Réaliser un inventaire annuel est un moment important de la vie de l’entreprise car il permet de connaître le stock physique et de savoir si des écarts d’inventaire existent entre le stock théorique (stock initial + flux d’entrées – flux de sorties) et le stock physique (écarts provenant de perte, casse, vol…). L’inventaire physique permet de valoriser le stock (quantité en stock * valeur unitaire des produits en stock) et ainsi d’avoir des comptes corrects. Encore faut-il qu’il soit fait correctement! Réaliser un inventaire nécessite le suivi et le respect d’une procédure. Il doit ainsi être correctement préparé, puis se dérouler comme convenu et enfin être analysé.

Réaliser un inventaire annuel : la préparation

La préparation de l’inventaire annuel consiste à :

  • Délimiter toutes les zones de comptage sans oublier les stocks déportés. Il s’agit des stocks qui se trouvent chez différents prestataires mais qui restent la propriété de l’entreprise. Il peut être utile d’avoir un plan et d’y noter les différentes zones avec les équipes de comptage dans le but de s’assurer que tout sera compté. Toutes les marchandises, matières premières, produits semi-finis et produits finis doivent être comptés. La tâche peut donc être assez lourde, comme par exemple dans une usine. Seules les « charges » sont comptées. Les « immobilisations » c’est à dire les investissements ne sont pas comptés ici ;
  • Ranger les produits dans le but d’identifier facilement les références afin d’éviter les confusions ;
  • Former les personnes qui réaliseront l’inventaire et leur expliquer l’importance et les enjeux de l’inventaire ;
  • Recruter des personnes supplémentaires : dans les endroits où le stock est important, comme par exemple dans les grandes surfaces alimentaires, il pourra être nécessaire de faire appel à un renfort extérieur en recrutant des intérimaires.

Réaliser un inventaire annuel : le déroulement

Plusieurs règles doivent être respectées pendant l’inventaire annuel :

  • La production, la livraison et la vente doivent être arrêtées. Aucun flux entrant ou sortant ne doit avoir lieu durant l’inventaire. L’activité du site est arrêtée. Il faut donc prévoir un nombre relativement important de personnes qui participent à l’inventaire afin de n’arrêter l’activité de l’entreprise qu’un minimum de temps. C’est pourquoi, dans certains magasins, l’inventaire annuel a lieu de nuit ;
  • Déterminer une méthodologie de comptage. Par exemple toujours compter de gauche à droite et identifier les zones comptées à l’aide d’une petite marque afin d’éviter un oubli ou un double comptage ;
  • Le comptage pourra être fait à l’aide d’un lecteur de code barre ou manuellement à l’aide d’une feuille de comptage qui doit dans ce cas être numérotée ;
  • La personne qui a compté une zone doit être identifiée ;
  • Une fois une zone comptée, des personnes autres que ceux qui ont compté, doivent venir recompter la zone en procédant par échantillon. Si sur l’échantillon vérifié, un trop grand nombre d’erreurs existent, il faudra recompter toute la zone. De même si des gros écarts d’inventaire sont trouvés pour une référence, il faudra procéder à un double comptage. C’est également la même chose pour les personnes : si une personne a fait trop d’erreurs sur l’échantillon, tout ce qu’elle a compté devra être recompté.

Réaliser un inventaire annuel : la synthèse

Une fois toutes les zones comptées, il faudra établir un listing du stock. L’idéal est d’avoir le stock en temps réel afin de le comparer au stock théorique. C’est ce qui permet parfois de se rendre compte que certaines zones n’ont pas été comptées.

Il faut ensuite tout remettre en ordre assez rapidement afin d’éviter d’immobiliser la production ou la commercialisation trop longtemps.

L’inventaire se fait généralement en fin d’année car c’est à cette date que beaucoup d’entreprises ont leur clôture annuelle. Toutefois, comme l’inventaire se fait difficilement à la date exacte de la clôture, il faut ensuite corriger le montant du stock en soustrayant ce qui est sortie du stock (matière première consommée, vente…) et en additionnant ce qui est entré (livraison, fabrication…).

A noter que pour les entreprises suivies par des commissaires aux comptes, la réalisation de l’inventaire annuel est parfois contrôlé.

Réaliser un inventaire annuel : la valorisation du stock

Comme expliqué en introduction, les quantités en stock sont ensuite valorisées selon la méthode choisie par l’entreprise (CUMP, LIFO, FIFO). Le stock peut également être déprécié, par exemple si les produits sont obsolètes et qu’ils ont peu de chance de se vendre.

Le stock est ensuite comptabilisé. On constate d’une part le stock final qui est inscrit au bilan. D’autre part, on constate en compte de résultat la variation de stock. Cela permet de ne prendre en compte dans le résultat que les charges consommées et non purement et simplement ce qui a été acheté au cours de l’année. [Pour en savoir plus, consultez notre article sur les écritures de stock].


Nous avons ici expliqué en quoi consistait l’inventaire annuel mais il existe aussi d’autres types d’inventaire : l’inventaire permanent et l’inventaire tournant.

Les types d’inventaires : permanent, annuel et tournant

Comment réaliser un inventaire annuel
4.5 (90%) 2 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *