Trouver un local pour son commerce et l’aménager

On ne le redira jamais assez : le local est le premier facteur clé de succès d’un commerce. C’est grâce à l’emplacement que les clients viendront, c’est avec la vitrine et la façade qu’ils franchiront la porte du magasin, et c’est en partie grâce à l’aménagement et la décoration qu’ils transformeront une simple visite en un achat. Il est donc essentiel d’y consacrer du temps, tant dans sa recherche que dans son aménagement. 

Comment choisir le local pour son commerce ?

La zone de chalandise et l’emplacement

Avant de choisir un local, il faut définir la zone de chalandise. C’est la zone à partir de laquelle la majorité des clients proviendront. Elle doit donc être la plus dense et large possible. Toutefois, la zone d’habitation et l’emplacement doivent correspondre à la cible du commerce, mais aussi au secteur d’activité. Rien ne sert d’ouvrir un magasin de prêt-à-porter destiné aux jeunes si la zone autour est peuplée de personnes plutôt âgées. De même, un magasin d’ameublement ou un vide-grenier permanent ont plutôt tendances à se situer en périphérie afin de pouvoir stocker tous les objets encombrants, et pour offrir une place de parking aux clients. L’accessibilité est donc un critère important dans le choix du local. 

En tout état de cause, il faudra choisir un emplacement avec un passage important : une gare, une rue passante, une zone commerciale….Enfin, le dynamisme du quartier est aussi à examiner attentivement (présence d’autres commerçants complémentaires ou concurrents, travaux de piétonisation à prévoir…).

La surface et la configuration

Une fois l’emplacement choisi, il faut trouver le local adéquat. Sa surface doit permettre d’installer : 

  • Des portants, rayonnages et tout le matériel nécessaire pour présenter les produits (chambre froide par exemple pour un magasin alimentaire) ;
  • Une zone de stockage où les produits seront entreposés en attendant leur mise en rayon ;
  • Un espace d’accueil avec la ou les caisses ;
  • Des cabines d’essayage pour les magasins de prêt-à-porter ;

Le local trouvé doit bien entendu être en adéquation avec le budget. Il ne faut pas oublier qu’au prix de la location au m2 se rajoutent souvent : 

  • Le droit au bail ou le pas de porte : le premier doit être payé à l’occupant des lieux actuel afin de reprendre le bail dans les mêmes conditions. Le second est dû au bailleur et correspond à un droit d’entrée afin de prendre possession du local ;
  • La caution ou le dépôt de garantie, correspondant souvent à plusieurs mois de loyer ;
  • Les travaux éventuels à réaliser. 

Il faudra d’ailleurs attentivement examiner le bail commercial afin de savoir qui prend en charge les gros travaux et ceux d’entretien courant, et dans quelle mesure le loyer peut être révisé périodiquement. 

Comment trouver un local pour son commerce ?

Reste maintenant à dénicher les locaux disponibles, ce qui relève parfois du défi dans les zones fortement demandées. Première solution : passer par un agent immobilier ou un mandataire de fonds de commerce. Moyennant une commission, il vous aidera à trouver la perle rare dans le marché immobilier des locaux commerciaux. Si vous souhaitez réaliser les démarches vous-même, vous pourrez commencer par réaliser une étude de terrain afin de repérer les locaux vides. Vous pourrez également contacter la marie pour obtenir une liste des biens vacants et une des bailleurs privés. Si malgré tous ces efforts, vous faites toujours chou blanc, n’hésitez pas à faire du porte-à-porte auprès des commerçants existants afin de savoir s’ils connaissent des locaux susceptibles de se libérer rapidement.

Quelles sont les règles à respecter pour aménager son local ?

Une fois le local trouvé, il faudra sans doute réaliser des travaux, à l’intérieur mais aussi éventuellement à l’extérieur. Des déclarations administratives seront nécessaires en fonction de leur nature et de leur étendue  : 

  • En cas de modification de l’aspect extérieur (vitrine remplacée, nouvelle couleur, ouverture percée…), il faut adresser une déclaration préalable de travaux à la mairie, accompagnée d’une demande d’autorisation de modifier un ERP (établissement recevant du public) ;
  • En cas de changement d’activité du local, d’agrandissement de plus de 20 m2, de travaux en extérieur sur bâtiments inscrits aux monuments historiques et sur les immeubles protégés, ainsi qu’en cas de travaux intérieurs sollicitant les structures porteuses, un permis de construire doit être réalisé.

Dans les autres cas, aucune déclaration n’est nécessaire.

Enfin, il faut noter que pour les ERP, des normes d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite, ainsi que de prévention et d’évacuation en cas d’incendie, doivent être respectées.

Comment décorer son local ?

Le choix de la décoration du local est un élément clé à intégrer lors de sa prise en main. Elle doit créer une atmosphère unique, être originale et personnalisée sans être toutefois extravagante. En effet, la décoration est là pour mettre les produits en valeur, pour les sublimer et non l’inverse : le magasin ne doit pas crouler sous les éléments décoratifs. Il peut d’ailleurs être intéressant d’ajouter des éléments végétaux afin de créer une ambiance détendue. 

Le choix de l’éclairage, des luminaires et des couleurs est déterminant puisqu’ils vont contribuer à mettre en avant les zones chaudes et les zones fraudes du magasin. Il pourra d’ailleurs être intéressant, une fois le magasin ouvert, de réaliser une étude de flux, afin de savoir comment les visiteurs se comportent. 

Enfin, l’ambiance sonore et olfactive sont également importantes et l’agencement de la vitrine est déterminante.

Comment étendre la taille de son local ? 

Il est parfois possible de déborder de son local pour s’installer sur la voie publique, en installant une terrasse, un étalage ou tout simplement un présentoir ou un panneau mobile. Il faut alors réaliser une demande auprès de la mairie afin d’occuper l’espace public. Chaque commune a sa propre règlementation. Certaines imposent une charte avec des normes à respecter pour ne pas dénaturer l’homogénéité d’ensemble. De plus, il est aussi généralement demandé de respecter les usages du domaine public, de laisser une bande passante inoccupée et, bien entendu, de ne pas créer de troubles à l’ordre public. En contrepartie, une redevance est versée à la mairie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.