Démissionner pour créer une entreprise ?

Créer une entreprise demande un investissement en temps. Aussi, il est nécessaire de pouvoir se libérer du temps afin de pouvoir se consacrer à l’entreprise. Que faire ? Démissionner pour créer une entreprise ? Demander un licenciement ? Prendre un congé pour création d’entreprise ?

Démissionner pour créer une entreprise : la bonne solution ?

Le risque de démissionner dans le but de créer son entreprise est de perdre un revenu si l’entreprise fait faillite.

Afin d’éviter cette situation, il possible de « tester » l’idée de l’entreprise en commençant par devenir auto-entrepreneur. Le salariat et l’entrepreneuriat seront ainsi cumulés. Cette solution est toutefois limitée puisqu’elle ne permet pas au créateur de dégager suffisamment de temps.

Il peut alors être intéressant de songer au licenciement ou à la rupture conventionnelle pour pouvoir bénéficier de l’ACCRE. Il s’agit d’une quasi exonération de charges sociales lors de la premier année d’activité. Le créateur d’entreprise qui perçoit des allocations chômage peut également bénéficier du maintien de ses indemnités durant les premiers temps qui suivent la création. Deux solutions s’offrent à lui :

Nouveauté 2019 : à partir du 1er janvier, le dispositif ACCRE est ouvert à tous les créateurs et les repreneurs d’entreprise. Seule condition à respecter : ne pas avoir un revenu annuel net de plus de 40 000€. En 2020, les conditions d’origine ont toutefois été rétablies pour pouvoir bénéficier de l’ACCRE.

Démissionner pour créer une entreprise ou prendre un congé ?

Il est possible de conserver son emploi lors de la création d’une société en demandant à l’employeur un congé pour création d’entreprise. Le créateur aura dans ce cas la possibilité de retrouver son poste ou un poste équivalent après un certain temps s’il s’avère que l’entreprise ne fonctionne pas comme il l’aurait souhaité.

Ce congé entraîne ainsi la suspension du contrat de travail. Il doit toutefois être accepté par l’employeur et ne peut être pris que si le salarié a plus de 2 ans d’ancienneté dans l’entreprise.

Pourquoi ne pas conserver votre emploi dans l’entreprise ? 

Il est possible de créer une entreprise tout en conservant son emploi et sans prendre de congé pour création d’entreprise. Cette solution s’appelle l’essaimage. Elle consiste pour le salarié créateur à se faire aider par son entreprise. Elle peut prendre plusieurs formes : conseils en création, aide dans la réalisation des démarches administratives, transfert d’activité…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !