Mise au rebut d’une immobilisation

La mise au rebut d’une immobilisation signifie que l’entreprise la sort de son patrimoine, sans la céder c’est-à-dire en la mettant hors service ou en s’en débarrassant pour un prix nul. Voici les écritures à passer en comptabilité.

Rappel sur la comptabilisation des immobilisations

Une immobilisation est un investissement dont on attend qu’elle procure à l’entreprise des avantages économiques futurs. A la différence d’une charge, elle n’est pas consommée dans la réalisation de la prestation ou dans la fabrication du bien. L’immobilisation est donc inscrite à l’actif de l’entreprise. Afin de constater sa perte de valeur, des charges : les amortissements, sont passées chaque année.

Qu’est ce qu’une mise au rebut?

Une mise au rebut signifie que l’entreprise arrête d’utiliser l’immobilisation. Il peut s’agit soit :

  • d’un acte volontaire : elle met par exemple l’immobilisation hors service
  • d’un acte involontaire : elle est par exemple détruite lors d’un sinistre.

En tout état de cause, le prix de cession est nul. L’entreprise ne doit pas en retirer un bénéfice. Ainsi, en cas de sinistre, elle ne doit pas recevoir d’indemnités d’assurance.

L’écriture comptable de mise au rebut d’une immobilisation

Afin de supprimer l’immobilisation de l’actif, il faut tout d’abord l’amortir en intégralité puis la sortir afin qu’elle n’apparaisse plus au bilan.

Amortissement total de l’immobilisation à constater

La première étape, avant de sortir l’immobilisation de l’actif est de l’amortir en intégralité.

L’écriture d’amortissements exceptionnels est la suivante :

DébitCrédit
6871 : dotation aux amortissements exceptionnels
28 : amortissements

Le montant de l’écriture à passer est égal à la valeur des amortissements restant à réaliser à la date de mise au rebut c’est-à-dire à la valeur d’origine moins le montant des amortissements comptabilisés avant la date de mise au rebut.

Amortissements dérogatoires

Si l’entreprise a pratiqué des amortissements dérogatoires, l’écriture est à passer est la suivante :

DébitCrédit
145 : amortissements dérogatoires
78725 : reprises sur amortissements dérogatoires

Sortie de l’actif

Il faut ensuite sortir l’immobilisation de l’actif en passant l’écriture suivante :

DébitCrédit
28 : amortissements
2 : immobilisations

Le montant de l’écriture à passer est égal à la valeur de l’immobilisation.

Contrairement à la cession d’une immobilisation, il n’y a pas de produits à constater en comptabilité.

Donnez une note à cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.