Créer un magasin d’articles de sport

Les Français ont de plus en plus de temps, et d’argent, pour se consacrer à leur passion : le sport! Ainsi, le secteur a le vente en poupe et les ouvertures d’entreprise dans le domaine sont nombreuses. Afin de créer un magasin d’articles de sport, il est nécessaire de bien choisir la forme juridique et de réaliser les démarches administratives adéquates. Il est possible de choisir d’ouvrir en franchise ce qui permettra d’avoir l’appui d’un réseau et de ne pas avoir à chercher soit même les fournisseurs. Le choix de l’emplacement et le choix du local sont ensuite déterminant pour réussir sa création.

Opter pour la forme juridique adéquate et réaliser les démarches administratives

La forme juridique la plus appropriée pour créer un magasin d’articles de sport est la société comme l’EURL ou la SASU s’il n’y a qu’un seul associé ou la SARL, la SAS et la SA s’il y a plusieurs associés. Les formes comme auto-entrepreneur, EIRL ou entreprise individuelle ne sont pas recommandées car les investissements sont importants. Il est donc nécessaire d’avoir des fonds assez importants et de bien séparer le patrimoine personnel du patrimoine professionnel. Il faudra ensuite réaliser les démarches administratives propres à la création d’une société :

  • Rédaction des statuts ;
  • Dépôt du capital sur un compte bancaire ;
  • Publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonces légales ;
  • Rédaction d’un avis de non condamnation et de filiation ;
  • Rédaction du registre des bénéficiaires effectifs ;
  • Enregistrement des différents documents au centre de formalité des entreprises ;
  • Récupération du k-bis.
Pour en savoir plus sur les formalités, consultez nos articles sur le sujet :

 

Ouvrir son magasin de sport en franchise

La distribution d’articles de sport est dominée par les magasins spécialisés. Ce sont les grands réseaux, soit gérés en propre soit en franchise, qui tirent ensuite leur épingle du jeu. Les petits commerçants indépendants ont peu de place sur le marché. C’est pourquoi, de nombreuses créations se font sous forme de franchise. Ce système permet à la société de bénéficier de l’appui d’un réseau et de la notoriété d’une marque. En échange, le franchisé verse des royalties au franchiseur ainsi qu’un droit d’entrée au moment de l’installation.

Il est aussi possible de reprendre un fonds de commerce ou une société déjà existante. Dans ce dernier cas, les démarches seront différentes.

Trouver l’emplacement et le local

L’emplacement et la zone de chalandise sont capitales dans le choix du local. Devant la concurrence des magasins de sport, notamment devant le e-commerce, il est primordial de choisir un emplacement qui draine du passage. Il s’agit généralement d’une zone commerciale. Il est donc nécessaire d’avoir un espace de stationnement à proximité où les clients pourront se garer. Il est également nécessaire de bien définir la zone de chalandise, c’est-à-dire la zone d’où la majorité des clients viendront. Elle doit être la plus large possible, ou la plus dense, et les habitants doivent correspondre à la cible, c’est-à-dire, doivent être sportifs.

Il faut également analyser la concurrence déjà présente : y a t-il d’autres magasins de sport? combien? que proposent-ils? les clients sont-ils entièrement satisfaits de l’offre? A noter qu’il existe deux types de concurrence : les concurrents directs et les concurrents indirects. Les premiers sont les autres magasins de sport. Les seconds sont les magasins proposant des articles de sport comme les grandes surfaces.

Il faudra ensuite trouver le local et l’aménager  afin qu’il respecte les normes d’accessibilité et de sécurité des établissements recevant du public. Il devra aussi être agencé de façon à mettre en valeur les zones chaudes et les zones froides. Cela permettra d’inciter la vente, les produits phares et ceux à écouler en priorité étant placés à des endroits stratégiques du magasin.

Le business plan

Il est essentiel de rédiger un business plan quand on créer un magasin d’articles de sport. Lorsqu’un prêt est nécessaire, il est remis au banquier . Il faut savoir que les investissements de départ pour ouvrir un magasin de sport sont assez conséquents. Il faut ainsi payer un droit au bail ou un pas de porte pour entrer dans le local, puis l’aménager et acheter le stock de départ. C’est pourquoi le recours à des capitaux extérieurs, comme un emprunt bancaire, est souvent obligatoire. Toutefois, celui-ci ne sera accordé que si le banquier estime le projet viable, d’où l’importance du business plan. Autre critère : il est important que les apports personnels du ou des créateurs représentent au moins un tiers des besoins de financement totaux.

Le business plan permettra aussi au dirigeant de bien définir le projet et d’avoir une idée de la rentabilité du magasin. Pour cela, il faudra déterminer le chiffre d’affaires potentiel (en estimant le panier moyen et le nombre de clients journalier). Les charges devront être réparties entre charges fixes (loyer, salaire, électricité…) et charges variables (achat de marchandises principalement).

Tous ces éléments figureront dans les documents suivants composant le BP :

  • Compte de résultat prévisionnel ;
  • Bilan prévisionnel ;
  • Plan de financement initial ;
  • Tableau de trésorerie prévisionnel.

Les facteurs clés de succès du magasin de sport

On l’a vu, ouvrir en franchise peut s’avérer un atout pour un magasin de sport. Au delà de cela, il faut sans cesse innover et proposer des nouveaux articles aux clients toujours plus férus de technologie et d’objets connectés. Il faut non seulement proposer des objets traditionnels en entrée de gamme pour les débutants mais aussi satisfaire les sportifs expérimentés.

La gestion des stocks est un autre facteur clé de succès. Il est important de pouvoir gérer la grande multitude de produits ainsi que les déclinaisons de chaque produit en différentes tailles et pointures.

Enfin, il est nécessaire de fidéliser les clients en leur proposant tout un tas de services :

  • Un service après-vente de qualité ;
  • La possibilité de retoucher les produits ou de les faire réparer ;
  • Une livraison rapide en cas de commande de produits manquants chez le fournisseur ;
  • Une carte de fidélité permettant d’offrir des remises et des offres personnalisées ;
  • Des services via le site Internet : click and buy (commande en ligne et récupération en magasin), commande de matériel à l’avance (par exemple pour les magasins de location de ski…)

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter cet article sur le secteur de la distribution d’articles de sport.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.