Quelles solutions de financement à court terme pour les entreprises ?

Quand une entreprise souffre de problèmes de trésorerie ponctuels, elle a le choix entre plusieurs solutions de financement à court terme. Elle peut ainsi faire appel à des crédits de trésorerie comme le découvert, la facilité de caisse ou le crédit de campagne. La banque permettra alors de combler les trous dans la trésorerie. Autre solution : faire appel à des crédits de mobilisation de créances, afin d’accélérer le paiement des clients.

Les crédits de trésorerie, des solutions de financement à court terme

Les crédits de trésorerie doivent être accordés par la banque de l’entreprise. Il s’agit de lui permettre d’avoir une trésorerie négative ponctuellement, ou plus régulièrement en cas d’activité saisonnière.

Le découvert

Le découvert est une sorte de prêt à très court terme accordé par une banque à son client afin qu’elle puisse faire face à des difficultés de trésorerie ponctuelles. Il y a deux types de découvert : le découvert autorisé et le découvert non autorisé. Dans le premier cas, l’entreprise et la banque se mettent d’accord sur un montant de découvert, une durée et un taux. Dans le second cas, la banque accepte ponctuellement et de manière exceptionnelle à financer une opération quand l’entreprise est dans le rouge. Les taux d’intérêts ne sont toutefois pas les mêmes et le découvert non autorisé coûte cher à l’entreprise.

La facilité de caisse

La facilité de caisse est une sorte de découvert. A la différence de celui-ci, le compte ne doit être à découvert que 15 jours dans le mois maximum. La facilité de caisse permet de compenser les décalages entre les entrées et les sorties d’argent. D’un côté, les sorties sont généralement prévues à date fixe (paiement des salaires, des charges sociales et des taxes, des charges fournisseurs). D’un autre côté, les entrées sont souvent étalées dans le mois.

Le crédit de campagne

Le crédit de campagne est également une sorte de découvert. A la différence de celui-ci et de la facilité de caisse, le découvert autorisé est de quelques mois dans l’année. Il permet ainsi de faire face à des décalages de trésorerie lors d’activités saisonnières. C’est le cas par exemple d’un fabricant de jouets qui va avoir des dépenses toutes l’année pour confectionner ses produits mais qui va avoir une majorité d’entrées d’argent peu avant noël.

Obtenir un crédit de trésorerie

Afin d’obtenir un crédit de trésorerie, l’entreprise doit avoir une situation financière seine. Il n’est pas utile d’apporter des garanties financières comme un nantissement mais il faudra fournir des documents financiers comme :

  • Un prévisionnel de trésorerie ;
  • Le bilan et le compte de résultat des dernières années.

Les crédits de mobilisation créances, des solutions de financement à court terme

Les crédits de mobilisation de créances consistent à accélérer le paiement des clients. Plusieurs possibilités : demander au client de payer plus rapidement ou transférer la créance à la banque ou à un autre organisme financier.

L’escompte

L’escompte est le paiement par la banque à son entreprise cliente d’un effet de commerce (traite ou lettre de change) immédiatement à sa réception, c’est-à-dire sans attendre l’échéance indiquée sur le document.

Il est également possible de mettre en place un système d’escompte avec le client. Celui-ci pourra alors régler le paiement de sa facture en avance, en contrepartie de la baisse du prix d’achat.

Le Dailly

Le Dailly repose sur le même principe que l’escompte sauf qu’à la différence du premier, il n’est pas nécessaire d’être en possession d’un effet de commerce. Seul un bordereau de cession de créances accompagné du double des factures est transmis à la banque.

L’affacturage

L’affacturage est une sorte de dailly (il n’y a pas d’effets de commerce mais seulement une facture). A la différence de celui-ci, la facture est transmise à une société financière qui s’appelle une société d’affacturage (et qui n’est donc pas la banque de l’entreprise). Elle va régler la créance immédiatement et s’occupera de se faire payer, entraînant ainsi un transfert de risque. En contrepartie, elle prendra une commission.

Augmenter les délais de paiement des fournisseurs pour financer les besoins

Le délai de paiement fournisseurs a un impact direct sur la trésorerie de l’entreprise. Il faut en effet qu’il soit le plus long possible, tout en respectant la réglementation en vigueur, c’est-à-dire la LME. En effet, la loi de modernisation de l’économie prévoit que les délais de paiement ne puissent pas dépasser :

  • 45 jours fin de mois ;
  • 60 jours date de facture.

Cette règle s’applique pour des relations commerciales entre deux entités françaises.

Réduire les délais de paiement des clients pour financer les besoins à court terme

Le pendant du délai de paiement fournisseurs est celui client. Il est ainsi préférable, pour améliorer sa trésorerie, qu’il soit le plus court possible. Le plus simple est alors de négocier avec les clients.

Il faut aussi réaliser un suivi des créances clients, en créant par exemple une balance âgée. Elle permettra de voir en un coup d’œil les factures à payer et de repérer celles en retard. Il faudra ensuite relancer les clients en retard. Le plus simple est de rédiger une procédure de relance des factures impayées. Elle sera gradué et ira de la simple à relance à l’injonction de payer au tribunal.

Réduire les stocks pour diminuer les besoins de financement

Plutôt que de chercher à trouver des solutions de financement, il est tout simplement possible de réduire les besoins, en particulier les stocks. En effet, ils représentent un coût non négligeable pour l’entreprise et donc des financements immobilisés. Il faut pour cela augmenter le délai de rotation des stocks en produisant moins ou en vendant plus.

Côté production, vous pouvez par exemple mettre en place un système de juste-à-temps. Côté vente, vous pouvez utiliser des méthodes pour écouler le stock dormant :

  • Vendre à un destockeur ;
  • Mettre en place des opérations commerciales ;
  • Les écouler sur un nouveau marché, à l’international par exemple ;
  • Les donner à des associations…

Le respect de l’équilibre financier dans la recherche de solutions de financement à court terme

Il est essentiel de respecter un équilibre dans le financement de l’entreprise :

  • Les ressources à long terme (capitaux propres + emprunts à moyen et long terme) financent les besoins à long terme (les immobilisations) ;
  • Les ressources à court terme (dettes fournisseurs, dettes fiscales et sociales et éventuellement crédits de trésorerie) financent les besoins à long terme (le stock et les créances clients).

Ainsi, les solutions de financement à court terme vont permettre de financer :

  • Les frais de constitution, le stock de départ et le BFR initial au moment de la création de la société ;
  • Le BFR (besoin en fonds de roulement) au cours de la vie de la société. Il s’agit alors de financer le stock de l’entreprise et les créances clients.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !