Les inventaires tournants consistent à compter les références du stock de façon périodique. L’objectif est de tout compter en un an. En fonction de certains critères (valeur du stock, fréquence des écarts d’inventaire, montant des écarts d’inventaire), certaines références seront davantage comptées que d’autre dans l’année.

Pourquoi réaliser des inventaires tournants ?

Réaliser un inventaire est une obligation légale pour les entreprises qui possèdent des produits finis et ou des matières premières. Elles peuvent choisir de réaliser un inventaire physique annuel ou des inventaires tournants.

Il faut savoir que l’inventaire tournant est moins lourd que l’inventaire annuel. Il ne nécessite en effet pas la réquisition d’une grande partie des salariés ou l’embauche en intérim ou CDD de personnes extérieures.

De plus, l’inventaire annuel nécessite l’arrêt complet de la production, des réceptions et des expéditions quand l’inventaire tournant, qui se limite à une catégorie de produits, ne le nécessite pas.

La réalisation d’un inventaire tournant permet la mise à jour régulière du stock et évite ainsi des situations de surstock ou des situations de rupture de stock.

Comment réaliser des inventaires tournants ? 

Il est nécessaire de réaliser dans un premier temps une classification des produits afin de déterminer selon quelle périodicité les références doivent être comptées.

Les références seront classées en A, B et C :

  • A est la référence qui doit être comptée tous les mois ;
  • B tous les 3 mois ;
  • C tous les ans (l’entreprise pourra modifier les périodes en fonction de ses spécifiés).

Cette classification est issue de la loi de Pareto (ou loi des 80/20) qui veut que 20% des causes proviennent de 80% des effets. Au niveau des stocks, 20% des stocks représentent 80% de la valeur par exemple.

Le choix des références dans les différentes catégories dépendra là encore des spécificités de l’entreprise. Il pourra se faire en fonction de la valeur des stocks ou du montant des écarts d’inventaire.

Lors de l’inventaire, l’entreprise doit appliquer une procédure qu’elle aura auparavant rédigée afin de s’assurer de l’exhaustivité du comptage.

Pour cela, les zones doivent être délimitées et les références doivent être clairement identifiables. Il est nécessaire de savoir où tous les stocks d’une même référence se trouvent afin de tout compter. La production ainsi que la livraison et la réception doivent être arrêtées sur les références qui seront comptées.

Les personnes qui réaliseront l’inventaire doivent être formées à la procédure et doivent être conscients des enjeux.

Lors de l’inventaire, la procédure doit être appliquée. Elle peut prévoir par exemple que les zones seront comptées de haut en bas et de droite à gauche et qu’un marquage permettra d’identifier les références comptées. Ces références pourront ensuite faire l’objet d’un recompte par un tiers sur la base d’un échantillonnage.

Une fois tous les stocks additionnés, le stock physique sera alors comparé au stock théorique. En cas d’écarts d’inventaire importants, il faudra éventuellement songer à double comptage avant de valider les données.


L’inventaire tournant est un type d’inventaire possible. Il y en a deux autres : l’inventaire annuel et l’inventaire permanent

Les types d’inventaires : permanent, annuel et tournant

Les inventaires tournants
5 (100%) 2 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *