La méthode ABC (Activity Based Costing) est une technique qui consiste à déterminer la formation des coûts et par conséquent la formation de la marge. Elle est donc utilisée en comptabilité analytique et en contrôle de gestion. 

A quoi sert le méthode ABC ?

La méthode ABC permet de déterminer la façon dont les coûts sont formés. A partir de ces données, des études sont ensuite réalisées pour comprendre les variations entre l’objectif initial et le réel. Le but est alors de piloter les coûts afin d’améliorer la rentabilité. 

Comment mettre en place la méthode ABC ?

Afin de mettre en place la méthode ABC, il faut suivre plusieurs étapes :

1. Réaliser un travail au niveau du contrôle interne pour déterminer les processus de l’entreprise. Ces processus permettront de connaitre parfaitement chaque activité. Les activités sont divisées en trois catégories :

  • Production : entre directement dans la fabrication du produit ou la réalisation du service ;
  • Support : aide les autres activités à fonctionner (logistique, ressources humaines…)
  • Structure : contribue à la détermination des objectifs comme la direction générale.

2. Déterminer les inducteurs d’activité, autrement dit la structure d’allocation des charges indirectes. Il s’agit de l’allocation des ressources des processus sur les activités en fonction de leur consommation

3. Assigner les charges indirectes aux différentes activités

4. Déterminer les inducteurs de coûts (cost driver) et calculer leur coût unitaire

5. Assigner le coût unitaire des inducteurs au coût indirect

6. Additionner le coût indirect et le coût direct pour avoir un coût total

Exemple de détermination d’un coût de revient selon la méthode ABC

Voici un exemple très simple de calcul du coût de revient selon la méthode ABC.

Une entreprise fabrique deux types de stylo : des stylos bleus et des stylos quatre couleurs. On se doute bien que la fabrication du stylo quatre couleurs demandera plus de ressources que celle du stylo bleu.

Le coût de fabrication direct est assez simple à déterminer car il sera le cumul des charges de matières premières et des charges de main d’œuvre directe.

De nombreux processus sont recensés dans l’entreprise : achat, assemblage, distribution, service après-vente, ressources humaines, service informatique, service après-vente, maintenance, service financier…Pour faire simple, nous ne prendrons en compte que le processus achat dans l’exemple.

– Le processus achat est scindé en deux activités : la négociation et la rédaction des contrats ainsi que la réception et la vérification des matières premières.

– La gestion des contrats coûte 5 000€

– La gestion des fournitures coûte 20 000€

– Le nombre de contrats est l’inducteur de coûts pour l’activité gestion des contrats : le service gère 4 contrats : 1 pour le style bleu, 3 pour le stylo 4 couleurs

– Le montant des achats est l’inducteur de coûts pour l’activité gestion des fournitures : le montant total des achats est de 50 000€ : 10 000€ pour le stylo bleu et 40 000€ pour le stylo quatre couleurs

– Le coût unitaire de l’inducteur de coût nombre de contrats est : 5 000€ / 4 = 1 250€

– Le coût unitaire de l’inducteur de coût montant des achats est : 20 000€ / 50 000€ = 0,4

– La charge indirecte pour chaque type de stylo est donc le suivant :

Stylo bleu Stylo 4 couleurs
Coût de l’activité Inducteur de coût Coût unitaire de l’inducteur Répartition Montant Répartition Montant
Gestion des contrats 5 000€ Nombre de contrats 1 250€ 1 1 250€ 3 3 750€
Gestion des fournitures 20 000€ Montant total des achats 0,4 10 000€ 4 000€ 40 000€ 16 000€

Qu’est-ce que qui différencie la méthode ABC des autres méthodes de détermination des coûts ?

La méthode ABC diffère des autres méthodes utilisées en comptabilité analytique en ce qu’elle se base sur les activités et non sur les produits ou services. Les activités sont un ensemble de tâches qui consomment des ressources. Puis, un ensemble d’activités forme un processus et l’ensemble des processus décrit l’organisation de la société.

La méthode ABC présente l’avantage, contrairement à d’autres méthodes, de ne pas choisir de clés de répartition pour affecter des charges indirectes, d’autant plus que celles-ci sont souvent choisies de manière arbitraire. Les charges sont en effet directement imputables aux activités.

Attention : la méthode Ativity Based Costing (ABC) ne doit pas être confondue avec la méthode ABC, issue de la loi de Pareto (aussi connue sous le nom de loi des 20/80).

La méthode ABC (Activity Based Costing)
Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *