L’entretien d’embauche sert à tester les candidats ainsi qu’à déterminer s’ils pourront correspondre au poste recherché et s’intégrer dans l’entreprise. Il existe toutes sortes de tests : certains sont sous forme de questionnaires à remplir en ligne ou en papier, d’autres sont oraux. Certains sont formels, d’autres sont plus des réponses et des attitudes analysées pendant l’entretien…

Les tests écrits ou en ligne en entretien d’embauche

Ce genre de test est de moins en moins pratiqué en recrutement, ou tout du moins, plus la qualification et l’expérience d’un candidat augmentent, moins ils sont réalisés. Pourquoi ? parce que les connaissances d’un candidat sont sanctionnées par un diplôme et par l’expérience. De nombreux éléments peuvent être déduits du CV et de la lettre de motivation. A partir du diplôme du salarié, il sera possible de déterminer ses connaissances de base. L’expérience permettra de savoir quels secteurs d’activité sont connus par le candidat. Enfin, il sera possible de connaitre son niveau en langue et en compétences informatiques car les deux sont souvent indiqués sur le CV.

Toutefois, dans des domaines très précis, ou certaines connaissances sont requises, il pourra être envisageable de faire passer un test. Plutôt qu’un questionnaire à remplir, mieux vaut privilégier les tests pratiques et les mises en situation. Si vous avez besoin d’une personne qui parle anglais, vous pouvez lui demander de parler anglais au cours de l’entretien d’embauche. Si vous cherchez un développeur informatique, vous pouvez lui demander d’écrire quelques lignes de code.

Mieux vaut éviter de faire passer toute une série de tests dans tous les domaines. Certains cabinets de recrutement font passer des tests en orthographe, en langue, dans le domaine du candidat…Il est plus utile de parler quelques dizaines de minutes avec le candidat et de lire son CV que de réaliser tous ces tests qui auront davantage tendance à démotiver les candidats.

Les tests implicites en entretien d’embauche

Encore une fois, rien ne sert de poser toute la batterie de questions qui est généralement posée par les recruteurs du type « quels sont vos défauts » ? « comment vous voyez-vous dans 10 ans » ? qui ont tendance à faire basculer l’entretien dans un schéma questions/réponses et qui peut déstabiliser le candidat.

Mieux vaut laisser l’entretien se dérouler comme une véritable conversation plutôt que d’avoir une structure : 1. Présentation du candidat 2. Présentation du poste et de l’entreprise 3. Questions/réponses.

L’idéal est que le recruteur commence par se présenter pour mettre en confiance le candidat. L’entretien pourra se poursuivre par une présentation du candidat à son tour puis par le poste en lui-même tout en interagissant avec le candidat et en n’hésitant pas à lui poser des questions de temps en temps afin d’avoir son ressenti sur les missions.

Les différentes sortes de tests en entretien d’embauche

Si vous avez accroché avec un candidat mais que avez un doute sur ses connaissances ou ses compétences, voici quelques idées de tests à faire passer :

  • Test de compréhension : résumé d’un texte, rédaction sur un thème donné… ;
  • Test d’aptitude numérique et de logique : calcul mental, suite à compléter, erreur à trouver… ;
  • Tests de personnalité : questions sur des sujets très divers, analyse de la réaction du candidat… il ne s’agit pas d’identifier la personnalité du candidat dans l’absolu mais de comparer les résultats aux compétences attendues pour le poste ;
  • Test de management avec mise en situation.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Réussir un recrutement

Recruter un salarié

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *