Le marketing 2.0

Dans leur stratégie de communication, de plus en plus d’entreprises abandonnent aujourd’hui les médias de masse comme la télévision en faveur du marketing 2.0. Qu’est-ce que c’est ? Comment mettre en place une telle stratégie ? Voici toutes les réponses aux questions sur ce sujet.

Qu’est-ce que le marketing 2.0 ?

Il s’agit du marketing réalisé sur Internet à l’ère du web 2.0. Il permet à tous les internautes d’échanger et de partager des informations grâce notamment aux réseaux sociaux. Chaque consommateur est ainsi acteur (voire marketeur sans le savoir). Chacun peut donc, au travers des blogs, des pages sur facebook, twitter, instagram, snapchat et google plus, partager et échanger des informations au sein de sa communauté.

Pourquoi mettre en place une stratégie marketing 2.0 ?

Mettre en place une stratégie marketing 2.0 coûte moins qu’une stratégie classique de marketing. Autre avantage : elle permet, à la différence d’une stratégie de masse, de cibler les prospects. En effet, les réseaux sociaux recueillent un tas d’information sur les utilisateurs. Les publicités sont ensuite ciblées en fonction de l’age, du sexe, des centres d’intérêt, de la localisation géographique…

Certaines marques choisissent de ne plus communiquer que comme ça. D’autres jouent sur plusieurs tableaux et adoptent un marketing multicanal. Il s’agit alors d’utiliser différents canaux de communication, en différé ou simultanément, pour communiquer avec les prospects et les clients, afin d’accroître la notoriété de la marque et d’augmenter les ventes.

Comment mettre en place une stratégie marketing 2.0 ?

Chaque entreprise peut mettre en place une stratégie marketing 2.0. Il faut s’appuyer sur le concept du « word of mouth marketing », c’est-à-dire du bouche à oreille. En effet, qui n’a jamais parlé d’une marque ou d’une boutique qu’il appréciait. A l’inverse, qui n’a jamais mentionné un problème qu’il avait eu avec un prestataire sur un forum. Et pour les rares personnes qui ne l’ont pas fait, qui n’a jamais aimé ou partagé la page d’une marque ou d’une entreprise sur facebook.

Budget

Avant toutes choses, comme pour n’importe quelle campagne de communication, il est nécessaire de définir le budget. On l’a vu, le marketing 2.0 coûte moins cher que le marketing de masse. Il faut toutefois prévoir une enveloppe. Parfois, il suffit d’envoyer des produits de la marque gratuitement. En échange, certains n’hésiteront pas à en parler sur leur profil Instagram ou Facebook ou sur leur blog. Toutefois, pour cibler une plus large clientèle, il faudra souvent rémunérer les prescripteurs.

Influenceurs

Certaines entreprises l’ont bien compris et offrent des cadeaux ou réalisent des promotions à destination des « leaders d’opinion ».  Les entreprises espèrent ainsi qu’ils parlent d’elles ou mieux encore, qu’ils mettent un lieu vers un site Internet. Il faudra toutefois bien cibler le ou les influenceurs à contacter : qui sont leurs abonnés? combien en ont-ils? quel est leur taux d’interaction? les valeurs véhiculées par les influenceurs sont-ils en adéquation avec la marque? quel tarif demandent t-ils? Il faut savoir qu’il existe plusieurs types de rémunération :

  • Prix fixe pour un post ou une story ;
  • Commission sur les ventes. Dans ce cas, un code promo est souvent proposé aux followers afin de traquer la vente.

Mécénat

D’autres entreprises promettent en échange d’un « like » ou d’un partage sur facebook de reverser quelques centimes d’euros pour une bonne cause. Avec en moyenne 175 amis par personne sur facebook, chacune de ses actions permet à l’entreprise de se faire connaître davantage.

Vous pouvez aussi offrir des produits ou des services gratuitement à une association. Il y a fort à parier que l’association en parlera sur les réseaux sociaux pour vous remercier. Mettre en place un sponsoring revêt de nombreux avantages pour l’entreprise : publicité à moindre frais, charges déductibles du résultat fiscal, TVA déductible, crédit d’impôt…

Buzz

D’autres entreprises vont plus loin en mettant en place une stratégie de buzz en postant une vidéo de l’entreprise (lipdub, flashmob, mosaïque humaine…) en espérant qu’elle devienne virale.

Attention toutefois, le buzz va vite dans un sens comme dans un autre, et peut avoir des répercussions négatives sur l’entreprise. Le marketing 2.0 passe donc également par le suivi des mécontentements sur le web et leur modération. Il est donc capital pour une entreprise aujourd’hui de soigner son e-reputation.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.