Les jeunes et la création d’entreprise

De nombreux jeunes souhaitent créer leur entreprise, mais peu le font vraiment. En cause : une trop faible expérience mais aussi un manque de soutien de la part des partenaires possibles (banquiers, fournisseurs, clients) ou tout simplement la peur de se lancer. Pourtant, des aides leur sont spécifiquement destinées. Voici quelques chiffres concernant les jeunes et la création d’entreprise.

Quelques chiffres concernant les jeunes et la création d’entreprise

Selon une étude réalisée par l’INSEE, 61% des jeunes de 18 à 24 ans veulent créer leur entreprise. Cependant, ils sont beaucoup moins nombreux à franchir le pas. Dans les faits, les moins de 30 ans ne représentent que 27% des créateurs ou des repreneurs d’entreprises (dont 19% pour les 25-29 ans et 8% pour les moins de 25 ans).

En cause, le manque de connaissance, la frilosité et la peur de l’échec des jeunes.

Pourtant c’est l’âge idéal pour se lancer : pas encore de contraintes familiales à assumer, peu ou pas de charges financières et des tonnes d’idées. L’état l’a compris en proposant des incitations à la création d’entreprise par les jeunes.

Les aides pour inciter les jeunes à créer leur entreprise

Les concours à la création d’entreprise

De nombreux concours à la création récompensent les projets de création d’entreprise par les jeunes. Il faut alors déposer un dossier présentant le projet. En général, il est composé d’une première partie descriptive et d’une autre financière afin de connaitre la rentabilité espérée du projet. Si le dossier est retenu, le porteur de projet passe alors devant un jury afin de présenter son projet et de se livrer à une cession questions/réponses.

Citons par exemple :

  • La fondation d’entreprise KPMG France en partenariat avec l’Adie (association pour le droit à l’initiative économique) qui récompensent les jeunes entrepreneurs issus de milieux défavorisés ;
  • Le concours envie d’agir / défi jeunes pour les jeunes de 18 à 30 ans sans emploi ;
  • Le concours Cré’Acc avec une catégorie spéciale moins de 30 ans ;
  • Le concours déclic jeunes pour les jeunes âgés de 18 à 30 ans.

Enfin, certaines associations De nombreuses associations aident les jeunes à créer leur société, c’est les cas par exemple de MoovJee.

Les aides de l’Etat

Au niveau des aides étatiques, citons l’ACCRE qui s’adresse entre autres aux jeunes âgés de 18 à 26 ans et aux jeunes de 26 à 30 ans handicapés ou qui n’ont pas travaillé durant une période assez longue pour ouvrir des droits au chômage. Il s’agit d’une quasi-exonération de charges sociales pour la première année d’activité.

Les personnes éligibles à l’ACCRE peuvent aussi bénéficier du dispositif NACRE qui se décline en 3 volets :

  • Une aide à la création d’entreprise ;
  • Une aide financière, le prêt NACRE, qui doit obligatoirement être couplée à un prêt bancaire ;
  • Un accompagnement pendant les trois premières années d’activité.

Enfin, des aides spécifiques existent pour les étudiants qui souhaitent créer leur entreprise. Elles peuvent par exemple bénéficier sous certaines conditions du statut de JEU (jeune entreprise universitaire). Ce statut leur permettra d’obtenir des exonérations fiscales (impôt sur les bénéfices, CET, charges sociales patronales pour certains salariés…).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.