La pépinière d’entreprises

La pépinière d’entreprises est un organisme qui a pour vocation à accompagner les sociétés nouvellement créées dans le lancement et le développement de leur activité. Elle les accueille de manière à alléger les contraintes en matière d’installation d’une entreprise récemment créée. Elle n’a ainsi pas besoin de trouver un local ni de réaliser toutes les démarches correspondantes (installer une nouvelle ligne internet, faire les démarches de changement de propriétaire auprès d’EDF…)

A qui s’adresse la pépinière d’entreprises ?

La pépinière vient après l’incubateur ou la couveuse : elle d’adresse donc aux sociétés déjà créées et qui en sont déjà au stade de commercialisation des services ou des produits. En général, ce sont les entreprises qui ont en sont au stade du lancement de l’entreprise à la troisième année de vie. Les entreprises non encore créées et qui sont toujours au stade de projet devront se tourner vers l’incubateur ou la couveuse s’ils sont besoin d’accompagnement.

L’entreprise quitte ensuite la pépinière quand l’activité devient viable sur le plan économique.

Bien entendu, toutes les entreprises ne s’installent pas en pépinière. Il s’agit avant tout de celles qui n’ont pas besoin d’un local commercial pour vendre leurs produits.

Quel accompagnement est proposé ?

La pépinière d’entreprises propose généralement les services suivants :

  • Hébergement de la société à un tarif préférentiel ;
  • Accès à des équipements partagés et donc à moindre coût. On y trouve par exemple des services de secrétariat, téléphonie, Internet, photocopieurs, accès à des salles de réunion, à une cuisine, une salle de pause et une salle de documentation… ;
  • Conseils dans le développement de l’activité : aide au montage du projet, aide à la recherche de financement, assistance juridique…;
  • Formation du chef d’entreprise ;
  • Mise en relation du créateur d’entreprise avec différents types de partenaires (banques, entreprises…).

Ainsi, l’entreprise en pépinière bénéficie de charges modérées en matière de location, d’équipements et de fournitures administratives lors de ses premières années d’activité.

Comment intégrer une pépinière d’entreprises ?

L’admission dans une structure de ce genre est faite après analyse du projet. Il faut donc présenter plusieurs éléments : descriptif du projet, analyse du marché, business plan…Un comité d’agrément, composé d’experts de la création et de chefs d’entreprises décide ou non d’accepter l’entreprise dans la pépinière. Seront pris en compte dans la décision d’intégrer une entreprise :

  • Le business plan ;
  • Le potentiel du projet
  • La personnalité du créateur et de l’équipe…

Une fois l’entreprise admise, un contrat est signé entre la pépinière et l’entreprise. Ce contrat prend généralement la forme d’un bail commercial de courte durée (3 ans) ou d’un bail précaire. Le bail précaire est un contrat de courte durée et révocable à n’importe quel moment.

Quelle pépinière d’entreprises choisir ?

La majorité des pépinières d’entreprises sont choisies en fonction de la distance géographique avec le domicile du porteur de projet. Il existe toutefois d’autres critères de sélection comme la spécialisation : certaines pépinières sont généralistes alors que d’autres sont spécialisées dans les technologies innovantes, dans les services, dans l’agriculture…On compte trois grands types de pépinières :

  • Généralistes : elles accueillent tous types d’entreprises sur sélection ;
  • Spécialisées : elles accueillent les entreprises si elles exercent dans le secteur d’activité de la pépinière ;
  • Innovantes : elles accueillent les entreprises qui ont des projets avec une innovation technologique forte.

Voici une liste non exhaustive des pépinières situées en Île de France :

  • La SCIEGE, un réseau de pépinières, filiale de la CCI Paris-Ile de France, qui comprend 7 pépinières en île de France ;
  • Pépinière 27, assez généraliste, accueillant pas moins de 100 start-up ;
  • Finance innovation, qui, comme son nom l’indique, est spécialisée dans la finance ;
  • Willa (ex Paris Pionnières) qui accompagne les femmes porteurs de projet ;
  • Le Miel à la Courneuve, assez généraliste ;
  • Residence Creatis, dédiée à la culture et aux médias ;
  • Quai des entrepreneurs à Gennevilliers, qui s’adresse aux entreprises dans le domaine de la logistique, du négoce international, de l’e-commerce et des services aux entreprises.

Vous pouvez aussi consulter cette carte des incubateurs réalisée par la mairie de Paris.

En région, il existe de nombreux réseaux de pépinières :

On en trouve aussi dans les grandes écoles françaises : à Sciences-Po, à l’ESSEC

Comment sortir d’une pépinière?

La sortie d’une pépinière a généralement lieu entre 2 et 3 ans après son entrée. Elle se prépare : il faudra trouver un local ou des bureaux. Si le concept de pépinière vous a séduit, vous pourrez vous tourner vers des espaces de travail partagés. C’est ce qu’on appelle le coworking. La solution est aussi flexible car elle permet de louer un espace dans un open space, un bureau ou des salles de réunion au besoin.

Autre solution : domicilier l’entreprise dans un centre d’affaires. Il sera alors possible de bénéficier parfois d’une adresse prestigieuse en fonction de la location choisie. Les services proposés sont les mêmes qu’en pépinière : secrétariat, photocopieuse, espace de détente… Mais on n’y trouve pas d’accompagnement comme chez une pépinière.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.