse du besoin de fonds de roulement (BFR) : stock + créances clients – dettes fiscales et sociales – dettes fournisseurs ;
  • Analyse de la liquidité de l’entreprise en calculant le ratio de liquidité : actif à court terme / passif à court terme ;
  • Solvabilité des clients : provisions pour clients douteux par rapport au total des créances des clients.

Comment le gérer et l’améliorer ?

La gestion consiste à gérer la trésorerie de l’entreprise. Il s’agit donc de veiller à ce que le BFR soit négatif et qu’il soit dans la moyenne des entreprises du même secteur.

Gérer le bas de bilan consiste donc à veiller à avoir :

  • Des stocks faibles pour que le délai de rotation soit assez élevé ;
  • Un délai de paiement des clients réduit : il faut donc s’assurer que les clients payent dans les temps notamment en mettant en place une procédure de recouvrement des créances impayées ;
  • Un délai de paiement des fournisseurs assez large, au moins plus large que le délai moyen de paiement des clients.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !