La révision des comptes

La révision des comptes consiste à vérifier la comptabilité. Seront notamment vérifiées que toutes les écritures soient passées correctement, à la bonne période (c’est-à-dire rattachées au bon exercice), pour le bon montant, qu’elles soient justifiées et exhaustives. La révision se fait par cycle (trésorerie, stock, personnel…). Bien entendu, elle dépend en grande partie de l’entreprise et de son secteur d’activité. Par exemple, pour les entreprises ayant des stocks importants, un focus particulier va être mis sur leur contrôle.

Comment procéder à une révision des comptes ?

La révision des comptes se fait généralement par cycle correspondant aux différentes classes des bilans. Ainsi les cycles suivants vont notamment être étudiés :

Afin de réviser les comptes, une méthodologie avec de nombreuses questions est souvent utilisée.

Les points les plus courants à contrôler sont :

  • Les gros montants passés en charges vont être vérifiés afin de s’assurer qu’ils ne doivent pas être immobilisés ;
  • Les factures datées d’une année sont passées sur la bonne année et non sur l’année suivante ;
  • Les comptes d’attente sont soldés. Ils sont utilisés en cours d’année pour comptabiliser les montants qui ne sont pas identifiés, par exemple un règlement qu’on ne parvient à matcher avec une facture. Ils doivent être identifiés avant la fin de l’année fiscale.

Des analyses différentes sont menées :

  • Une revue analytique, qui consiste à analyser et justifier les variations significatives entre deux périodes ;
  • Une analyse de cohérence par rapport aux ratios du secteur ;
  • Une vérification des imputations comptables : les factures doivent être enregistrées dans les bons comptes comptables et sur la bonne période.

Enfin, un rapprochement bancaire va être fait et les soldes des comptes fiscaux vont être rapprochés des documents fiscaux (déclarations sociales, déclarations de TVA…).

Quels sont les points examinés lors de la révision des comptes ?

Voici les principaux points examinés lors de la révision des comptes. Cette liste n’est pas exhaustive car les points examinés sont très nombreux et dépendent de l’entreprise et de son secteur.

Contrôle généraux :

  • Faits majeurs de l’exercice ;
  • Affectation du résultat de N-1 selon la décision de l’assemblée générale ;
  • Analyse des éventuelles modifications de capital et vérification de sa correcte application dans les comptes ;
  • Extournes des opérations de clôture de N-1 réalisées ;
  • Comptes d’attente soldés ;
  • Balances auxiliaires cohérentes avec la balance générale.

Charges / dettes :

  • Rapprochement du solde de la balance fournisseur avec le solde de la balance générale ;
  • Pour les abonnements, réception de toutes les factures (12 si facturation mensuelle, 4 si facturation trimestrielle) ;
  • Analyse des FNP (factures non parvenues) ou CAP (charges à payer) et comparaison avec N-1 ;
  • Analyse des CCA (charges constatées d’avance) et comparaison avec N-1 ;
  • Vérification des avoirs à recevoir des clients.

Produits / créances :

  • Rapprochement du solde de la balance client avec le solde de la balance générale ;
  • Analyse des FAE (factures à établir) ou PAR (produits à recevoir) et comparaison avec N-1 ;
  • Analyse des PCA (produits constatés d’avance) et comparaison avec N-1 ;
  • Vérification du calcul de la provision pour dépréciation des créances douteuses. Cette provision permet de refléter le risque de non recouvrement d’une créance, en raison notamment d’un retard de paiement trop long. Il est essentiel de suivre tout au long de l’année ces retards et de relancer les clients afin de ne pas avoir un solde impayé trop élevé
  • Analyse des soldes créditeurs clients et justification (avoir émis, acompte…)

Immobilisations :

  • Vérification qu’aucune immobilisation ne soit passée dans les charges (vérification des gros montants en charge) ;
  • Vérification que le solde des comptes d’immobilisation correspond bien au tableau des immobilisations et des amortissements ;
  • Réalisation d’un inventaire des immobilisations.

Stocks :

Personnel :

  • Vérification du calcul des provisions (provision pour congés payés, provision pour indemnités de départ à la retraite, autres provisions liées au personnel…) ;
  • Vérification du montant des dettes (rémunération due, charges sociales…) ;
  • Comparaison des soldes sociaux avec les déclarations correspondantes.

Trésorerie :

  • Vérification du rapprochement bancaire : il consiste à comparer le solde du compte comptable de banque (512) avec le relevé bancaire fourni par la banque. Il permet de détecter les éventuelles anomalies et de passer les écritures d’ajustement nécessaires ;
  • Comparaison du solde de caisse avec le relevé de caisse.

Emprunts et taxes :

  • Comparaison du solde comptable des comptes fiscaux avec le solde indiqué sur les déclarations ;
  • Situation de l’endettement, vérification du capital restant dû et des intérêts comptabilisés ;
  • Comparaison des soldes d’emprunt avec le tableau de remboursement des emprunts.

Quand procéder à une révision des comptes ?

La révision des comptes se fait au moins une fois dans l’année, au moment de la clôture des comptes. Afin de faciliter la clôture, elle peut toutefois être faite plusieurs fois par an. La révision peut aussi être faite lors d’une situation comptable intermédiaire.

De plus, afin de gagner du temps lors de la révision des comptes, il est essentiel d’avoir une comptabilité correctement tenue tout au long de l’année. Pour cela il faut :

  • Saisir les factures régulièrement ;
  • Imputer correctement les factures ;
  • Libeller correctement l’écriture en précisant le numéro de la facture, le nom du tiers, la désignation de l’achat ou de la vente ;
  • Classer correctement les factures.

Qui révise les comptes d’une entreprise ?

Dans le cas de petites entreprises qui réalisent leur comptabilité elles mêmes, la révision des comptes est souvent faite en interne. Sinon, la révision des comptes est externalisée à un cabinet d’expertise comptable ou à un cabinet d’audit comme PWC, Deloitte, KPMG, EY

Pourquoi procéder à une révision des comptes ?

Certaines entreprises ont l’obligation d’avoir recours à un commissaire aux comptes. C’est donc à cette occasion que les comptes vont être révisés. Mais, de manière plus générale, la révision des comptes permet de :

  • Rassurer les tiers comme les banquiers et les actionnaires ;
  • Identifier les lacunes de l’entreprise et les améliorer ;
  • Eviter les fraudes.

La révision des comptes va permettre de s’assurer que les comptes reflètent une image fidèle de l’entreprise. Ceux-ci doivent être réalisés en suivant 10 principes comptables :

  • Permanence des méthodes ;
  • Non compensation ;
  • Intangibilité du bilan d’ouverture ;
  • Prudence ;
  • Coûts historiques ;
  • Continuité d’exploitation ;
  • Indépendance des exercices ;
  • Importance relative ;
  • Bonne information ;
  • Prééminence de la réalité sur l’apparence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.