Réussir un recrutement

Dernière mise à jour le

Réussir un recrutement passe par la recherche et la sélection des meilleurs candidats. Un gros travail doit être fait en amont sur la définition des besoins et la rédaction d’une fiche de poste est primordial. Il faut ensuite analyser les candidatures et rencontrer les candidats retenus en entretien. Enfin, il ne faut pas négliger l’intégration du candidat dans l’entreprise.

1ère étape d’un recrutement réussit : la recherche d’un candidat

La première étape pour réussir un recrutement réside dans la recherche d’un candidat. L’employeur doit savoir exactement de quel profil il a besoin. Il a donc besoin de rédiger une fiche de poste qui décrira les missions du salarié. A partir de celles-ci, devront découler les compétences et les connaissances que le salarié doit avoir. Puis, de cette qualification indispensable découlera la rémunération du salarié.

Avec tous ces éléments, le recruteur rédigera une annonce qu’il diffusera sur des sites de recrutement généralistes et/ou spécialisés ainsi qu’à Pôle Emploi et en interne dans l’entreprise…S’il ne réussit pas par ces moyens à avoir des candidatures sérieuses, ou en cas profil spécifique, il peut passer par un cabinet de recrutement. L’externalisation du processus de recrutement permettra alors à l’entreprise de gagner en temps et d’avoir accès à d’autres candidats.

La sélection d’un candidat, la phase clé pour réussir un recrutement

CV et lettre de motivation

Après avoir reçu les candidatures, le recruteur fera le tri entre les différents candidats en analysant les CV et les lettres de motivation. Il sélectionnera les profils qui correspondent le mieux au poste. D’autres critères de sélection entrent également en ligne de compte comme l’expression, la motivation ainsi que les dates de disponibilité. En tout état de cause, cette première sélection devra se faire selon des critères objectifs. C’est pourquoi de nombreuses entreprises ont recours à des grilles d’évaluation.

Entretien de motivation

L’employeur rencontrera ensuite les différents candidats en entretien d’embauche. L’idéal est de conserver cinq ou six candidatures, pour rencontrer, en fonction du temps que l’entreprise peut consacrer au recrutement, trois ou quatre personnes (parmi les candidatures, certaines personnes peuvent ne plus être disponibles). Il peut également être nécessaire, en fonction du poste, de réaliser plusieurs entretiens : au moins un avec les ressources humaines et l’autre avec le futur manager.

Attention, faire passer un entretien d’embauche n’est pas inné. Il est nécessaire d’appliquer certains conseils :

  • Le contexte doit mettre le candidat à l’aise ;
  • Le but n’est pas de lire le CV mais de parler du poste, de l’entreprise et de faire parler le candidat, notamment sur les zones d’ombre du CV ;
  • Certaines questions discriminatoires ne doivent pas être posées.

L’intégration du candidat, à ne pas négliger

Réussir un recrutement passe également par l’intégration du candidat dans l’entreprise.

Le temps d’intégration, c’est-à-dire le temps qu’il faudra au nouveau salarié pour appréhender l’entreprise dans son ensemble ainsi que le métier et les missions, dépend de la personne mais également de l’entreprise.

Il n’y a pas de recettes miracles pour l’intégration car elle peut prendre diverses facettes. Ainsi, elle peut passer par :

  • La rencontre avec différents opérationnels ;
  • La mise en place d’un système de parrainage ;
  • L’immersion dans les différents services de l’entreprise ;
  • La formation au système d’information ;
  • La réalisation de stages d’observation…

L’intégration passe aussi par un contexte global : il est nécessaire de ne pas faire sentir au salarié qu’il est « le nouveau » en lui confiant des missions intéressantes quitte à surveiller son travail en aval. Il sentira alors qu’on l’incite à s’appliquer dans l’entreprise et sentira également que ses connaissances et ses expériences antérieures sont valorisées dans l’entreprise.

Limiter le coût d’un recrutement

Un recrutement réussit passe aussi par un recrutement qui n’explose pas les budgets. En moyenne, on estime ainsi que le coût d’un recrutement varie entre 5 000€ et 8 000€. Il est composé de tous les frais internes et des dépenses externes. Les principaux coûts sont :

  • Temps passé par les ressources humaines et les opérationnels à recruter le salarié ;
  • Honoraires du cabinet de recrutement le cas échéant ;
  • Inscription à des jobs boards et des réseaux sociaux type LinkedIn ;
  • Dépenses administratives (rédaction du contrat de travail, réalisation de la DPAE..).

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !