SASU ou EURL : quelle banque choisir ?

L’ouverture d’un compte bancaire professionnel est une étape incontournable dans la création d’une société. Ce compte est utile pour optimiser la gestion financière de l’entreprise et dissocier les transactions professionnelles des transactions personnelles, ce qui permet de garantir une transparence au niveau de la fiscalité. Mais quelle banque choisir si l’entreprise a une forme juridique en SASU ou EURL ? Il faut dire que parmi les nombreux prestataires sur le marché bancaire, il n’est pas évident de faire son choix. Suivez ce guide pour sélectionner le meilleur établissement financier.

À quel moment ouvrir un compte bancaire pro ?

L’ouverture d’un compte bancaire professionnel s’effectue toujours au cours du processus de création de l’entreprise. En effet, le compte est nécessaire pour déposer les apports en numéraire de l’associé unique. Lorsque le capital est positionné sur le compte, la banque délivre un certificat de dépôt de fonds, un document requis pour immatriculer la société. En effet, sans cette attestation, le greffe du tribunal de commerce contestera l’immatriculation de l’entreprise.

Les banques pour ouvrir un compte pro pour sa SASU ou EURL

Les banques traditionnelles

Les banques traditionnelles se présentent comme un choix de qualité pour les SASU et EURL. Travaillant depuis longtemps avec ces formes juridiques, elles ont l’avantage de bien connaitre les besoins de ces sociétés. Elles sont ainsi plus fiables dans la gestion d’un compte pro et garantissent une sécurité optimale des fonds. BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole… ces banques traditionnelles s’adressent parfaitement aux SASU et EURL.

De plus, les banques traditionnelles sont des prestataires physiques. En cas de problème, vous pouvez discuter face à face avec un conseiller et bénéficier d’un accompagnement personnalisé. Toutefois, elles ne sont joignables que pendant les heures de bureau. Les banques traditionnelles ne sont donc pas la meilleure option si vous avez besoin de leur service à l’immédiat. En ce qui concerne leurs tarifs, elles sont plus chères étant donné qu’elles prélèvent des commissions à chaque mouvement. De ce fait, elles ne conviennent pas pour les micros et petites entreprises.

Les banques mobiles ou néobanques

Les banques mobiles sont de plus en plus prisées par les professionnels. La raison ? Elles proposent un tarif moins élevé que les banques traditionnelles. En outre, leurs offres sont plus spécifiques. Elles ont les mêmes services que les banques physiques, mais avec des options en plus : ouverture de compte instantanée, possibilité de contacter un conseiller à n’importe quel moment, transaction à distance…Qonto, Shine, Manager.One… proposent un compte pro aux tarifs intéressants pour les SASU et les EURL.

Les néobanques sont un bon choix pour les EURL et SASU. En effet, elles proposent des offres plus souples et plus flexibles qui répondent parfaitement aux besoins des petites entreprises. Dès l’ouverture du compte, sont mis à la disposition du client :

  • Un compte pro avec IBAN
  • Un ensemble de services pour simplifier la comptabilité (accès à un logiciel de gestion, notification en temps réel, historique des transactions, etc.)
  • Une carte MasterCard ou Visa et des cartes bancaires virtuelles
  • Des services bancaires essentiels (paiement en ligne, virement national et international, dépôt de chèque…)
  • Un service client accessible sur une plus grande plage horaire
  • Des tarifs défiants toute concurrence.

En revanche, les néobanques ne sont que des établissements de paiement. À ce titre, elles ne disposent pas encore de certains services comme l’épargne, les découverts bancaires, les solutions de financement, les produits d’assurance, etc. Si votre entreprise a besoin de ces produits, les néobanques ne sont pas faites pour vous.

Choisir sa banque : les critères de choix

Banque traditionnelle, mobile ou en ligne, il est difficile de se retrouver entre ces différentes possibilités. Pour savoir quelle offre répond le mieux à vos attentes, vous devez avant tout identifier vos besoins en service bancaire : moyens de paiement et d’encaissement, solution de crédit, épargne, gestion de compte à distance, accès à l’historique des transactions, notification après chaque mouvement, etc.

Votre choix doit également tenir compte de votre budget et de la qualité de service dont vous souhaitez bénéficier (ouverture de compte en instantané, accompagnement dédié…). Ceci fait, passez à la sélection des prestataires en comparant les points suivants :

  • La notoriété de l’établissement
  • Les services bancaires proposés
  • Les moyens de paiement et d’encaissement mis à disposition : chèque, carte, terminal de paiement, prélèvement, virement, paiement à distance…
  • Le taux de change en cas de transaction internationale
  • Les frais bancaires
  • La réactivité du service clientèle
  • Les fonctionnalités comptables

Si votre SASU ou EURL est une grande structure, l’idéal est de choisir une banque traditionnelle vu la diversité de services qu’elle propose. À contrario, pour une micro ou petite entreprise, une banque mobile ou une banque en ligne se révèle être une meilleure alternative.

Comment ouvrir un compte bancaire pro ?

Traditionnelle ou digitale, chaque banque a sa propre procédure d’ouverture de compte. Toutefois, la démarche à suivre est à peu près la même pour les banques traditionnelles :

  • Prise de contact avec la banque souhaitée
  • Rendez-vous avec un conseiller bancaire
  • Souscription à l’offre qui répond à vos besoins
  • Création d’un compte bancaire temporaire
  • Dépôt des fonds
  • Remise d’une attestation de dépôt du capital
  • Obtention d’un extrait Kbis ;
  • Envoi du Kbis à la banque ;
  • Déblocage du capital ;
  • Ouverture du compte bancaire professionnel ;
  • Virement des fonds.

La démarche d’ouverture d’un compte pro pour une SASU et une EURL est plus simple dans une banque digitale car tout se fait sur le site internet du prestataire :

  • Saisie des informations concernant l’entreprise et son dirigeant ;
  • Envoi des pièces justificatives de la société (extrait de publication dans un journal d’annonces légales, extrait Kbis) ;
  • Envoi des pièces justificatives du dirigeant (carte d’identité, justificatif de domicile) ;
  • Obtention d’un RIB ;
  • Ouverture du compte.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.