Les charges constatées d’avance (CCA) sont des factures qui, au moment de la clôture des comptes, ont déjà été enregistrées en comptabilité alors que la livraison n’a pas encore été reçue ou que la prestation n’a pas encore été réalisée.

Pourquoi passer des écritures de charges constatées d’avance ? 

Passer des écritures de CCA répond au principe comptable d’indépendance des exercices : la livraison ou la prestation ayant été réalisée en N+1, la charge doit également être enregistrée en N+1 même si la facture est reçue en N. L’enregistrement des écritures de charges constatées d’avance permet donc de présenter une image fidèle des comptes de l’entreprise.

Comment passer une écriture de charge constatée d’avance ?

La charge constatée d’avance est enregistrée de la façon suivante :

Débit Crédit
Charge constatée d’avance (compte 486)
Charge (compte 6)

Cette écriture doit être contrepassée à l’ouverture de la période suivante (c’est-à-dire qu’elle doit être repassée à l’envers).

Comment connaitre les charges constatées d’avance ?

De nombreuses CCA sont des charges qui sont sur deux exercices (par exemple les quittances pour des factures d’eau, d’électricité ou des loyers qui sont reçues bimensuellement ou trimestriellement). Il peut s’agir aussi de factures d’abonnement annuel. Ces factures doivent être enregistrées sur les deux périodes au prorata temporis.


Cet article pourrait vous intéresser :

Les charges à payer ou factures non parvenues

Les charges constatées d’avance
Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *